#

* Méthode

(ré-aiguillé depuis Main.HomePage)

Methode.Methode Méthode

Dans une réalité, tout réel est un processus de création-maturation structuré par 5 dimensions qui se composent selon existence et virtualité en 25 composantes réelles
Dans l'Existence, la Matérialité produit (activité) des situations (focalité) localisées (spatialité) successives (temporalité).
Dans la Virtualité, les réels circulent, s'associent, se différencient et s'accumulent jusqu'à leur composition.

Réel

 Unicité

r

 Pluralité =

{=r}

 Liaison

r - r’, ∆r

 Opération

nr , r / r’

 Composition

r⊕r'

 Methode

Dimension Réel

Existence

Existants présents ou absents.
Tout réel est un élément, un mode, une forme d'existence

Virtualite

Un réel crée des Ensembles de réels équivalents (ensemble-OU)

Dimension

Tout réel crée des liens différences.

Facette

Tous les réels d'un réel forment par leurs pentes, les facettes du réel

Composante

Tout réel est composition, dimension par dimension, de réels composés. Boucle de composition.
Une composante (re)lie, dimension par dimension, l'existence et la virtualité d'un réel

Réel

 Unicité

r

 Pluralité =

{=r}

 Liaison

r - r’, ∆r

 Opération

nr , r / r’

 Composition

r⊕r'

 Methode

Composante

  Matière

La matière est unicité d'existence. La matière est unicité de virtualité

  Présentation

La présentation d'existence est source de virtualités équivalentes.

  Valeur

La valeur différencie la matérialité qu'elle repère.

  Répartition

Les matières du réel se répartissent et s'accumulent

  Utilisation

L' utilisation du réel le compose dans la réalité et l'instrumentalise dans des réels articulés.

  Matérialité

La matière se présente comme valeur répartie par/pour son utilisation.

  Pratique

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique.

  Produit

Le produit est le mode de passage à la pluralité d'une pratique réelle.

  Capacité

La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de valeur.

  Travail

Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

  Instrumentalité

L'instrumentalité est pratique articulée. La U% productive agrège en travail des capacités instrumentalisées.

  Activité

La Pratique produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

  Entité

Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières.

  Suppléance

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

  Complémentarité

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

  Multiplicité

La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations.

  Totalité

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

 Focalité

L'entité est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein de la totalité réelle

  Interface

Lieu qui permet le cumul des échanges

  Variation

Les variations équivalentes permettent les associations

  Champ

Le champ des directions tisse la trame des différences réelles.

  Densité

Les densités soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

  Distance

La distance limite d'intégration des différences par recombinaison

  Spatialité

Les interfaces variées densifient le champ par leurs distances

  Source

Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle.

  Ressource

L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

  Carrefour

Le carrefour illustre la diversité existante des compositions éventuelles.

  Continuité

La continuité est sélection cumulée de compositions réelles

  Modularité

La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles

  Temporalité

Le choix des sources module la continuité

  Circulation

La matière circule par la pratique d'entités qui s'interfacent comme source du réel.

  Association

La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel.

  Différenciation

La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées.

  Accumulation

La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel

  Articulation

L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle.

  Virtualité

L'intensité des différences au sein des équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations

 Unicité

r

 Pluralité =

{=r}

 Liaison

r - r’, ∆r

 Opération

nr , r / r’

 Composition

r⊕r'

 Methode

Facette

Inexistence Indistinction Efférence, centrifuge Carence Passévité NonExistence
Inertie Exclusion, non-r Afférence, centripète Paroxysme Nécessité NonVirtualité
Polarisation Dichotomie r/non-r Centralité Domination Déisme totalitaire Divergence
Fermeture, irresponsabilité Conformité Pente, versant Erosion Désertification Inclination
Subsister Répétitivité Mutation Irréversibilité Infertilité Rupture
Destruction Clôture Dépendance Démesure Rigidité Boucle

 Unicité

r

 Pluralité =

{=r}

 Liaison

r - r’, ∆r

 Opération

nr , r / r’

 Composition

r⊕r'

 Methode

Semaison

Sauvegarder, persister Visibilité Validité Accessibilité, Disponibilité Pérennité Rexistance
Adapter, pratique créative Savoir-faire Relier, Remailler Modérer, nuancer Apprendre CréActivité
Autonomie Empathie Réciprocité Socialité autonome Naturalité vivante Convergence
Intériorité ouverte Niveaux d'action proches Orientation Essai/Erreur Réserve, sédimentation Fertilisation Enracinement
Viabilité, Homéostasie Regroupement Réversibilité Sélectivité Progressivité Permaction
Recouvrance, Revivre, renaître Ressentir, reconnaître, Refuser Tenter, Oser Communaliser, localiser, Solidariser Amender Ouverture

par Fidelio Espoir (1 commentaires)


Permettre à chacun de décrire un réel
et d'y définir des actions **

 

"Je marche pour savoir où je vais."
Goethe , Le juif errant



◆ Réel. Les concepts de la méthode Toposcopie


Methode.Methode Méthode

La méthode Toposcopie définit tout Réel par 5 Dimensions formant 25 composantes décrivant son existence et ses virtualites réunies en Facettes.

Méthode Toposcopie


 

 Unicité

r

 Pluralité =

{=r}

 Liaison

r - r’, ∆r

 Opération

nr , r / r’

 Composition

r⊕r'

 Methode

Méthode

Réel-Existence Réel-Virtualités Carte Composantes Cartes Topos Semaison Méthode

 

 Unicité

r

 Pluralité =

{=r}

 Liaison

r - r’, ∆r

 Opération

nr , r / r’

 Composition

r⊕r'

 Methode

Composante

  Matière

La matière est unicité d'existence. La matière est unicité de virtualité

  Présentation

La présentation d'existence est source de virtualités équivalentes.

  Valeur

La valeur différencie la matérialité qu'elle repère.

  Répartition

Les matières du réel se répartissent et s'accumulent

  Utilisation

L' utilisation du réel le compose dans la réalité et l'instrumentalise dans des réels articulés.

  Matérialité

La matière se présente comme valeur répartie par/pour son utilisation.

  Pratique

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique.

  Produit

Le produit est le mode de passage à la pluralité d'une pratique réelle.

  Capacité

La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de valeur.

  Travail

Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

  Instrumentalité

L'instrumentalité est pratique articulée. La U% productive agrège en travail des capacités instrumentalisées.

  Activité

La Pratique produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

  Entité

Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières.

  Suppléance

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

  Complémentarité

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

  Multiplicité

La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations.

  Totalité

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

 Focalité

L'entité est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein de la totalité réelle

  Interface

Lieu qui permet le cumul des échanges

  Variation

Les variations équivalentes permettent les associations

  Champ

Le champ des directions tisse la trame des différences réelles.

  Densité

Les densités soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

  Distance

La distance limite d'intégration des différences par recombinaison

  Spatialité

Les interfaces variées densifient le champ par leurs distances

  Source

Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle.

  Ressource

L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

  Carrefour

Le carrefour illustre la diversité existante des compositions éventuelles.

  Continuité

La continuité est sélection cumulée de compositions réelles

  Modularité

La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles

  Temporalité

Le choix des sources module la continuité

  Circulation

La matière circule par la pratique d'entités qui s'interfacent comme source du réel.

  Association

La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel.

  Différenciation

La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées.

  Accumulation

La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel

  Articulation

L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle.

  Virtualité

L'intensité des différences au sein des équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations

 

Chaque réel est la rencontre d'Existence et de Virtualite
Existence et virtualité d’un réel se composent dimension par dimension, formant 25 composantes réelles, réunies en cartes, les toposcopies du réel.

 

  • Cadres conceptuels
    • L'ensemble des virtualités d'un réel forme laFacette : le réel toposcopié comme ensemble de ses virtualités, ses caractéristiques réelles divergentes
    • L'action sur un réel se décrit par la Semaison : Réels composables au réel toposcopié

 

Réalité Réel Dimension Facette Composante
Réel-Existence Réel-Virtualités Carte Composantes Cartes Topos Semaison

 

La Réalité est un ensemble de réels, constitués chacun par cinq dimensions.

  • Unicite pose le réel en formes d’existence.
  • Pluralite y fonde des modes d’équivalence entre réels.
  • Liaison y relie des différences.
  • Opération quantifie son intensité et pose des limites.
  • Composition souligne la structuration génétique de tout réel.

 



◆ Objectifs de Toposcopie


Créer un outillage descriptif accessible à tous
Echapper au discours intellectuel savant
Échapper au naufrage du verbiage multi-pluri disciplinaire des lignes magino-conceptuelles contemporaines.
Rendre philosophie et épistémologie opérationnelles et accessibles.

 

Le concept n'est plus la matérialité exclusive d'une entité intellectuelle.
Le concept devient un outil cumulable dans une socialisation ouverte.

 

Toposcopie ? : permettre les questions sans affirmer de réponses.
Toposcopie ne décrit pas, elle donne la capacité de décrire.

 

Toposcopie propose un alphabet conceptuel…
Un langage épistémique commun (= socialisable)
Toposcopie s’applique à tout domaine du réel
Toposcopie permet une évolution paradoxale des discours puisqu’il propose un alphabet descriptif accessible qui permet la confrontation des représentations de chacun. .
Une toposcopie est une carte conceptuelle qui refuse de tout dire, de tout rationaliser, justifier, imposer un sens à ce qui n'en a pas.
Une toposcopie est un outil humain. Les différences entre toposcopies soulignent les choix représentatifs. Il n'y a pas de toposcopie unique.
Toposcopie est un outil descriptif, s'inspirant des outils parsemés dans l'histoire intellectuelle. Il pose un cadre formel isomorphe au réel mais refuse de privilégier tout discours particulier dont il permet seulement l’expression.
La toposcopie d'un réel n'est jamais achevée. Pas de description fondatrice, pas de description finale. Toposcopie est une formalisation ouverte.

 

  • Langage,
  • Outil descriptif isomorphe

Croisement conceptuel Existence et Virtualité (la carte Toposcopie)

  • Réseau conceptuel

Conceptualisation combinatoire, ouverte et fractale
Les raisonnements déterministes non linéaires

  • Ouvert au cumul social,

La socialisation agrégative non partisane

 

Chaque utilisateur construit ses cartes selon ses besoins, ses choix représentatifs, ses capacités cognitives.

 

Un groupe d'écran (=page) décrit une Réalité globale coomposés de tous les réels nécessaires à sa description
Dans PmWiki chaque page/écran d'une description se nomme "nom d'une Realite/nom d'un Reel". (NB Nom sans accent mais Titre accentué)
Pour créer la description d'une réalité nomRealite : écrire un lien [[nomRealite/nomRealite]]
Dans une réalité nomRealite, pour créer un réel : écrire un lien [[nomRealite.nomReel]] (ou menu Réel...)

 

 



◆ Précaution de lecture et difficultés


Ce site, ces pages sont des outils de recherches en cours.
⁉️Les mots utilisés dans Toposcopie désignent des notions qu'ils approchent à grand peine. ( choix mémotechniques)

 

Toposcopie veut créer une conceptualisation permettant à chacun d'y construire une description partielle et particulière d'un réel proche.
Pour cela, Toposcopie est conçue sans valorisation préalable de chacun de ses concepts.
Permettre toute description rend difficile l'exposé des concepts qui paraissent alors bien abstraits. La solution est de toujours revenir aux dimensions constitutives.

 

Toposcopie se fonde sur les cinq dimensions du réel. Créée pour rendre accessible la description d'un réel, elle est menacée par sa propre combinatoire ( 5x5 puis 25x25...) qui rend infinie la description possible, deséspérant l'usager observateur.
Heureusement, passer aux ensembles des virtualités simplifie la description. Nous ne cherchons plus à décrire totalement tout réel. La tâche de l'épistémologue est achevée. Il ne garantit plus la permanence de l'observateur-prêtre que pourvoirait la certitude d'un discours descriptif rendu toujours possible par la méthode Toposcopie.

 

Les virtualités limitent la description aux parcours réels des granules, qui mènent aux précipices de NonExistence et NonVirtualité.
Pour chaque réel toposcopié (existence et virtualité, les 25 composantes) la description des facettes va permettre de semer des actions y remédiant.
Le champ d'un réel décrit les discontinuités de l'ensemble des virtualités réelles.

 

Ainsi la tâche de FidelioEspoir s'arrête ici. La méthode est tracée. Les descriptions proposées par FidelioEspoir en sont de maigres Semaison en quelque sorte testamentaires.

 



◆ Le site : Diffuser et Installer la méthode Toposcopie


 

: Outil de recherches épistémiques, ce site est en travaux permanents.

 

  • telecharger:www.zip
  • installer le dossier www dans votre serveur
  • modifier le fichier local/config.php selon votre serveur
  • renommer le fichier .htaccessLOCAL en .htaccess
  • ouvrir votre navigateur à la page du serveur....Vous y êtes !
  • créer un lien [[NomRealite.NomRealite]] en éditant une page
  • ou écrire dans votre navigateur adresse de votre serveur/NomRealite/ ou adresse de votre serveur/NomRealite.NomRealite

Pour des raisons sociales évidentes, par précaution, il n'y a pas d'installation centralisée.
L'échange des descriptions se fait par le menu "Diffuser". Il suffit d'envoyer/de partager le dossier de la description.
Vous pouvez utiliser le partage des dossiers ou créer votre description sur votre serveur en veillant à inviter vos lecteurs....
Pour une meilleure socialisation des descriptions, installer votre Toposcopie sur un serveur local (dossier Site sur Mac-Apple).

 

Le site est un outil de travail. La version à télécharger n'est pas journellement réactualisée. Joindre Pierre-Marie FidelioEspoir pour obtenir la dernière version -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=Désirer la dernière version de MéthodeToposcopie

 

Carte
Télécharger Carte Nombres - Télécharger Carte PDF - Télécharger Carte Excel

 

  • Toposcopie peut s'utiliser sans ordinateur. Il suffit d'imprimer la carte Toposcopie

Vous pouvez télécharger la méthode Toposcopie : Menu Diffuser pour télécharger le groupe affiché

 


 

Vous pouvez diffuser Toposcopie, vous mêmes, directement.

 

Joindre Pierre-Marie FidelioEspoir -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=Diffuser MéthodeToposcopie
Conférences, cours sont possibles gracieusement (seuls remboursements des frais essence/transport sont à prévoir ; hébergement dans mon camping-car ou chez particulier ).
Je ne désire pas de retributions pour ne pas en dépendre. (Pour des raisons d'assurances, il est possible de dresser un contrat de travail symbolique de 1€).
Cette gratuité me semble en cohérence avec PmWiki (PmWiki is open-source software under the GPL2 license linked to from here: http://www.gnu.org/copyleft/gpl.html).
Pour diminuer vos coûts, prévoir des réunions publiques, inviter les voisins, les confrères, les membres d'institutions proches. Jumeler les conférences permet de réduire encore les frais.

 

Possibilité de vidéo-conférence selon vos équipements. J'utilise Ipad et Mac mini. Prévoir, selon les possibilités, des photocopies de cartes Toposcopie pour distribution.
L'idéal serait une installation locale de Toposcopie pour video-projection (non-indispensable).

 

L'auditeur doit être prêt à créer ses propres cartes Toposcopie concernant les réels qui l'intéressent.
La méthode Toposcopie est progressive: l'exposé de la méthode est simple mais son application particulière demande un "travail d'acclimatation". L'enjeu en vaut la chandelle mais il est toujours difficile de quitter les certitudes des sentiers battus.

 

Toposcopie peut s'utiliser sans écrire sur ordinateur. Dans ce cas, le site ne sert qu'à faciliter la consultation de la méthode et à imprimer des cartes Toposcopie

 

L'usage du wiki PmWiki ne nécessite pas l'apprentissage de codes rébarbatifs. Mais la présence de syntaxe "codée" peut effrayer.
Les codes sont tous inscrits dans des "boutons" ou des sous-menus déroulants qui permettent d'éviter erreur, faute de frappe....lors de l'écriture
Il sera néanmoins nécessaire d'en comprendre la logique et de s'y tenir.

 

La tâche de formation doit être le plus vite possible déléguée à des personnes locales, prêtes à s'y investir.

 

En un mot, la conférence-excursion est à bannir ! pour l'auditoire et pour le conférencier. Néanmoins, une meilleure connaissance de votre coin de vie humaine me sera la plus belle récompense...

 

Une informatisation plus complète, plus ergonomique, est possible, mais j'en suis incompétent. Serait-elle plus utile ? A étudier avec qui voudra !
Toute aide est la bienvenue

 



◆ Notation. Mathophilie et quantophrenie


 

Mémotechniques, les termes dérivés sont choisis intuitivement pour désigner au mieux la place structurale qu'ils occupent dans un réel choisi lui aussi pour le même motif. Pour chaque réel, toujours revenir aux définitions dimensionnelles initiales.

 

J'utilise parfois des abréviations, sigles, empruntés au formalisme mathématique. C'est une commodité, et cela doit le rester. Ecrire plus vite, plus précisément l'usage des concepts.
Mais cet emprunt n'est pas, ne veut pas être une mathématisation des concepts de Toposcopie.

 

Les maths ? juste un outil de formalisation plus simple
N'ayez pas peur ! {happy}
La méthode Toposcopie utilise les mathématiques comme outil pratique de formalisation logique.
Les signes mathématiques ( ∀ ∅ ∄ ∃ { ∉ ∈ } ⟷ ⟵ ⟶ ∑ • ⋂ ⋃ )sont parfois utilisés ici pour leur clarté, leur précision et leur concision.
Surtout, et en aucun cas, Toposcopie ne prétend y fonder une pseudo universalité.
L'usage des chiffres dans le raisonnement est limité à la dimension Operation, et seulement lorsque le réel étudié le permet. La quantophrénie est une pseudo science. La mathématisation du réel fonde un monopole institutionnel dans les sciences humaines et justifie la sélection sociale dès la maternelle.
Quant à fonder une ontologie sur une mathématique élevée au rang de philosophie première, c'est tout simplement une escroquerie.
Néanmoins, l'usage non comptable de la mathématique est une source de liberté conceptuelle.

 

Précisons qu'il n'y a rien d'étrange dans ce choix. La mathématique est une science de modélisation réelle. Juste une consoeur en quelque sorte.

 



◆  Décrire SANS Toposcopie


 

Décrire consiste à rassembler des mots dont les relations conceptuelles sont identiques (=isomorphes) aux relations réelles.
La description "semaison" est une pratique concrète d'agrégation de réels à composer avec le réel étudié pour en modifier la dynamique par composition

 

Décrire avec des motsDécrire par domainesDécrire par questions pragmatiquesDécrire par conceptsDécrire avec Toposcopie

 



◆ Décrire SANS Toposcopie avec des mots


Dans telle réalité, pour tel réel, décrire avec des mots usuels est la première approche non conceptualisée.
NB Ce n'est pas simple de voir l'absence, de décrire le manque, d'ignorer la présence.....

Matérialités Sciences,
le regard épistémique
Technicités,
Mise en oeuvre, le savoir faire
Economicité,
Science des répartitions
Vivance
Bio-Espèces, Nature
Vie pratique Culture, Arts Coordinations, Apprentissages, métiers Travail, Production socialisée Développement
Personne Famille, Clan, Parentalité, Amitiés Organisations conflictuelles Collectivités Générations sexuelles
Foyer Heimat, Proches Voisinage Voyage, transport Ville, urbanisme Contrée, Pays
les Maintenants
quotidienneté,
instants, Naissance,
les Contemporains
Générations,Périodes,Ages
les Précédents/Suivants
Avant/Après
Stades, déroulement
les Mémoires
Maturité Expérience Biographie
les Fins
Désorganisation entropique, Usure, Maladie, Mort
Univers Marche Etre humain Terre Vie
Individualités Cultures Politiques Economies Changements

 



◆ Décrire SANS Toposcopie par domaines


 

Les domaines sont un découpage intuitif de la Réalité. Pour plus de rapidité, utilisez les, comme bon vous semble, pour vos descriptions.

Cadre : les Domaines (non superposables aux Composantes
UNIVERS Energie Savoir Choisir Réunir Vie
ACTION Faire Technique Métier Fabrique Production
ETRE Individuel Empathie Institution Population Vivre
TERRE Identité Local Ville Pays Espèce
TEMPS Actuel Mémoire Transmettre Culture Croyance

 



◆ Décrire SANS Toposcopie par questions pragmatiques


 

Les faits, les objets Quoi ? Autres aspects ? Quelles valeurs et différences ? Avec qui ? pour qui ? Avec quoi ? Pour quoi ?
Les actes et les actions Que faire ? Quels effets ? Est-ce faisable ? Comment ? Tâches Pour quoi faire d’autres ?
Les personnes, individus, agents Qui ? Qui d’autre ? Avec et contre qui ? Foules, combien ? Et tous les autres
Les lieux Où ? Ici ? Là ? Par où ? Par Ici ? Par là ! Où encore ? Pour y parvenir ?
Les temps Quand ? Demain ? Hier ? Après ça et avant ceci ? Pendant combien de temps ? Quelles étapes ?
Questions Concretes Autres possibles, options, changements Proximités, homogénéités Symbioses hétérogénéités Acquis, mémoires, positions »Effets sur » influences

 



◆ Décrire SANS Toposcopie par concepts


 

Unicite Elément Existence Ab/Présence Occurrence Di/Con/Vergence duale
Pluralite Ensemble Equivalence ,(propriétés), Appartenance Effectif Proximité
Liaison Relation Différence Sens, Symbiose Ecart Transition
Operation Opération Intense Rapport Cumul Seuil
Composition Morphisme Réseau Pente Limite Structure
Existence Objet Propriété Lien Nombre Fonction
Virtualité Echange Qualité coût Symbiose Intensité Changement
Divergence Polarisation Exclusion Pouvoir Excès Fixité
Pente Observé Propriété Organisation Observations Causalité
Boucle Renforcement Identité Conduite ± Mémoire Projet
Rexistence ou rexistance Statu quo Imitation Contradiction Quantité Ré/Assemblage

 



◆ Décrire AVEC Toposcopie : le Topos de Methode.Reel


 

 Unicité

r

 Pluralité =

{=r}

 Liaison

r - r’, ∆r

 Opération

nr , r / r’

 Composition

r⊕r'

 Methode

Composante

  Matière

La matière est unicité d'existence. La matière est unicité de virtualité

  Présentation

La présentation d'existence est source de virtualités équivalentes.

  Valeur

La valeur différencie la matérialité qu'elle repère.

  Répartition

Les matières du réel se répartissent et s'accumulent

  Utilisation

L' utilisation du réel le compose dans la réalité et l'instrumentalise dans des réels articulés.

  Matérialité

La matière se présente comme valeur répartie par/pour son utilisation.

  Pratique

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique.

  Produit

Le produit est le mode de passage à la pluralité d'une pratique réelle.

  Capacité

La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de valeur.

  Travail

Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

  Instrumentalité

L'instrumentalité est pratique articulée. La U% productive agrège en travail des capacités instrumentalisées.

  Activité

La Pratique produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

  Entité

Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières.

  Suppléance

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

  Complémentarité

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

  Multiplicité

La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations.

  Totalité

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

 Focalité

L'entité est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein de la totalité réelle

  Interface

Lieu qui permet le cumul des échanges

  Variation

Les variations équivalentes permettent les associations

  Champ

Le champ des directions tisse la trame des différences réelles.

  Densité

Les densités soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

  Distance

La distance limite d'intégration des différences par recombinaison

  Spatialité

Les interfaces variées densifient le champ par leurs distances

  Source

Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle.

  Ressource

L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

  Carrefour

Le carrefour illustre la diversité existante des compositions éventuelles.

  Continuité

La continuité est sélection cumulée de compositions réelles

  Modularité

La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles

  Temporalité

Le choix des sources module la continuité

  Circulation

La matière circule par la pratique d'entités qui s'interfacent comme source du réel.

  Association

La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel.

  Différenciation

La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées.

  Accumulation

La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel

  Articulation

L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle.

  Virtualité

L'intensité des différences au sein des équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations

 

Chaque réel est décrit par toutes ses composantes, croisement de ses dimensions selon Existence et VIrtualité, pour former ses facettes.
La notion de granularité définit la taille du plus petit élément, de la plus grande finesse d'un système. Quand on arrive au niveau de granularité d'un système, on ne peut plus découper l'information.
Elle ne doit pas être confondue avec la granulation. La granularité est une notion objective résultant d'une analyse statistique tandis que la granulation est une notion subjective, une impression. Granule humaine

 



◆ Conseil


 

Ami lecteur, si vous recherchez certitudes radicales, soignes auparavant vos angoisses, peut être ce texte vous y aidera...
Réalité et réel sont infiniment plus riches que vos certitudes
Les déterminismes réels composent une symphonie de la liberté.

 

Étant originellement sociologue, mes exemples sont trop souvent dans ce regard.
C’est une limitation personnelle qui ne s’applique pas à la méthode.

 

Lisez en mettant en pratique dès que possible
Soyez précis
Sortez de vos évidences
Apprenez à vous décentrer

 

Avancez pas à pas
Ne complexifier pas outre mesure, il en sera toujours temps
N’enrichissez votre étude que si sa structure est stable

 

L’évidence est à bannir
Imaginez, n’ayez pas peur !
L’effort est aussi une nécessité intellectuelle

 

Partagez, faites connaître

 

Bon courage
Bel émerveillement
La vie est belle
Shurick ! c'est l'heure des Semaisons !!!
A bientôt....
FidelioEspoir

 

1 comments on "Méthode"

  • Mario: 2021-06-21 17:22 +0200
    Hello

    If you ever need Negative SEO to de-rank any site, you can hire us here
    https://www.speed-seo.net/product/negative-seo-service/

Laissez un commentaires ?
Votre nom:

Votre commentaire sera intégré au texte mais toute malveillance sera systématiquement effacée sans préavis:


 


♦︎ Page last modified on 21 juin 2021 à 17h22 by Mario with pmwiki-2.2.139
📩Travail -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=Toposcopie Methode [period] Methode de recherche mis à disposition selon