#

Méthode

Dans une réalité, tout réel est un processus de création-maturation structuré par 5 dimensions qui se composent selon existence et virtualité en 25 composantes réelles
Dans l'Existence, la Matérialité produit (activité) des situations (focalité) localisées (spatialité) successives (temporalité).
L’existence est une intensité d’être
L'intensité des différences au sein d'équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations.

Réel

 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition   Composante
  Matière

La matière est unicité d'existence et unicité de virtualité

  Présentation

La présentation est source de virtualités équivalentes.

  Différence

La valeur différencie la matérialité qu'elle repère.

  Condensation

Les matières du réel s'accumulent

  Utilisation

L' utilisation du réel le compose dans la réalité et l'instrumentalise dans des réels articulés.

  Matérialité

La matière se présente comme valeur répartie par/pour son utilisation.

  Pratique

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique.

  Effectivité

Effet produit, Le produit est le mode de passage-présentation à la pluralité d'une pratique réelle.

  Capacité

La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de valeur.

  Pondération

Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

  Instrumentalité

L'instrumentalité est pratique articulée. La pratique productive agrège en travail des capacités instrumentalisées.

  Activité

La Pratique produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

  Entité

Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières.

  Suppléance

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

  Complémentarité

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

  Multiplicité

La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations.

  Totalité

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

 Focalité

L'entité est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein de la totalité réelle

  Position

Lieu qui permet le cumul des échanges

  Interface

Les variations équivalentes permettent les associations

  Champ

Le champ des directions tisse la trame des différences réelles.

  Répartition

Les répartitions soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

  Distance

La distance limite d'intégration des différences par recombinaison

  Spatialité

Les interfaces variées densifient le champ par leurs distances

  Source

Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle.

  Ressource

L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

  Latitude

L'actuel "degré de liberté" cristallise la diversité existante des compositions éventuelles.

  Continuité

La continuité est sélection cumulée de compositions réelles

  Modularité

La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles

  Temporalité

Le choix des sources module la continuité

  Circulation

La matière circule par la pratique d'entités qui s'interfacent comme source du réel.

  Association

La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel.

  Différenciation

La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées.

  Accumulation

La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel

  Articulation

L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle.

  Virtualité

L'intensité des différences au sein d'équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations.


 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition   Facette composante
  Inexistence
Non-existence de la matière sous toutes ses formes. Destruction de la matière notamment par la matière ultime qu'est la force physique
 Etrangeté
Imperceptible
  Indistinction
Méconnaissances Impuissance centrifuge.
 Carence
Centrifuge, perte, Minimums
 Passévité
Fatalité, créationnisme. Rétro-causalisme passif.
 NonExistence
Inexistence

 

  Inertie
La pratique de l'état de fait, du statu quo
  Croyance
Ignorance

La croyance est la pratique d'une présentation usagée, mémorisée, répétitive, inactuelle.

 Univocité
monosémie
 Paroxysme
Centripète, Gain, Maximums
 Nécessité
irrémédiable, finalisme mécanique linéaire

"Il y aura toujours ; jamais plus ; " Millénarisme, Progressisme, Fatalité, Causalisme

 NonVirtualité
Immobilisme

 

  Polarisation
Une entité devient l'entièreté centrale du réel

Egocentrisme, individualisation

 Dichotomie
le Couple dichotomique est une exclusion réciproque. Bien/Mal, Femelle/Mâle, Blanc/Noir, Maître/Esclave

Négationisme : la non-équivalence affirme paradoxalement l'existence de l'équivalence

 Enchaînement
Centralité, Pouvoir, effet centripète de forces centrifuges
 Domination
Dénivellation, Cumul transitif de liens, le sommet domine la vallée
 Absolu
Déisme, Tentaculaire. Pieuvre fasciste, totalitarisme
 Divergence
Le lien devient chaîne

 

 Fermeture
Frontières closes
 Conformité
Milieu interne contraint à l'homogénéité

Retranchement identitaire

 Chute
Asymétrie, Parasitisme
  Erosion
Usure, Epuisement, Fatigue
 Désertification
Seuils-limites
  Outrance
Les pesanteurs entropiques

 

 Survie
L'actuel, instant minimum vital.

Vivre au jour le jour sans même le désir de survie.

 Répétitivité
Reproduction à l'identique, quotidienneté
 Irréversibilité
L'essai émergent
 Précarité
Non/Viabilité
  Infertilité
Non/reproductibilité
 Rupture
Fin

  Destruction
∃!r ⟺ non-r

⥢ U ⥢
Au fur et à mesure de la destruction, les ressources résilientes s'épuisent.
vers l'éclatement d'existence invivable

 Rejet
r≠ ⟺ non-r

⥢ P ⥢
Plus le réel faiblit, plus il rejette.Le rejet est une destruction de virtualités
vers l'altérité impossible

 Dépendance
∑r∞ ⟺ rØ

⥢ L ⥢
La centralité oblige à la domination d'une existence sans virtualité.
vers la relation asymétrique

 Démesure
rk ⟺ ∑r∞

⥢ O ⥢
Plus le rapport est démesuré,
plus la dépendance est grande
vers lesrapports proches de ø/∞

 Sclérose
r ⟺ rk

⥢ C ⥢
vers limite atteinte

 Cercle
⥢ U Etat de fait ] ⥢ P Exclusivité ] ⥢ L Lutte ] ⥤ O Rapport ] ⥢ C Seuil ] ⥢


 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition   Composante
  Maintenir

Maintenance, Persister Sauvegarder

 Ressentir

Accueillir, Visibilité , Constater toutes les virtualités

 Estimer

Validité S'engager, Refus de la dépendance

 Partager

Accessibilité

 Préserver

Pérennité Résilience

 Rexistence

Refuser, Résister

 Adapter

Pratiquer, l'inaction est le premier pas vers la destruction. L’adaptation est une façon de survivre entre les limites posées par l’environnement.

 Comprendre

Analyser

 Remailler

Multiplicité des liens reliant

 Modérer

Dé-Limitation des rapports de force, Bonifier Améliorer

 Savoir-faire

Symbiose, Association durable aux avantages réciproques et mutualistes

 Permaction

Evoluer

 Autonomie

Désir d'être

 Empathie

Le bonheur des joies/souffrances partagées permet de maintenir un groupement, famille, amitié...

 Réciprocité

Symétrie et variétés

 Socialité

Multiplicité partagée, sans dépendance

 Naturalité

Le Vivant est horizon ultime de l'universalité

 Convergence

Réunir

 Intériorité

Milieu intérieur. , foyer, refuge identitaire
L'entêtement d'une pratique d'être s'oppose à son annihilation

 Proximité

Elargir les liens sans cloisonnement étanche, Niveaux d'action proches

 Réversibilité

Prévenir de l'irréversible. Un réel est champ multi-différentiel

 Sédimentation

Réserve, Humus

 Fertilisation

Contre les limites désertiques

 Enracinement

Inscription

 Viabilité

Homéostasie, Le réel est source de son maintien

 Symbiose  Mutations

Orientation Succès/Echec, Inversibilité, symétrique

 Essai-Erreur  Sélectivité

Le maintien des possibles

 Résilience

Boucles de régulations

 Recomposer  Elargir

Situer

 Reconnaître

Relier, relativiser

 Aggrader

Situer

 Créactiver

Tenter

 Ressort

Méthode

Dans une réalité, tout réel est un processus de création-maturation structuré par 5 dimensions qui se composent selon existence et virtualité en 25 composantes réelles
Dans l'Existence, la Matérialité produit (activité) des situations (focalité) localisées (spatialité) successives (temporalité).
L’existence est une intensité d’être
L'intensité des différences au sein d'équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations.

Réel

 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition  
Existence Virtualité Dimension Facette Boucle Réel

 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition   Composante
  Matière

La matière est unicité d'existence et unicité de virtualité

  Présentation

La présentation est source de virtualités équivalentes.

  Différence

La valeur différencie la matérialité qu'elle repère.

  Condensation

Les matières du réel s'accumulent

  Utilisation

L' utilisation du réel le compose dans la réalité et l'instrumentalise dans des réels articulés.

  Matérialité

La matière se présente comme valeur répartie par/pour son utilisation.

  Pratique

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique.

  Effectivité

Effet produit, Le produit est le mode de passage-présentation à la pluralité d'une pratique réelle.

  Capacité

La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de valeur.

  Pondération

Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

  Instrumentalité

L'instrumentalité est pratique articulée. La pratique productive agrège en travail des capacités instrumentalisées.

  Activité

La Pratique produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

  Entité

Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières.

  Suppléance

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

  Complémentarité

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

  Multiplicité

La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations.

  Totalité

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

 Focalité

L'entité est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein de la totalité réelle

  Position

Lieu qui permet le cumul des échanges

  Interface

Les variations équivalentes permettent les associations

  Champ

Le champ des directions tisse la trame des différences réelles.

  Répartition

Les répartitions soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

  Distance

La distance limite d'intégration des différences par recombinaison

  Spatialité

Les interfaces variées densifient le champ par leurs distances

  Source

Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle.

  Ressource

L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

  Latitude

L'actuel "degré de liberté" cristallise la diversité existante des compositions éventuelles.

  Continuité

La continuité est sélection cumulée de compositions réelles

  Modularité

La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles

  Temporalité

Le choix des sources module la continuité

  Circulation

La matière circule par la pratique d'entités qui s'interfacent comme source du réel.

  Association

La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel.

  Différenciation

La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées.

  Accumulation

La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel

  Articulation

L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle.

  Virtualité

L'intensité des différences au sein d'équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations.


 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition   Facette composante
  Inexistence
Non-existence de la matière sous toutes ses formes. Destruction de la matière notamment par la matière ultime qu'est la force physique
 Etrangeté
Imperceptible
  Indistinction
Méconnaissances Impuissance centrifuge.
 Carence
Centrifuge, perte, Minimums
 Passévité
Fatalité, créationnisme. Rétro-causalisme passif.
 NonExistence
Inexistence

 

  Inertie
La pratique de l'état de fait, du statu quo
  Croyance
Ignorance

La croyance est la pratique d'une présentation usagée, mémorisée, répétitive, inactuelle.

 Univocité
monosémie
 Paroxysme
Centripète, Gain, Maximums
 Nécessité
irrémédiable, finalisme mécanique linéaire

"Il y aura toujours ; jamais plus ; " Millénarisme, Progressisme, Fatalité, Causalisme

 NonVirtualité
Immobilisme

 

  Polarisation
Une entité devient l'entièreté centrale du réel

Egocentrisme, individualisation

 Dichotomie
le Couple dichotomique est une exclusion réciproque. Bien/Mal, Femelle/Mâle, Blanc/Noir, Maître/Esclave

Négationisme : la non-équivalence affirme paradoxalement l'existence de l'équivalence

 Enchaînement
Centralité, Pouvoir, effet centripète de forces centrifuges
 Domination
Dénivellation, Cumul transitif de liens, le sommet domine la vallée
 Absolu
Déisme, Tentaculaire. Pieuvre fasciste, totalitarisme
 Divergence
Le lien devient chaîne

 

 Fermeture
Frontières closes
 Conformité
Milieu interne contraint à l'homogénéité

Retranchement identitaire

 Chute
Asymétrie, Parasitisme
  Erosion
Usure, Epuisement, Fatigue
 Désertification
Seuils-limites
  Outrance
Les pesanteurs entropiques

 

 Survie
L'actuel, instant minimum vital.

Vivre au jour le jour sans même le désir de survie.

 Répétitivité
Reproduction à l'identique, quotidienneté
 Irréversibilité
L'essai émergent
 Précarité
Non/Viabilité
  Infertilité
Non/reproductibilité
 Rupture
Fin

  Destruction
∃!r ⟺ non-r

⥢ U ⥢
Au fur et à mesure de la destruction, les ressources résilientes s'épuisent.
vers l'éclatement d'existence invivable

 Rejet
r≠ ⟺ non-r

⥢ P ⥢
Plus le réel faiblit, plus il rejette.Le rejet est une destruction de virtualités
vers l'altérité impossible

 Dépendance
∑r∞ ⟺ rØ

⥢ L ⥢
La centralité oblige à la domination d'une existence sans virtualité.
vers la relation asymétrique

 Démesure
rk ⟺ ∑r∞

⥢ O ⥢
Plus le rapport est démesuré,
plus la dépendance est grande
vers lesrapports proches de ø/∞

 Sclérose
r ⟺ rk

⥢ C ⥢
vers limite atteinte

 Cercle
⥢ U Etat de fait ] ⥢ P Exclusivité ] ⥢ L Lutte ] ⥤ O Rapport ] ⥢ C Seuil ] ⥢


 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition   Composante
  Maintenir

Maintenance, Persister Sauvegarder

 Ressentir

Accueillir, Visibilité , Constater toutes les virtualités

 Estimer

Validité S'engager, Refus de la dépendance

 Partager

Accessibilité

 Préserver

Pérennité Résilience

 Rexistence

Refuser, Résister

 Adapter

Pratiquer, l'inaction est le premier pas vers la destruction. L’adaptation est une façon de survivre entre les limites posées par l’environnement.

 Comprendre

Analyser

 Remailler

Multiplicité des liens reliant

 Modérer

Dé-Limitation des rapports de force, Bonifier Améliorer

 Savoir-faire

Symbiose, Association durable aux avantages réciproques et mutualistes

 Permaction

Evoluer

 Autonomie

Désir d'être

 Empathie

Le bonheur des joies/souffrances partagées permet de maintenir un groupement, famille, amitié...

 Réciprocité

Symétrie et variétés

 Socialité

Multiplicité partagée, sans dépendance

 Naturalité

Le Vivant est horizon ultime de l'universalité

 Convergence

Réunir

 Intériorité

Milieu intérieur. , foyer, refuge identitaire
L'entêtement d'une pratique d'être s'oppose à son annihilation

 Proximité

Elargir les liens sans cloisonnement étanche, Niveaux d'action proches

 Réversibilité

Prévenir de l'irréversible. Un réel est champ multi-différentiel

 Sédimentation

Réserve, Humus

 Fertilisation

Contre les limites désertiques

 Enracinement

Inscription

 Viabilité

Homéostasie, Le réel est source de son maintien

 Symbiose  Mutations

Orientation Succès/Echec, Inversibilité, symétrique

 Essai-Erreur  Sélectivité

Le maintien des possibles

 Résilience

Boucles de régulations

 Recomposer  Elargir

Situer

 Reconnaître

Relier, relativiser

 Aggrader

Situer

 Créactiver

Tenter

 Ressort

par Fidelio Espoir (0 commentaires)



◆  Réalité



La méthode Toposcopie décrit un réel dans une réalité.
Il existe une réalité particulière : la réalité globale qui regroupe tous les réels partiels. C'est une réalité asymptotique, un postulat existentiel, un horizon conceptuel, une construction représentative. Aucune réalité ne peut prétendre au statut de grand tout, de tout ultime. La réalité peut être considérée intuitivement comme l'ensemble suffisamment gros pour contenir tous les réels à décrire...
Chaque observateur pose une réalité plus ou moins commune avec les autres réalités. Aussi est-il parfois nécessaire de préciser plus qu'une réalité asymptotique. Nous la nommerons Univers 𝕌, ensemble composé de toute réalité.
La réalité regroupe des réels. Observer un réel oublie les externalités des autres réels....Pour éviter cela insérer l'étude du réel dans une étude globale/dimensionnelle de la Réalité

 

 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition  
  Réalité   Réel   Réels observés   Facette

Cumul des existences du réel

  Semaison

Réel défini pour contourner les facettes du réel observé

  Réel

 



◆  Réel


Méthode

Dans une réalité, tout réel est un processus de création-maturation structuré par 5 dimensions qui se composent selon existence et virtualité en 25 composantes réelles
Dans l'Existence, la Matérialité produit (activité) des situations (focalité) localisées (spatialité) successives (temporalité).
L’existence est une intensité d’être
L'intensité des différences au sein d'équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations.

Réel

 

Les réels d'une réalité se différencient selon cinq Dimensions qui les constituent
Chaque réel est la rencontre d'Existence et de Virtualite
Existence et virtualité d’un réel se composent dimension par dimension, formant 25 composantes réelles, réunies en cartes, les toposcopies du réel.
Les dimensions se composent selon Existence et Virtualité pour former les composantes du réel , chacune d'elles étant réelle est susceptible d'une nouvelle décomposition dimensionnelle.
Les Facettes décrivent l'ensemble des Virtualités d'un réel
Les Semaisons composent avec le réel en l'éloignant de ses Facettes



◆ Dimension


 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition  
Existence Virtualité Dimension Facette Boucle Réel

Existants présents ou absents.
Tout réel est un élément, un mode, une forme d'existence

Un réel crée des Ensembles de réels équivalents (ensemble-OU)

Tout réel crée des liens différences.

Tous les réels d'un réel forment par leurs inclinations, les facettes du réel

Tout réel est boucle existence et virtualité, composition dimension par dimension, de réels.

Méthode

 



◆  L'existence : comment la virtualité d'un réel s’inscrit dans son existant ? (Lecture horizontale)


 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition  
  Matérialité   Activité   Focalité   Spatialité   Temporalité   Existence



◆  La virtualité : comment l’existence s’inscrit dans sa virtualité ? (Lecture verticale)


 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition  
  Circulation   Association   Différenciation   Accumulation   Articulation   Virtualité

 



◆ Composante


📌 Toujours revenir à la définition dimensionnelle Existence x Virtualité. DeDv. Le nom proposé pour une composante est mémotechnique.

 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition   Composante
  Matière

La matière est unicité d'existence et unicité de virtualité

  Présentation

La présentation est source de virtualités équivalentes.

  Différence

La valeur différencie la matérialité qu'elle repère.

  Condensation

Les matières du réel s'accumulent

  Utilisation

L' utilisation du réel le compose dans la réalité et l'instrumentalise dans des réels articulés.

  Matérialité

La matière se présente comme valeur répartie par/pour son utilisation.

  Pratique

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique.

  Effectivité

Effet produit, Le produit est le mode de passage-présentation à la pluralité d'une pratique réelle.

  Capacité

La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de valeur.

  Pondération

Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

  Instrumentalité

L'instrumentalité est pratique articulée. La pratique productive agrège en travail des capacités instrumentalisées.

  Activité

La Pratique produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

  Entité

Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières.

  Suppléance

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

  Complémentarité

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

  Multiplicité

La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations.

  Totalité

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

 Focalité

L'entité est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein de la totalité réelle

  Position

Lieu qui permet le cumul des échanges

  Interface

Les variations équivalentes permettent les associations

  Champ

Le champ des directions tisse la trame des différences réelles.

  Répartition

Les répartitions soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

  Distance

La distance limite d'intégration des différences par recombinaison

  Spatialité

Les interfaces variées densifient le champ par leurs distances

  Source

Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle.

  Ressource

L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

  Latitude

L'actuel "degré de liberté" cristallise la diversité existante des compositions éventuelles.

  Continuité

La continuité est sélection cumulée de compositions réelles

  Modularité

La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles

  Temporalité

Le choix des sources module la continuité

  Circulation

La matière circule par la pratique d'entités qui s'interfacent comme source du réel.

  Association

La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel.

  Différenciation

La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées.

  Accumulation

La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel

  Articulation

L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle.

  Virtualité

L'intensité des différences au sein d'équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations.

 



◆ Les composantes


 Unicité  Pluralité  Liaison  Opération Composition   Dimension
  Existence   Virtualité   Niveau de composition   Limite de composition   Seuil de Composé/sante   Méthode

 

📌Toujours revenir à la définition dimensionnelle Existence x Virtualité.
Le nom proposé pour une composante est indicatif, usuel, mémotechnique.

 

De l’existence à la virtualité : comment l’existence s’inscrit dans sa virtualité ?
De la virtualité à l’existence : comment la virtualité d'un réel s’inscrit dans son existant ?

 

Existence : Lire la carte horizontalement définit le réel comme existence.
Virtualité : Lire la carte verticalement définit le réel comme virtualité.

 

Différenciez bien l'élément composante, de la propriété composante .

 

Attention à ne pas valoriser les composantes "pivots" ayant existence et virtualité "identiques" : UU’ Matière , PP’ Produit, DD’ Complémentarité, AA’ Densité, CC’ Modularité.

 

La décomposition n'est pas une nouveauté épistémique, mais qu'elle soit sans fin postulée a priori, en est une.
La décomposition forme une logique représentative. Elle n'induit aucune logique réelle préétablie pour tout réel.

 

Une carte Toposcopie regroupe les 25 composantes d'un réel (5 dimensions existence x 5 dimensions virtualité ).
Les facettes de la carte Toposcopie décrivent l'ensemble formé par les composantes

 

La carte Toposcopie est un graphique causal non linéaire qui oblige à concevoir le réel comme un réseau causal cognitif. Le réseau des déterminismes ainsi décrits compose la liberté réelle sans nécessairement y imposer une entité démiurgique.

 

Nier le déterminisme conduit à hypertrophier un idéalisme mono-totalitaire
Ne voir qu'un déterminisme détruit les degrés de liberté
Ne voir que deux déterminismes mène à une Polarisation meurtrière.
Voir une infinité de déterminisme oublie les niveaux de (dé)composition, la liberté est une stratégie.

 

N.B. Une composante d'un réel est difficile à décrire ? N'ayez crainte, Mendeleïev et tout chimiste connaissent les mêmes difficultés !
Il faut cesser de croire qu'un raisonnement linéaire est le discours "vrai" donc "juste". La richesse de la réalité est astronomique, un réel microscopique, tout autant !
Le Pente d'abstraction oblige à des touches, des aphorismes, pour esquiver le danger d'évidence du cas particulier. Repartez toujours des 2 dimensions constitutives de chaque composante.

 



◆ Matérialité


MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisationMatérialité



◆  Matière


La matière est unicité d'existence et unicité de virtualité

 

La matière fait lien entre ce qui est et ce qui sera.
La matière se présente et se distingue dans une utilisation répartie.
La matière circule par la pratique d'entité et s'interface (s'agrège, s'intègre) comme source du réel.

 

La matière, support ultime d'existence, est lien d’incompatibilité existentielle présente et virtuelle

 

Il ne s’agit pas de la Matière comme fondement essentiel de l’univers.
C’est tel réel, en tant que matière, qui se décrit ici.

 

L'effet pivot, unicité-unicité, a encouragé sa valorisation "en... dernière instance" dans le schéma d'une causalité linéaire stricto sensu entre réels. L'unicité réelle est centrale mais est "répartie" sur tous les réels composants.
Le réel étudié est défini par les existences et virtualités compatibles/incompatibles qu’il définit ou qui le définit.
L'incompatibilité est issue de la propriété de l'unicité, existence/non existence.

 

Tout réel définit une matière qu'il utilise dans sa réalisation.
Le réel n'est pas matière inerte mais matérialisation, où la matière s'inscrit dans une stricte unicité présente, gage d'une unicité à-être issue d'une multitude de liens source d'échanges possibles.



◆  Présentation


La présentation est source de virtualités équivalentes.

 

L'idée est aussi réelle que la chose. Victor Hugo

 

L'équivalence des virtualités promet l'existence d'une présentation
La présentation permet à l'unicité de se doter d'une pluralité.
La présentation produit une suppléance variable ressource du réel.

 

Le mot et l'idée sont à la pensée ce que l'outil est à l'ouvrier.
Ils ne sont pas au service du penseur mais du réel qu'ils tentent de faire voir

 

Le réel se présente, apparaît, s’expose, informe de multiples façons.
Le réel se donne à voir, qu'une entité puisse se la représenter ou non. Ce fait est indépendant de l'éventuelle entité qui porterait une présentation de ce réel par la représentation qu'il s'en fait.
La présentation excède les capacités représentatives des entités. Toute pragmatique oblige à une sélection/simplification. La présentation est négligence de la différence intrinsèque à la matérialité.

 

La présentation peut exclure par indistinction des non-équivalences
La présentation se fige en appartenance certaine

 

La présentation n'est ni langage humain, ni idéologie humaine. La présentation d'un réel s'inscrit préalablement à son utilisation langagière par une entité humaine.
La connaissance est une pratique sur le réel d'une entité lui permettant une action efficace. La présentation, hors entité, en est la condition préalable.



◆ Différence


La valeur différencie la matérialité qu'elle repère.

 

L'unicité acquiert une liaison-diversité par la valeur , son mode de valorisation.
La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des singularités dans le cheminement du réel

 

Chaque réel découpe la réalité en différences par son mode de valorisation.
La valeur, les différences d’un réel n’ont pas de subjectivité nécessaire, tant qu'une entité ne se les représente pas..

 

valeur ChoixEchelles de valeursPrix, Montant, SommeEnergie/EntropieValeur

 

« Tout a ou bien un prix, ou bien une dignité. On peut remplacer ce qui a un prix par son équivalent; en revanche ce qui n'a pas de prix, et donc pas d'équivalent, c'est ce qui possède une dignité.» Kant fondements de la métaphysique des mœurs 1785

 

  • Termes voisins : Valeur, prix ou dignité, Désir, besoin, coût, prix, couleur, poids,critère de choix, amitié....

#Indexation, situation



◆  Condensation


Les matières du réel s'accumulent

 

Le mode d'U0-situation des unicités d'un réel définit son type d'agrégation.
La U0 du travail forme des multiplicités dis/continues plus ou moins homogènes.

 

La U0-cumul est matérialité accumulée.
L'espace d'un réel est formé par la manière et la capacité qu'ont ses unicités de s'agréger, se condenser.

 

ExistencePrésencePrésence/Absence:RaretéAccèsCondensation
AcquisPossessionRaretéIntensitéPotentielCondensation

 

Le mode de U0 de l'unicité d'un réel définit son type d'opération
Le mode de sommation des matérialités : cumul

 

La cumul des unicités dans l'espace-repère est l'effet de l'accumulation des matérialités
Les unicités d'un réel s'agrègent plus ou moins les unes aux autres pour former une unicité plus vaste
L'espace d'un réel est formé par la manière et la capacité qu'ont ses unicités de s'agréger.
Il n'y a pas constitution d'un nouveau réel : les éléments réels qui s'agrègent préexistent. Mais le fait qu'ils puissent s'additionner ou non est du ressort de cette composante.

 

Par son existence, chaque réel crée des façons d’agréger ou non tous les réels de la réalité.
Ces agrégations induisent des cumuls réels qui s’expriment en rapports entre les réels engagés.

 

Termes voisins : Condensation, évaporation, Etat de la matière ( solide, liquide, gaz, plasma), rangement, classement, rareté, richesse, pénurie, profusion, privilège, handicap,distribution
accroissement, diminution, intérêt
riche, pauvre ; bien portant, malade ;
distributivité, logistique, pays émergent, sous développé...
Crise, Age d'or

 

L'opération revient par convention à une agrégation/cumul dans un même réel. La soustraction d'un réel "plus" est addition d'un réel "moins".



◆  Utilisation


L' utilisation du réel le compose dans la réalité et l'instrumentalise dans des réels articulés.

 

Comment le réel se maintient-il dans ses compositions ?

 

Termes : L'utilisation est "matérielle", l'usage est plus une pratique.

 

EmploiUsageUtilitéTechnicitéDéveloppement

 

Un réel se compose ou non avec les autres réels. Cette composante décrit comment il se maintient dans ce passage : selon un mode d'utilisation.
Termes voisins : biens durables, consommables,... ,
Matières premières, ressources
biens de production ou de consommation, destruction



◆ Activité


PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalitéActivité



◆ Pratique


La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique.

 

La pratique pluralise la matière

 

La pratique du réel étudié est effet d'activité effectuée, faite, agie...
L'existence d'un réel, son unicité, supporte une pluralité par les pratiques dont elle est l'objet.
Le réel n'est pas enfermé dans l'évidence de son être, dans son unicité. La simple existence peut faire naître une pluralité de pratique.

 

GesteEmpreinteHabiletéArt, Savoir-FaireMétierPratique

 

L'inaction est destruction
Une pratique sans virtualité est un rituel monolithique.
Une pratique polarisée fige la circulation du réel
La pratique témoigne du réel qui la fait naître.
La pratique récursive est vie réelle
Terme usuel, proches : Faire, agir, opération, praxis
Une entité est une Pratique d'être

 

La mise en pratique ne signifie pas nécessairement application d'un choix. Un réel peut ne pas contenir de choix, un choix minimum (mise en pratique ou non), ou enfin un choix plus vaste (à droite, à gauche ? en haut ? en bas ?).
La nécessité de pratique ne signifie pas existence nécessaire d'une entité humaine l'effectuant.

 

Tout réel est doté de présentations équivalentes qui permettent de le pratiquer dans une expérience de pensée. Toute différence entre pratiques permet de se détacher de ce réel par la perturbation, l'information qui la constitue.

 

Fonctions
Ce vase ? n'importe lequel. Celui-là ? non celui de Soissons
Ce couteau-ci est un couteau parmi d'autres
Attention à ne pas confondre "objectité" et "fonction". Bien des objets ont des fonctions, surtout par rationalisation, mais ils ne se réduisent pas à l'une d'entre elles
#Effet, Produit



◆  Effectivité


Effet produit, Le produit est le mode de passage-présentation à la pluralité d'une pratique réelle.

 

Les pratiques s'équivalent par leurs produits.
Le produit signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue. Le produit équivale la présentation

 

Il n'y a pas de pratique sans produit sur laquelle elle s'applique le transformant en produit résultant "assimilé".

 

RésultatEffetAdéquationRépétitivitéStandard, normeProduit

 

Termes usuels proposés: Produit, objet, effet, résultat

 

objet-matière, objet-produit
Un objet est un effet matériel
Un objet est un effet d'une pratique qui l'inscrit dans un réel.

 

Produit, fin ultime ?
Le produit n'est pas ici synonyme de but, de finalité : il s'agit simplement de rassembler les pratiques d'un réel étudié selon le(s) mode(s) d'équivalence des pratiques définies par le réel.
On peut dire que l'effet, la conséquence d'une pratique sur un objet-matière est un produit. Mais cela ne signifie pas nécessairement qu'il y ait une re-présentation échelonnée du temps pour cette pratique.

 

IMPORTANT : La pratique sépare produit et non-produit : statut du déchet

 



◆  Capacité


La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de valeur.

 

L'ensemble des valeurs d'un réel définit sa capacité de différenciation. Les capacités différenciées des pratiques forment l'ensemble de ses valeurs
La pratique se différencient en s'élargissant aux manières de produire. La pratique s'accommode et devient capacité.

 

ObtentionAptitudeCohérenceApprentissageCompétenceCapacite

 

Termes usuels proches : Capacité, potentialité, effort, fatigue, Fonctions
Ne pas confondre "objectité" et "fonction". Bien des objets ont des fonctions, surtout par le processus de rationalisation, mais ils ne se réduisent pas à l'une d'entre elles.

 



◆  Pondération


Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

 

Le non-travail est carence d'accumulation.
L'accumulation du travail provoque la concentration de l'activité réelle.
La concentration du travail provoque la démesure de sa carence.
Le cumul des pratiques pondère l'activité jusqu'à sa limite ultime.
Le cumul des pratiques est sédimentation des activités

 

Le travail n'est pas travail salarié, ni emploi

 

TâcheProcédéIngénierieFabricationIndustrieTravail

 

Terme usuel : travail, production, chaîne de montage, succession de tâches, usure, érosion

 



◆  Instrumentalité


L'instrumentalité est pratique articulée. La pratique productive agrège en travail des capacités instrumentalisées.

 

L'instrumentalité est pratique articulée, composition existencielle et pluralité virtuelle

 

La pluralité des utilisations est articulation du réel
Sans instrumentalité, l'activité se soumet à son utilisation
Sans option instrumentale, l'utilisation n'est que Survie reproductive.
Sans articulation instrumentale, l'activité se sclérose.
L'instrumentalité articulée conduit à de nouvelles activités.
L'instrumentalité des activités permet la recombinaison des pratiques réelles

 

OutilOutillageChaîneTechniqueIndustrieInstrumentalité

 

Termes proches , machine, outil,ustensile, auto-production, synergie industrielle, moyen
Charbonneau, Ellul : Dictature de la technique
La technicité de l'instrumentalisation a désocialisé l'instrumentalité.
L'homme s'est instrumentalisé : l'homme est devenu instrument au service de l'homme



◆ Focalité


EntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalitéFocalité



◆  Entité


Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières.

 

Mais il peut y avoir de la honte à être heureux tout seul.
Albert Camus - La Peste

 

L’entité ne signifie pas volonté, responsabilité, libre arbitre
Une entité humaine ne signifie pas que le réel est "humain"
L'entité est partie prenante au réel étudié.

 

Partie prenanteMembreRôleCollaborationBiographieEntite

 

Terme usuel, proche : Entité, intériorité, subjectivation, individuation.

 

Le réel est composition incessante de lui-même.

 

Etre entité ne signifie absolument pas appartenance volontariste au réel

 

Entité : Plus petit degré de focalité d'un réel (au niveau de décomposition étudié)

 

La granule humaine n'est pas une entité de fait d'un réel.
L'entité et la suppléance sont deux dimensions inséparable d'un même réel.

 

Tout refus d'entité provoque la levée d'ensembles identitaires.



◆  Suppléance


La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

 

La suppléance permet de maintenir la continuité de l'entité porteuse du réel. Mais la totale interchangeabilité des éléments provoque l'uniformité. Réparabilité

 

Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles
William Shakespeare, Comme il vous plaira.

 

La diversité d'une foule où les individus sont "tous pareils" est très faible
Termes voisins : Appartenance, identité, même, autrui, équivalence



◆  Complémentarité


Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

 

La conflictualité est une forme de la complémentarité
Le réel créent des lien/diversités : il en diminue le nombre par les suppléances mais aussi par les complémentarités qu'il créée entre ces lien/diversités.
La complémentarité indique le système des différences induites par le réel étudié sur la réalité globale. Complémentarité ne fait pas allusion à une composition quelconque des éléments, mais à la notion d'ensemble complémentaire

 

Division sociale du travail, compatibilité/incompatibilité, complémentarité, collaboration, réciprocité
Altérité, Symbiose, antagonisme, compétition, concurrence, contradiction, contrainte, dominances



◆  Multiplicité


La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations.

 

Agrégation existentielle, le mode de multiplicité décrit les diverses sommes d'entités du réel

 

D'une foule sans lien coordonné à une armée totalement ordonnée

 

GroupeMembreEffectifNombreDémographieMultiplicite

 

Termes voisins : foule, nombre, multitude, démographie



◆  Totalité


Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

 

Totalité d'un réel ne veut pas dire clôture, fermeture du réel.

 

ReprésentantGénéralitéGlobalitésExhaustivitéUniversalitéTotalité


◆ Spatialité


InterfaceVariationChampDensitéDistanceSpatialité



◆  Position


Lieu qui permet le cumul des échanges

 

L'opérationnalité d'un réel résulte du mode d'interface créatrice d'unicité/intériorité. Les réels s'agrègent par leurs interfaces
L'agrégation d'un réel résulte du mode d'interface créatrice d'unicité. (Milieu interne, Intériorité)

 

Les éléments du réels peuvent se réunir car ils sont dotés d'une interface qui le leur permet.
L'interface minimale est constituée par l'emplacement occupé par le réel et par la manière dont il l'occupe.
Le lieu entre le même et l'autre
Le lieu du même : la position

 

ContactPérimètreIntérieur-ExtérieurSurface IntérioritéInterface

 

Termes voisins : Interface, Accès,lieu, point,frontière, contours, forme, clôture du soi/ ouverture à l'autre, contacts, épiderme interrelations, connexité, bord, cellule, Surface de contact, unité/moyen d'échange; Interrioralité/Exterritorialité, intro/extraversion
Le cadre, la bordure, le contour

 

Interface ? La limite de l'enveloppe
L'espace crée la limite et inversement !
Le réel pose ses limites en créant son espace où il s'interface.



◆  Interface


Les variations équivalentes permettent les associations

 

Le mode de variation de l'agrégation du réel le dote de pluralité/variété
Termes voisins : L'approximation, ressemblance, aspect



◆  Champ


Le champ des directions tisse la trame des différences réelles.

 

Termes voisins : orientation, inflexion, point de non-retour, bifurcations, ramifications , extremum, minimum, maximum, centre, l'infini,... particularité, écart, anormalité, anomalie,

 

OriginePoint de vueDirectionCarrefourRoute,ParcoursChamp

 

Termes voisins : orientation, inflexion, point de non-retour, bifurcations, ramifications , extremum, minimum, maximum, centre, l'infini,... particularité, écart, anormalité, anomalie
#Condensation Répartition Densite



◆  Répartition


Les répartitions soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

 

Tout réel participe à un cumul qui module l'espace en densité.

 

AffluxEffectifPressionAjoûtPoidsDensite

 

Un seuil est un réel où l'opération change de signe
Une limite est un réel où l'opération n'est plus possible
L’espace dessiné par le réel étudié a pour corollaire qu’une densité, nombre/surface, possède une limite. On voit que la notion d'opération sous-tend la notion de limite....propre à la composition
Termes voisins : coprésence, compacité, contiguïté, contagion, étendue, surface, région, Condensation Densite



◆  Distance


La distance limite d'intégration des différences par recombinaison

 

Les réels définissent les distances réciproques permettant leur composition

 

La distance d'un réel est composition existentielle et agrégation virtuelle

 

EcartSéparationDiscontinuitéDéplacementIntégrationDistance

 

Termes voisins : Séparation, Écart, Discontinuité, Déplacement, ubiquité intégration



◆ Temporalité


SourceRessourceActuelContinuitéModularitéTemporalité



◆  Source


Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle.

 

« Les hommes ne peuvent rien faire sans adopter la fiction d'un commencement » (George Eliot).

 

InstantMomentDéroulementDuréeOccurrenceSource

 

Termes voisins : instant, début, évenement, terreau, origine, ce qui est disponible, présence, le moment présent, l'actuel, l'ici-là



◆  Ressource


L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

 

L'ensemble des pluralités est ressource de sa composition
Une composition sera plus ou moins plurielle selon la combinatoire des éléments possibles.
Mais le nombre des parties d'un réels ne signifie pas nécessairement une plus grande pluralité réelle. Un réel composé est plus riche selon les capacités de ses éléments à interagir les uns les autres

 

Durabilité Maintenance

 

EvénementSouvenirMémorisationRéserveStadeRessource

 

Termes voisins : labilité, ersatz, possible



◆  Latitude


L'actuel "degré de liberté" cristallise la diversité existante des compositions éventuelles.

 

ExistenceEquivalenceDifférenceIntenseOccurrenceCarrefour

 

Termes voisins : croisée des chemins, noeud, degré de liberté, Lattitude ,choix, options, direction, Suite, méandre, bifurcation, liberté, Transitivité, étapes Catastrophe



◆  Continuité


La continuité est sélection cumulée de compositions réelles

 

SuccessionChoixAvant/AprèsEtapeMarcheContinuite

 

Conservation, adaptation



◆  Modularité


La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles

 

Partie, pièceConstituantOrganeSymbiosePlan, générationModularite

 

Termes voisins : Déterminisme, Possibles déterminés, Chaos, cohérence, nombreux déterminismes, Feedback et rupture, Liberté

 



◆  Existence


[+'''Dans l'Existence, la Matérialité produit (activité) des situations (focalité) localisées (spatialité) successives (temporalité).
L’existence est une intensité d’être '''+]

 

« Le temps est le tout dans lequel se recueille l’infini battement de l’identité et de la différence. »
Alberto Giovanni Biuso : Temporalità e differenza, 2013, Leo S. Olschki editore

 

 

De l’existence à la virtualité : comment l’existence s’inscrit dans sa virtualité ?

 

L'existence construit un état du réel, non un concret seulement matériel
L'existence construit un acte-résultat, non une évidence
L'existence construit un point de vue, non une universalité
L'existence construit une mise en place, non un ici-déjà-là observable.
L'existence construit une nécessité d'être (qui est) résolue, un cumul d'être, non une fixité

 

Notez bien le sens horizontal de la composition des existences

 

∄ ⟺ ∃  Existence
Inexistence
Présence
∃ !
Présence/Absence
co-Présence
∃ n
Suite
n, n', n",...
Existence
Etat du réelacte-résultatpoint de vuemise en placenécessité d’êtreExistence

 



◆  Matérialité


La matière se présente comme valeur répartie par/pour son utilisation.

 

 

Dans l'Existence, la Matérialité produit (activité) des situations (focalité) localisées (spatialité) successives (temporalité).

 

L'existence de matières équivalentes au sein de valorisations conflictuelles se cristallisent dans des compositions utiles.
Le concret, le tangible, l'objet.
La Matérialité est la composante unicité de l’existence.
La Matérialité est composition des unicités-existence.

 

Unicite Pluralite Liaison Operation Composition Matérialisation
Matiere Presentation Valeur Répartition Utilisation Matérialité
InformationSigne Sens Nuance Information Présentation
Valeur  Choix Echelles de valeurs Prix, Montant, Somme Energie/Entropie? Valeur
Existence,AcquisPrésence,PossessionPrésence/Absence, RaretéRareté, CumulAccès, Potentiel Répartition
Emploi Usage Utilité Technicité Développement Utilisation

 

 

La Matérialité illustre combien le réel ne réside pas uniquement dans l'objet. La matière ne dit pas toute la matérialité du réel. Le réel est composition-rencontre des cinq aspects dimensionnels de l'existence matérielle
La nécessité d'une matière n'oblige pas à la concevoir. . . en dernière instance, comme indispensable nécessité. A moins d'oublier qu'une composante lie existence et virtualité, affirmer uniquement la matière revient à figer le réel sur un présent maquillé ainsi en un déterminisme s'auto-légitimant.
Immatérialité et Irréalité ?
Une idée, du simple fait de son existence, acquiert une matérialité au même titre qu'un bout de bois. mais une idée, sa publication (journal, livres. web... ), ont des matérialités distinctes.
Différence de Matière
La physique décrit les états de la matière.
Un réel renferme plusieurs degré de matérialité différents : La casserole, l'aluminium, ses atomes

 



◆  Activité


La Pratique produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

 

 

L’activité est une pratique mais n'est pas synonyme de changement.
L'action est mode d'action/non-action, ne se résume pas dans un produit.
L’activité d'un réel souligne que l'existence d'un réel n'est pas pivot, repli identitaire sur l'objet mais action réciproque sur la totalité du réel.
L’activité est capacité. L'action se définit séparément de l'acteur (Ceci ne veut pas dire que celui-ci n'existe pas, voir Entité.)
L’activité s’accumule en travail
L’activité compose des instrumentalités.

 

Pratique Produit Capacité Travail Instrumentalité Activité

 

UnicitePluralite Liaison Operation Composition Action
Geste Empreinte Habileté Art, Savoir-FaireMétier Pratique
Résultat Effet AdéquationRépétitivité Standard, normeProduit
Obtention Aptitude CohérenceApprentissage Compétence Capacite
Tâche Procédé Ingénierie Fabrication Industrie Travail
Outil Outillage Chaîne Usine Industrie Instrumentalite

 



◆  Focalité


L'entité est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein de la totalité réelle

 

« On est tous des additionnés » Romain Gary. Pseudo.

 

La focalité est diversité d'existence du réel

 

La focalité ou mode d'effet souligne comment le réel étudié différencie le réel global selon son propre mode d'action.
Une goutte, une pluie, une inondation, une tornade, un tsunami, le Déluge n'ont pas la même focalité.
La focalité ne concerne pas les seules entités inclues dans le réels , les acteurs, les victimes..Elle définit tout autant ceux qu'elle ne concerne pas.
La focalité définit le mode d'accès au réel.

 

La focalité existe en entités. La focalité rassemble des suppléances. La focalité se diversifie en complémentarités, Symbioses. La focalité foisonne en multiplicités. La focalité se clôt en totalités.
Termes voisins : échelle, inclusions

 

Unicite Pluralite Liaison Operation Composition Focalite
Partie prenante Membre Rôle Collaboration Biographie Entite
Suppléance
Complementarite
Groupe Individu Effectif Nombre Démographie Multiplicite
Représentant GénéralitéGlobalité Exhaustivité Universalité Totalite

 



◆  Spatialité


Les interfaces variées densifient le champ par leurs distances

 

La spatialité compose les interfaces variées dont elle module les distances.

 

La spatialisation est le mode d'agrégation de l'existence du réel.
Chaque réel construit sa propre spatialisation, son mode d'occupation de l'espace-repère, une modulation de l'espace global des réalités. La spatialisation d'un réel est sa mise en scène.

 

Les échanges variés des singularités se cristallisent en distances de l'espace du réel
Termes voisins, proches : lieu, endroit, espace, topologie, champ

 

Unicite Pluralite Liaison Operation Composition Spatialite
Contact Périmètre Intérieur-ExtérieurSurface Intériorité Interface
Unicite Pluralite Liaison Operation Composition Variation
Origine Point de vueDirection Carrefour Route,ParcoursChamp
Afflux Effectif Ajoût PressionPoids Densite
Ecart Séparation Discontinuité DéplacementIntégration Distance

 



◆  Temporalité


Le choix des sources module la continuité

 

« Comment cela affectera-t-il la septième génération ? » Culture iroquoise

 

Mode de composition de l'existence réelle
Composition des compositions-existence

 

"L’être est fait d’entités qui sont toujours des événements, de substances qui sont toujours des relations, d’identités qui sont aussi des différences. L’être est constitué de formes actuelles engendrées par le passé et dirigées vers les possibilités de l’avenir."

 

La source, une fois née, chemine continûment pas à pas

 

Chaque réel construit sa propre temporalité, synthèse composition de ses composantes.
La temporalité décrit comment le réel étudié modifie la géométrie du temps et ne se résume pas à un simple calendrier d'indices : la temporalité d'un réel décrit la constitution d'un rythme temporel par lequel le réel global est modulé par son déploiement.

 

La temporalité s’appuie sur des sources, choisit des ressources équivalentes, montre les croisées de chemins, inscrit des continuités, s’étage en modularités.

 

Termes voisins, proches : historicité, régime d'historicité

 

La fin des modularité est arrêt de l'histoire ou effondrement ?

 

Unicite PluraliteLiaison OperationCompositionTemporalite
Instant Moment Déroulement Durée Occurrence Source
Evénement Souvenir Mémorisation Réserve Stade Ressource
Existence EquivalenceDifférence Intense Occurrence Carrefour
Succession Choix Avant/Après Etape Marche Continuite
Partie, pièce ConstituantOrgane SymbiosePlan, générationModularite

 

Tempo-ralisation
La diégèse, spatialisation et temporalisation mêlées.

 

Changement et conceptualisation
La temporalité signifie qu'un réel construit un mode particulier de changement qui n'est pas un schéma totalement explicatif puisqu'il est tout autant construit que les autres composantes du tableau. Un réel n'est pas une totalité hors du temps, même si sa déconstruction dimensionnelle semble parfois à tort le réduire à un jeu de concepts reliés.

 

Causalité composée
La temporalité permet de mieux sortir de la causalité linéaire puisque les 25 composantes réelles, ayant leurs dynamiques propres quoique interreliées, provoquent une complexité toujours changeante en ce qui concerne le réel étudié. On prendra comme image les interférences, les résonnances.

 



◆  Virtualité


L'intensité des différences au sein d'équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations.

 

N'adhère fortement au présent que celui qui aperçoit le devenir, c'est-à-dire le virtuel et le possible. Henri Lefebvre, La somme et le reste

 

La virtualité est intensité d'à-être.
De la virtualité à l’existence : comment la virtualité d'un réel s’inscrit dans son existant ?
Les réels circulent, s'associent, se différencient et s'accumulent jusqu'à leur composition.

 

La virtualité, monde en puissance d'être, est inscription présente de la pluralité d'un réel. La virtualité d'un réel est totalement inscrite dans son existant.
La virtualité est un présent mouvant, non une absence
La virtualité est une relation plurielle, non une simple évidence unifiée
La virtualité est une altérité, non une universalité
La virtualité est une sédimentation actuelle, non une historicité passée ou future. La virtualité est une liberté déterminée, non une potentialité toute puissante.

 

Notez bien le sens vertical de la composition des virtualités.

 

Présent mouvantRelation pluriellealtéritésédimentation actuelleliberté déterminéeVirtualité

 

Termes voisins : à-être, sêtre (=sera+ être !), potentialité, advenir, possibilité, affordance

 

wikipedia:Affordance...
Pour Gibson, l'affordance est l'ensemble de toutes les possibilités d'action d'un environnement. Celles-ci sont objectives, mais doivent toujours être mises en relation avec l'acteur qui peut les utiliser. Par exemple un escalier n'a pas l'affordance d'être escaladé du point de vue d'un nourrisson. L'affordance des objets ne dépend pas des besoins de l'utilisateur ni de son action de perception, celle-ci est suggérée par l'objet lui-même, elle est une partie constitutive de ce dernier. Cependant chez Gibson les affordances ne sont pas des propriétés à part entière de l'objet mais plutôt des combinaisons invariantes de variables qui dépendraient du contexte de l'action.



◆  Circulation


La matière circule par la pratique d'entités qui s'interfacent comme source du réel.

 

La circulation est le mode d'unicité de la virtualité d'un réel.
La circulation est la composante unicité de la virtualité

 

Non-existence -> existence : invention, création, découverte, naissance, achat
Non-existence <- existence : mort, destruction, usure, dégradation, vente



◆  Association


La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel.

 

Tout réel est composition de présentations, produits, suppléances, variations, ressources.

 

L'association est le mode de pluralité-équivalence des virtualités d'un réel

 

Existence de présentationsEnsemble de produits équivalentsLiens de suppléancesRassemble des variationsCompose des ressources



◆  Différenciation


La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées.

 

La mise en différence du réel global par le réel est un indépassable, au même titre que la pesanteur naît du haut-bas, et inversement.



◆  Accumulation


La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel

 

Composition des opération de la virtualité
Tout réel est composition de répartition, travail, multiplicité, densité, continuité

 

L'inégalité n'est-elle qu'une répartition ? La vie, comme accumulation de fatigue ? Être ou avoir ? Limite d’être, Être, limites d’être, être-limite ?
Accumulation des accumulations ou cumul des cumuls ?
Vous avez tous entendu parler de l'accumulation capitaliste : les richesses s'accumulent
Vous avez aussi entendu parler du cumul des handicaps : les handicaps s'accumulent sur les mêmes (sic), pas de chance !.
C'est le même schéma explicatif, mais symétriquement appliqué Encore un bon exemple du moteur à deux temps bien connu riche-pauvre, bien-mal, droit-devoir Une seule solution : fuyez et décomposez
Mieux vaut être riche et bien portant que....
Les mots à la mode, comme accumulation capitaliste, ont le tort d'empêcher toute réflexion. Un autre du même acabit : le bouc émissaire....Quand un mot voit son utilisation parasitée par un effet de certitude, la solution est de poser comme réel l'ensemble : le mot et celui qui le dit.....

 

Accumulation/épuisement est mode d'agrégation des virtualités d'un réel.
Termes voisins : Accumulation, épuisement, addition, cumul, perte, division

 

L'Accumulation décrit comment l'ensemble de ses modes d'agrégation sont reliés les uns aux autres. Tous les phénomènes réels sont susceptibles d'accumulation et pas seulement les phénomènes économiques.
L'inégalité n'est-elle qu'une répartition ? La vie, comme accumulation de fatigue ? Être ou avoir ?

 

Piste 🛠 : Une accumulation sans sédimentation n'est-elle pas une cueillette, une rapine, un pillage, ou une rapine coloniale/impérialiste ?



◆  Articulation


L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle.

 

 

L'articulation réelle est un déterminisme situé, créateur de degré de liberté

 

 

Laissez un commentaires ?
Votre nom:

Votre commentaire sera intégré au texte mais toute malveillance sera systématiquement effacée sans préavis:



♦︎ Page last modified on 21 septembre 2021 à 13h56 by FidelioEspoir with pmwiki-2.2.142
📩Travail -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=Toposcopie Methode [period] Reel de recherche mis à disposition selon