#

* Facette


Toposcopie Réalité
Les facettes d'un réel décrivent les extrêmes du paysage formé par toutes les virtualités qui peuvent y mener.
Les facettes décrivent l'existenciel comme écartelé par les périls de nonExistence et de nonVirtualité, créateurs de points de divergence qui s'inclinent vers leurs disparitions.
Facette


 Unicité : Existence
 Pluralité : Virtualité
=
 Liaison : Dimension
 Opération : Facette
 Composition : Semaison
Méthode
 Non-Existence
Destruction
Etat de fait
 Non-Virtualité,
Indistinction
Appartenance
 Divergence conflictuelle
Le conflit, incapacité de différence
Lutte
 Inclination
Gravité
Rapport
 Disruptivité
Rupture dans la continuité
Seuil
Facette

 

Méthode Réalité
Méthode Réel Semaison Liens depuis
⥢ U existence invivable ⥢ P altérité impossible ⥢ L relation asymétrique ⥢ O rapports proches de 0/ ∞ ⥢ C limite atteinte ⥢  
 Unicité : Existence
r
 Pluralité : Virtualité
{r =}
 Liaison : Dimension
r - r’, ∆r
 Opération : Facette
nr , r / r’
 Composition : Semaison
r ⊕ r’
 COMPOSANTE
Facette
  Inexistence
  Indistinction
L'abstraction méconnaissance
  Efférence, Lien centrifuge
Perte, Impuissance
  Carence,
Minimum
  Passévité
rétro-causalisme passif
  NonExistence
Inexistence
  Inertie
  Exclusion, non-r
Rejet dans l'altérité, le déchet
  Afférence, Lien centripète
Gain, Puissance
  Paroxysme
Maximum
  Nécessité
futur nécessaire, irrémédiable.
  NonVirtualité
Immobilisme
  Polarisation
L'entité devient l'entièreté centrale du réel
  Dichotomie r/non-r
Couple entitaire sujet-maître/objet du réel.
  Centralité
Pouvoir, effet centripète de forces centrifuges
  Domination
Cumul transitif de liens centripètes.
  Réticulation tentaculaire
  Divergence
Le lien devient chaîne
  Fermeture, irresponsabilité
Frontières closes
  Conformité
Milieu interne contraint à l'homogénéité
  Pente, versant
Asymétrie, Parasitisme
  Erosion
Usure, Epuisement, Fatigue
  Désertification
Seuils-limites
  Inclination
Les pesanteurs entropiques
  Subsister
L'actuel, instant minimum vital.
  Répétitivité
Reproduction à l'identique
  Mutation
L'essai émergent
  Irréversibilité
L'essai non viable
  Infertilité
L'essai non reproductible
  Rupture
Fin
  Destruction
Boucle ∃r non-r
  Clôture
De r≠ à non-r
  Dépendance
de ∑r∞ à rØ
  Démesure
de rk à ∑r∞
  Rigidité
de r à rk
 ↕︎ Facette
La boucle réticulaire : La contagion dimensionnelle : la résonance réticulaire : Inscrite dans tout réel, rejeter l'un de ses symptômes ne la résout pas.
Une nonExistence DD provoque une nonVirtualité D'D'
Un arrêt de la montée dimensionnelle U ⥤ P ⥤ L ⥤ O ⥤ C ⥤ U mène au repli dimensionnel
⥢ U existence invivable ⥢ P altérité impossible ⥢ L relation asymétrique ⥢ O rapports proches de 0/ ∞ ⥢ C limite atteinte ⥢

Destruction, Clôture, Dépendance, Démesure, Rigidité sont des aspects dimensionnels d'un même réel.
Tout réel "contient" toujours ces cinq facettes. Leurs proportions respectives se définit selon leurs inclinations plus ou moins démesurées.
 Virtualité
FidelioEspoir.Violence FidelioEspoir.Racisme FidelioEspoir.Contrainte FidelioEspoir.Misere FidelioEspoir.Extremisme Liens vers
Etre humain Facette : le malheur humain

Méthode

Toposcopie Réalité
Les facettes d'un réel décrivent les extrêmes du paysage formé par toutes les virtualités qui peuvent y mener.
Les facettes décrivent l'existenciel comme écartelé par les périls de nonExistence et de nonVirtualité, créateurs de points de divergence qui s'inclinent vers leurs disparitions.
Facette
Méthode Réel Semaison Liens depuis
⥢ U existence invivable ⥢ P altérité impossible ⥢ L relation asymétrique ⥢ O rapports proches de 0/ ∞ ⥢ C limite atteinte ⥢  
Unicité : Existence

r

Pluralité : Virtualité

{r =}

Liaison : Dimension

r - r’, ∆r

Opération : Facette

nr , r / r’

Composition : Semaison

r ⊕ r’

Méthode
Non-Existence

Destruction
Etat de fait

Non-Virtualité,

Indistinction
Appartenance

Divergence conflictuelle

Le conflit, incapacité de différence
Lutte

Inclination

Gravité
Rapport

Disruptivité

Rupture dans la continuité
Seuil

Facette
 Inexistence  Indistinction

L'abstraction méconnaissance

 Efférence, Lien centrifuge

Perte, Impuissance

 Carence,

Minimum

 Passévité

rétro-causalisme passif

 NonExistence

Inexistence

 Inertie  Exclusion, non-r

Rejet dans l'altérité, le déchet

 Afférence, Lien centripète

Gain, Puissance

 Paroxysme

Maximum

 Nécessité

futur nécessaire, irrémédiable.

 NonVirtualité

Immobilisme

 Polarisation

L'entité devient l'entièreté centrale du réel

 Dichotomie r/non-r

Couple entitaire sujet-maître/objet du réel.

 Centralité

Pouvoir, effet centripète de forces centrifuges

 Domination

Cumul transitif de liens centripètes.

 Réticulation tentaculaire  Divergence

Le lien devient chaîne

 Fermeture, irresponsabilité

Frontières closes

 Conformité

Milieu interne contraint à l'homogénéité

 Pente, versant

Asymétrie, Parasitisme

 Erosion

Usure, Epuisement, Fatigue

 Désertification

Seuils-limites

 Inclination

Les pesanteurs entropiques

 Subsister

L'actuel, instant minimum vital.

 Répétitivité

Reproduction à l'identique

 Mutation

L'essai émergent

 Irréversibilité

L'essai non viable

 Infertilité

L'essai non reproductible

 Rupture

Fin

 Destruction

Boucle ∃r non-r

 Clôture

De r≠ à non-r

 Dépendance

de ∑r∞ à rØ

 Démesure

de rk à ∑r∞

 Rigidité

de r à rk

 ↕︎ Virtualité
La boucle réticulaire : La contagion dimensionnelle : la résonance réticulaire : Inscrite dans tout réel, rejeter l'un de ses symptômes ne la résout pas.
Une nonExistence DD provoque une nonVirtualité D'D'
Un arrêt de la montée dimensionnelle U ⥤ P ⥤ L ⥤ O ⥤ C ⥤ U mène au repli dimensionnel
⥢ U existence invivable ⥢ P altérité impossible ⥢ L relation asymétrique ⥢ O rapports proches de 0/ ∞ ⥢ C limite atteinte ⥢

Destruction, Clôture, Dépendance, Démesure, Rigidité sont des aspects dimensionnels d'un même réel.
Tout réel "contient" toujours ces cinq facettes. Leurs proportions respectives se définit selon leurs inclinations plus ou moins démesurées.
  Virtualité
FidelioEspoir.Violence FidelioEspoir.Racisme FidelioEspoir.Contrainte FidelioEspoir.Misere FidelioEspoir.Extremisme Liens vers

Méthode

Toposcopie Réalité
📌 : La Semaison est un ensemble de réels définis pragmatiquement pour se composer au réel décrit en modifiant existence et virtualité.
🛠 Attention à ne pas tomber dans l'immobilisme moral.(Par convention formelle : un réel néfaste se décrit par un non-réel à préserver.)
🛠 La semaison modifie le réel, mais sans en détruire les facettes.
Refusant l'inertie d'un passé écrasant ou l'inexistence d'un futur ensorcelant, échappant aux chutes divergentes,
la composition des semaisons crée un nouveau présent éloignant provisoirement des périls décrits par les facettes.

L'Entropie mesure la capacité aléatoire d'un réel diversifié
Existence maintenue ⥤ ⥤ Options possibles ⥤ ⥤ Différences possibles ⥤ ⥤ Cumuls répartis ⥤ limites créatives
Semaison
Liens depuis
Refusant l'inertie d'un passé écrasant ou l'inexistence d'un futur ensorcelant, échappant aux chutes divergentes,
la composition des semaisons crée un nouveau présent éloignant provisoirement des périls décrits par les facettes.
  Existence
Unicité : Existence

r

Pluralité : Virtualité

{r =}

Liaison : Dimension

r - r’, ∆r

Opération : Facette

nr , r / r’

Composition : Semaison

r ⊕ r’

Méthode
Rexistance

NonViolence. Maintenir l'existence

Ouverture

Elargir à des ensembles plus vastes, Multiplier les équivalences non-binaires

Convergence conflictuelle

Remailler des liens non-linéaires, symétriques

Retournement

Du cumul quantitatif à l'agrégation qualitative

CréActivité

Régulation résiliente globale. Anti-Sclérose

Semaison
 Maintenance

L'inaction est le premier pas vers la destruction

 Visibilité

Voir les possibles

 Validités

Refus de la dépendance

 Accessibilité

Refus d'isoler

 Pérennité

Résilience

 Rexistance

Résister

 Adapter

Pratiquer

 Apprendre, Nuancer

Expérimenter essai/erreur

 Remailler

Multiplicité des liens

 Modérer

Partage commun

 Construire

Symbiose

 CréActivité
 Autonomie

Désir d'être

 Empathie  Réciprocité

Symétrie et variétés

 Socialité

Dé-Limitation des rapports de force

 Naturalité

Le Vivant est horizon ultime

 Convergence
 Responsabilité Intériorité de l'existant

Milieu intérieur

 Proximité

Elargir les liens sans cloisonnement étanche

 Essai/Erreur

Inversibilité, symétrique

 Réserve

Sédimentation, Humus

 Fertilisation

contre les seuils désertiques

 Accès et Enracinement

Inscription

 Viabilité, Homéostasie

Le réel est source de son maintien

 Regroupement

Intériorité, refuge identitaire

 Réversibilité

Un réel est champ multi-différentiel

 Sélectivité

Le maintien des possibles

  Progressivité novatrice  Régulation
 Recouvrance, Revivre

La tension d'être

 Ressentir

Reconnaître

 Réversibilité

Réparer

 Communaliser, localiser

Redistribuer

 Amender

Bonifier

 ↕︎ Virtualité
Existence maintenue ⥤ ⥤ Options possibles ⥤ ⥤ Différences possibles ⥤ ⥤ Cumuls répartis ⥤ ⥤ limites créatives   Virtualité
Liens vers



CompositionPerte d'autonomieL'unicité appelle la compositionC ⥢ U ⥤ PL'unicité appelle l'équivalenceGain d'éventualitésPluralité
UnicitéPerte des optionsL'équivalence oblige à l'unicitéU ⥢ P ⥤ LLa pluralité oblige à la différenciation conflictuelleGains des Symbioses d'option Liaison
PluralitéPerte de lienLes liens mènent aux cohésions ensemblistesP ⥢ L ⥤ OLes liens s'agrègent en puissanceGain de cumul sélectif Opération
LiaisonPertes d'alliances conflictuellesLe cumul condamne à la divisionL ⥢ O ⥤ CL'opération , seuil atteint ,cristallise l'émergenceGain d'émergenceComposition
OpérationPerte de complexité nativesL'émergence dégénère en cumul. Refuge dans le cumulO ⥢ C ⥤ ULa composition est créationGain asymptotique de structureUnicité

 

 

"Le présent est gros de l'avenir: le futur se pourrait lire dans le passé"
"Les choses existent autant que possible" Leibniz
“Rien n'est plus imminent que l'impossible” Victor Hugo, Les misérables (1862)

 

Facette ? c'est l'espace topologique des....phases ( ? les phasettes ;-) ? ), structure correspondant à l'ensemble de tous les états possibles du système considéré avec leurs 25 degrés de liberté
Tout réel recèle des facettes. La boucle des facettes est inscrite dans tout réel. Rejeter l'un des symptômes ne la résout pas.
Toutes les mêmes composantes influent sur la composante du réel étudié.

 

L’existence est une intensité d’être
La virtualité est intensités d'à-être

 

Le présent, l’actuel est totalement étranger à l’immédiateté, l’instantanéité. Un réel ne s'épuise pas dans le constat actuel de ce qu'il est. Son présent recèle ce qu'il peut advenir : la virtualité d'un réel est totalement inscrite dans son existant.

Soulignons : l'existant est déterminé par son "il a existé", son passé ; mais son "à être" est déterminé totalement par son actuel où se lient existence et virtualité. Poser mécaniquement l'être comme finitude affirmée par son passé méconnaît la tension d'être. Le présent "déborde" le passé par virtualité. Mais, liée à l'existence, la virtualité d'un réel ne signifie pas sa toute-puissance...infantile.

 



◆ Conflit d'Unicités


L'unicité pose l'exigence réelle en terme d'existence.
Aboutissement d'une polarisation, le réel détruit l'existence
Le drame vital est donc mortel.

 

Le réel détruit l'existence.
La dichotomie aboutit à la polarisattion
  • Violence
  • Guerre , violence + multipicité

 

La facette unicité s'écartèle entre un néant qu'elle redoute et un tout immuable.
La facette unicité se polarise en fixant son être par le non-être qu'elle redoute
L'identité polarisée croit poser son existence par le rejet de l'autre dans le néant



◆ Conflit de Pluralités


L'abstraction mène à une méconnaissance permettant une altérité homogène.
L'altérité, regroupement des équivalents devient le non réel : non-r. Le réel partitionne l'équivalent et le non-équivalent. Le tous ensemble rejette L'autre pour qu'il devienne le tout autre.

 

La pluralité pose l'exigence réelle en terme d'Intériorités racinaires : d'équivalences imposant le vivre.
Le drame vital resurgit dans l'exclusion-abandon et l'enfermement du groupe identitaire (d'équivalence)

 

La facette pluralité est déchirée par la peur d'un autre.
La facette pluralité dichotomise pour continuer à être
La facette pluralité exclut

 

Le groupe (identitaire, communautaire) n'est pas unanime sauf s'il diverge en cloisonnement, en partition r/non-r.

 

Ignorer est le premier pas vers la destruction

 

L'abstraction de la présentation menace de simplismes méconnaissant.

La pluralité oblige au regroupement simplifiant. L'aveuglement affirme un non-réel fictif.
  • Racisme
Masquant sa faiblesse, le réel préfère définir un non-réel fautif.
La pluralité simplifiante pose une dichotomie victimaire

 

  • l'isomorphie structurale
même effet inertiel de structures identiques

"mes parents étaient... mon couple le sera aussi...."

 

"Tous les noirs sont...." "Nous sommes français..." "LES femmes..."
Simplification conceptuelle
L'abstraction pratique est l'effet d'une présentation qui excède les capacités de perception entitaire de la présentation.



◆ Conflit de Liaisons: Divergences, Nodosités attractives


 

Le réel polarisé fait surgir une entité prédominante niant toute altérité

 

La liaison élargit le réel pour y percevoir des réels différents mais compatibles.
Le drame vital travestit les relations en chaîne permanente linéaire significative.

 

Centrifuge : Qui tend à s’éloigner du centre.

Centripète : Qui porte ou qui s'exerce de la périphérie vers un point central.

 

Le lien peut devenir une facette centrifuge/centripète.
L'unique centripète, le banal centrifuge...

 

La facette liaison défigure en conflit
La facette liaison hiérarchise en pouvoir
La facette liaison s'épuise en contradiction irréversible

 

 

L'entité crée une non-entité pour mieux la rejeter et se présenter comme seul sujet-maître du réel.
Le bouc émissaire est un mécanisme dichotomique

 

Le pouvoir est une centralité

 

  • La responsabilité limitée est l'irresponsabilité illimitée d'une socialité détruite
  • hiérarchie, dictature
  • soumission
  • Maître et esclave s'autoconstituent

 

🛠 Ne pas confondre

  • le réel facette par exemple la guerre G
  • G-UL, les relations entre réels de G
  • La valorisation de la guerre par une entité de celle-ci
  • La valorisation de la guerre par une entité non contemporaine à cette guerre G
  • L'instrumentalisation de cette instrumentalisation
  • Le simplisme consistant à ignorer ces décompositions conceptuelles
  • L'instrumentalisation de ce simplisme
  • Les entités captées par cette dernière......

La Toposcopie d'un réel permet d'éviter les confusions.... selon les objectifs descriptifs choisis.....



◆ Entité


La situation réelle est plus forte, semble la plus forte que les entités qu'elle enserre.
Égotisme individualiste ou managérial

  • La volonté n'empêche pas la brûlure .
  • Le chrétien devient raciste ou pédophile.
  • Le mélomane devient chef de camp de concentration.
  • L'époux/se espère la mort de sa femme/son mari.
  • La mère brise la sexualité de sa fille de six ans.
  • La fille rejette son père le croyant inutilement vieux.

Tout refus d'entité provoque la levée d'ensembles identitaires.

  • Le Retranchement identitaire est une violence auto-victimaire permettant de nier l'inclination vers un moins-être.

Pour une entité, la divergence est à éviter lorsqu'elle met en péril un réel qui doit être maintenu pour qu'elle subsiste.
Pas de divergence-mal en soi. Mais d'un bien divergent peut naître un mal plus important ( résistance aux antibiotiques)



◆ le bouc émissaire


  • L'universel victime paradoxale défensif : le bouc émissaire rejeté donne ses qualités aux rejeteurs
Victimaire : Prêtre qui préparait, frappait les victimes dans les sacrifices


◆ Le pouvoir est une centralité


fascisme totalitarisme



◆ Multiplicite


Nul besoin de force ! La corruption, contagiosité



◆ Totalité


fascisme, totalitarisme
La pieuvre



◆ Conflit d'Opérations


La Carence est la Non existence suffisante du cumul opératoire du réel

 

Toute semaison, anti-facette nécessite un cumul, une dépense d'"énergie" +∆ . Le rapport entropie/negentropie

 

L'opération pose l'exigence réelle en terme de différences conflictuelles, moins-donc-plus, limite d'avantages communs non cessibles.
Le drame vital réapparait dans la puissance d'inégalités exclusives, figées en rapports
Le drame vital effondre le réel dans ses propres limites qui le marquent comme finitude sélective.

 

La limite opératoire, rapport nul, est la perte entropique totale de la diversité redevenue dichotomique

 

La facette opération devient cumul privilégié
La facette opération proclame la rareté
La facette opération mène au désert

 

  • L'inégalité, Misère Thésaurisation, Paroxysme
  • Le sous développement
Oubliant la réalité limitée, la démesure mène à l'extinction du réel.
  • L'intolérance
l'incapacité à la différence mène au diktat du même, enchaînant soumission et contrainte
  • l'isomorphie structurale

"Le riche réclame la puissance"
"Plus de progrès technique crée plus de bonheur. Toujours plus."



◆ Conflit de Compositions


La composition pose l'exigence réelle comme démarche hésitante, essai/erreur, successive de rencontres hasardeuses
Le drame vital semble s'achever dans la désespérante fragilité d'une contribution infime au regard d'un périple universel

 

La facette composition se défigure en causalité fatale
La facette composition prétend à la lutte finale
La facette composition s'achève en irrévocable

 

  • Le complotisme est un rétroDéterminisme, un rétro-causalisme passif
  • Létalité

La létalité concerne les entités du réel.

L'absence d'un futur à créer conduit à une passévité de la connaissance
La certitude futuriste détermine une inertie menant à la rupture
La foi inerte mène à l'institution religieuse de la passévité au profit de l'inertie d'une idéalité utopique.

 

  • l'isomorphie structurale

"Il y aura toujours ; jamais plus ; négationisme..."

 

La quotidienneté
La grille des horaires
Millénarisme, Progressisme, Fatalité, Causalisme

 

Le scepticisme ordinaire oublie la modularité pour mieux imposer la tabula rasa d'une virginité intellectuelle fantasmée en Vérité éternelle.



◆ Construction conceptuelle : Les seuils des facettes


Les seuils des facettes : Ø = inexistant k = constant, invariable
    C       U       P      L       O        C    
    Ck    Uk      Pk     Lk     Ok     Ck
  Ck = UØ   Uk = PØ   Pk = LØ    Lk = OØ    Ok = CØ  

 

                       Non-Existence
     Ck    Uk       Pk      Lk      Ok      CkNon-Virtualité

 

10 juin 2017 à 13h53 (0 commentaires)

Laissez un commentaires ?
Votre nom:

Votre commentaire sera intégré au texte mais toute malveillance sera systématiquement effacée sans préavis:




Appartenance
L: Divergence conflictuelle

Ldef: Le conflit, incapacité de différence
Lutte

O: Inclination

Odef: Gravité
Rapport

C: Disruptivité

Cdef: Rupture dans la continuité
Seuil

dégradation entropique

UU: Inexistence
UUdef:
UP: Indistinction
UPdef: L'abstraction méconnaissance
UL: Efférence, Lien centrifuge
ULdef: Perte, Impuissance
UO: Carence,
UOdef: Minimum
UC: Passévité
UCdef: rétro-causalisme passif
PU: Inertie
PUdef:
PP: Exclusion, non-r
PPdef: Rejet dans l'altérité, le déchet
PL: Afférence, Lien centripète
PLdef: Gain, Puissance

Qui porte ou qui s'exerce de la périphérie vers un point central.

PO: Paroxysme
POdef: Maximum
PC: Nécessité

finalisme/fonctionnalisme, déterminisme mécanique linéaire

PCdef: futur nécessaire, irrémédiable.
LU: Polarisation
LUdef: L'entité devient l'entièreté centrale du réel

individualisation

LP: Dichotomie r/non-r
LPdef: Couple entitaire sujet-maître/objet du réel.
LL: Centralité
LLdef: Pouvoir, effet centripète de forces centrifuges
LO: Domination
LOdef: Cumul transitif de liens centripètes.

La domination est une accumulation de pouvoir centralisé. La soumission est un cumul de carence

LC: Réticulation tentaculaire
OU: Fermeture, irresponsabilité
OUdef: Frontières closes
OP: Conformité

Retranchement identitaire

OPdef: Milieu interne contraint à l'homogénéité
OL: Pente, versant
OLdef: Asymétrie, Parasitisme
OO: Erosion
OOdef: Usure, Epuisement, Fatigue
OC: Désertification
OCdef: Seuils-limites
CU: Subsister
CUdef: L'actuel, instant minimum vital.

Vivre au jour le jour sans même le désir de survie.

CP: Répétitivité
CPdef: Reproduction à l'identique
CL: Mutation
CLdef: L'essai émergent
CO: Irréversibilité
COdef: L'essai non viable
CC: Infertilité
CCdef: L'essai non reproductible


E:

Edef: ⥢ U existence invivable ⥢ P altérité impossible ⥢ L relation asymétrique ⥢ O rapports proches de 0/ ∞ ⥢ C limite atteinte ⥢
EU: NonExistence
EUdef: Inexistence
EP: NonVirtualité
EPdef: Immobilisme
EL: Divergence
ELdef: Le lien devient chaîne
EO: Inclination
EOdef: Les pesanteurs entropiques
EC: Rupture
ECdef: Fin


V: Virtualité

Vdef: La boucle réticulaire : La contagion dimensionnelle : la résonance réticulaire : Inscrite dans tout réel, rejeter l'un de ses symptômes ne la résout pas.
Une nonExistence DD provoque une nonVirtualité D'D'
Un arrêt de la montée dimensionnelle U ⥤ P ⥤ L ⥤ O ⥤ C ⥤ U mène au repli dimensionnel
⥢ U existence invivable ⥢ P altérité impossible ⥢ L relation asymétrique ⥢ O rapports proches de 0/ ∞ ⥢ C limite atteinte ⥢

Destruction, Clôture, Dépendance, Démesure, Rigidité sont des aspects dimensionnels d'un même réel.
Tout réel "contient" toujours ces cinq facettes. Leurs proportions respectives se définit selon leurs inclinations plus ou moins démesurées.
VU: Destruction
VUdef: Boucle ∃r non-r
VP: Clôture
VPdef: De r≠ à non-r
VL: Dépendance
VLdef: de ∑r∞ à rØ
VO: Démesure
VOdef: de rk à ∑r∞
VC: Rigidité
VCdef: de r à rk

LR2: Réel
LR3:
LR4:
LR: Liens depuis

Note non visible

 

 

  1. }

 


♦︎ Page last modified on 18 mai 2021 à 10h13 by with pmwiki-2.2.139
📩Travail -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=Toposcopie Methode [period] Facette de recherche mis à disposition selon