* Dimension

Les cinq dimensions forment un entrelac brunnien (nœud borroméen) réel. *

 

Première description du réel existant par ses cinq dimensions



◆ Réel


Méthode Reel
Tout réel d'une réalité est un processus de création-maturation, existence-virtualité, structuré par 5 dimensions

Les dimensions ne témoignent d'aucune finalité et présentent le réel comme existence de poussées auto-dirigées ( comme une fusée),
mouvantes ( sans équilibre prédéterminé), qui résultent d'une multitude de réseaux causaux, les boucles de compositions successives.

Dimension

 

 

Unicite

Existence
L'Unicité pose le réel en formes d’existence : présence ou absence d'élément du réel

Pluralite

Equivalence
La Pluralité fonde des modes d’équivalence entre réels, ensemble de réels équivalents

Liaison

Différence
Tout réel crée des liens différences entre réels

Operation

Coalescence
L'Opération quantifie l'intensité, cumul de réels équivalents, et ses limites. .

Composition

Occurrence
Tout réel est composé dimension par dimension, de réels composants, structuration génétique de tout réel.

Dimension
Existence
L'Unicité pose le réel en formes d’existence : présence ou absence d'élément du réel
Equivalence
La Pluralité fonde des modes d’équivalence entre réels, ensemble de réels équivalents
Différence
Tout réel crée des liens différences entre réels
Coalescence
L'Opération quantifie l'intensité, cumul de réels équivalents, et ses limites. .
Occurrence
Tout réel est composé dimension par dimension, de réels composants, structuration génétique de tout réel.
Dimension
Cinq dimensions structurent tout réel.
Toute dimension d'un réel, étant un réel, est à son tour décomposable par les cinq dimensions

 

La combinatoire obtenue par les décompositions dimensionnelles successives permettent d’atteindre une désignation, une description formelle suffisante pour les complexités réelles actuellement envisageables. Le nombre de dimensions, 5, n'est pas intangible. Mais le principe du rasoir d'Ockham en fait pour l’instant, une limite empirique.



◆  Composantes dimensionnelles


Virtualité

Materialite

La matière, unicité d'existence, se présente valorisée dans une utilisation répartie.

Activite

La Pratique, pluralité d'existence, produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

Focalite

L'entité, liaison d'existence, est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein d'une totalité réelle

Spatialite

Mode d'opération d'existences où les interfaces variées densifient le champ par leurs distances
La spatialité compose des interfaces plus ou moins similaires dont les singularités modulent les distances cohésives

Temporalite

Composition d'existence. Le choix des sources y module la continuité des trajets
La temporalité s’appuie sur des sources, choisit des ressources équivalentes, montre les croisées de chemins, inscrit des continuités, s’étage en modularités.

Existence
Elément Ensemble Equivalence Lien Différence Rapport Suite
Unicite

Existence
L'Unicité pose le réel en formes d’existence : présence ou absence d'élément du réel

Pluralite

Equivalence
La Pluralité fonde des modes d’équivalence entre réels, ensemble de réels équivalents

Liaison

Différence
Tout réel crée des liens différences entre réels

Operation

Coalescence
L'Opération quantifie l'intensité, cumul de réels équivalents, et ses limites. .

Composition

Occurrence
Tout réel est composé dimension par dimension, de réels composants, structuration génétique de tout réel.

Composante
Matiere

Tout réel utilise une matière dans sa réalisation. La matière fait lien entre ce qui est, unicité d'existence et ce qui sera, unicité de virtualité

Existence

Presentation

La présentation, gage matériel de virtualités équivalentes, d'associativités plurielles dote l'unicité d'une pluralité
Le réel se donne à voir, qu'une entité puisse se la représenter ou non.
La présentation est négligence de la différence intrinsèque à la matérialité.

Equivalence

Repartition

Les matières du réel s'accumulent. La répartition est matérialité accumulée. Le mode de répartition de l'unicité d'un réel définit son type d'agrégation

Coalescence

Utilisation

L'utilisation d'un réel est matière articulée, mode de composition de son unicité.
Le mode d'utilisation décrit comment le réel se maintient-il dans ses compositions avec les autres réels

Occurrence

Materialite
Pratique

L'existence d'un réel possède une pluralité par les pratiques dont elle est l'objet.

∄ ⟺ ∃

Effectivite

Résultat de la pratique. L'effet produit est le mode de passage-présentation à la pluralité d'une pratique réelle.
L'effectivité signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue

∉ ⟺ ∈

Capacite

La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de lien

⟵ ≠ ⟶

Travail

Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

∑ ⟺ r/r'

Instrumentalite

Pluralité des utilisations. L'instrumentalité est pratique articulée. La pratique productive agrège en travail des capacités instrumentalisées

⟶] ⟺ [⟶

Activite
Entite

Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières

Eléments

Suppleance

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

Ensembles

Complementarite

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

Liens

Multiplicite

La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations

Nombres

Totalite

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

Seuils

Focalite
Position

Lieu, point singulier, qui permet le cumul des échanges
L'avoir-lieu

Emplacement

Interface

Les variations équivalentes permettent les associations

Intériorité

Trame

Les directions tissent la Orniere des différences réelles
L'orientation

Vection

Champ

Les répartitions soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

Rapport

Distance

La distance, limite d'intégration des différences par recombinaison

Ecart

Spatialite
Source

Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle
La source, une fois née, chemine continûment pas à pas

Instant

Ressource

L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

Moment

Latitude

L'actuel "degré de liberté" cristallise la Liaison existante des compositions éventuelles

Déroulement

Continuite

La continuité est ligne-sélection suites cumulées de compositions réelles

Durée, Fréquence

Modularite

La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles. Illustre le chatoiement des compositions soutenant la richesse infinie du réel

Suite

Temporalite
Circulation

La matière circule par la pratique des entités qui s'interfacent, s'intègrent comme source du réel

Association

La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel
Tout réel est composition de présentations, produits, suppléances, variations, ressources.

Differenciation

La lien est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées

Accumulation

La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel
Tout réel est composition de répartition, travail, multiplicité, densité, continuité

Articulation

L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle. L'articulation réelle est un déterminisme situé, créateur de degré de liberté

Virtualite
Echange,Réel Identique, Voisinage Trajet Limite , Niveau Degré, Boucle
Réalite, réseau
Circulation

La matière circule par la pratique des entités qui s'interfacent, s'intègrent comme source du réel

Association

La présentation produit des suppléances variables, ressources du réel
Tout réel est composition de présentations, produits, suppléances, variations, ressources.

Differenciation

La lien est une capacité de complémentarité qui crée des champs de singularités croisées

Accumulation

La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel
Tout réel est composition de répartition, travail, multiplicité, densité, continuité

Articulation

L' utilisation d'instruments soude les distances en totalité modulaire réelle. L'articulation réelle est un déterminisme situé, créateur de degré de liberté

Virtualite
Echange,Réel Identique, Voisinage Trajet Limite , Niveau Degré, Boucle
Unicite

Existence
L'Unicité pose le réel en formes d’existence : présence ou absence d'élément du réel

Pluralite

Equivalence
La Pluralité fonde des modes d’équivalence entre réels, ensemble de réels équivalents

Liaison

Différence
Tout réel crée des liens différences entre réels

Operation

Coalescence
L'Opération quantifie l'intensité, cumul de réels équivalents, et ses limites. .

Composition

Occurrence
Tout réel est composé dimension par dimension, de réels composants, structuration génétique de tout réel.

Composante
Matiere

Tout réel utilise une matière dans sa réalisation. La matière fait lien entre ce qui est, unicité d'existence et ce qui sera, unicité de virtualité

Existence

Pratique

L'existence d'un réel possède une pluralité par les pratiques dont elle est l'objet.

∄ ⟺ ∃

Entite

Tout réel se découpe en mode d'entités particulières où s'échangent les matières

Eléments

Position

Lieu, point singulier, qui permet le cumul des échanges
L'avoir-lieu

Emplacement

Source

Le réel s'inscrit dans sa circulation matérielle
La source, une fois née, chemine continûment pas à pas

Instant

Circulation
Presentation

La présentation, gage matériel de virtualités équivalentes, d'associativités plurielles dote l'unicité d'une pluralité
Le réel se donne à voir, qu'une entité puisse se la représenter ou non.
La présentation est négligence de la différence intrinsèque à la matérialité.

Equivalence

Effectivite

Résultat de la pratique. L'effet produit est le mode de passage-présentation à la pluralité d'une pratique réelle.
L'effectivité signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue

∉ ⟺ ∈

Suppleance

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités et associe leurs présentations

Ensembles

Interface

Les variations équivalentes permettent les associations

Intériorité

Ressource

L'ensemble des sources équivalentes forme ressource disponible

Moment

Association
Capacite

La pluralité des pratiques s'échelonne en capacité qu'illustre les équivalences de lien

⟵ ≠ ⟶

Complementarite

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

Liens

Trame

Les directions tissent la Orniere des différences réelles
L'orientation

Vection

Latitude

L'actuel "degré de liberté" cristallise la Liaison existante des compositions éventuelles

Déroulement

Differenciation
Repartition

Les matières du réel s'accumulent. La répartition est matérialité accumulée. Le mode de répartition de l'unicité d'un réel définit son type d'agrégation

Coalescence

Travail

Le travail est cumul des pratiques et mode d'équivalence des répartitions

∑ ⟺ r/r'

Multiplicite

La Multiplicité intensifie les entités réels différenciées par leurs accumulations

Nombres

Champ

Les répartitions soulignent l'hétérogénéité/transitivité de l'agrégation

Rapport

Continuite

La continuité est ligne-sélection suites cumulées de compositions réelles

Durée, Fréquence

Accumulation
Utilisation

L'utilisation d'un réel est matière articulée, mode de composition de son unicité.
Le mode d'utilisation décrit comment le réel se maintient-il dans ses compositions avec les autres réels

Occurrence

Instrumentalite

Pluralité des utilisations. L'instrumentalité est pratique articulée. La pratique productive agrège en travail des capacités instrumentalisées

⟶] ⟺ [⟶

Totalite

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité articulée qu'elles composent

Seuils

Distance

La distance, limite d'intégration des différences par recombinaison

Ecart

Modularite

La modularité est compositions existantes de compositions virtuelles. Illustre le chatoiement des compositions soutenant la richesse infinie du réel

Suite

Articulation
Materialite

La matière, unicité d'existence, se présente valorisée dans une utilisation répartie.

Activite

La Pratique, pluralité d'existence, produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés

Focalite

L'entité, liaison d'existence, est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein d'une totalité réelle

Spatialite

Mode d'opération d'existences où les interfaces variées densifient le champ par leurs distances
La spatialité compose des interfaces plus ou moins similaires dont les singularités modulent les distances cohésives

Temporalite

Composition d'existence. Le choix des sources y module la continuité des trajets
La temporalité s’appuie sur des sources, choisit des ressources équivalentes, montre les croisées de chemins, inscrit des continuités, s’étage en modularités.

Existence
Elément Ensemble Equivalence Lien Différence Rapport Suite
Réalite, réseau

 

Focalité : La notion de granularité définit la taille du plus petit élément, de la plus grande finesse d'un système. Quand on arrive au niveau de granularité d'un système, on ne peut plus découper l'information. Elle ne doit pas être confondue avec la granulation. La granularité est une notion objective résultant d'une analyse statistique tandis que la granulation est une notion subjective, une impression. Granule humaine

 



◆ Unicite


« Que serions-nous donc sans le secours de ce qui n’existe pas ? »
Paul Valéry, « Petite lettre sur les mythes », 1928

 

L'élément est la matérialité de l'unicité

 

L'unicité est une tension, puissance d'être, qui compose existences et virtualités réelles : l'exister
unicité-existence : Comment l'existence-unicité contient une virtualité-unicité ?
unicité-virtuelle : Comment la virtualité-unicité contient une existence-unicité ?

 

L'unicité pose une incompatibilité élémentaire d'existence.
Le réel présent (observable) n'épuise pas le réel, il le réifie seulement.

 

L'unicité est une dualité, une pluralité minimale : Existence/non-Existence.
L'unicite est l'unité d'une composition minimale

 

Existence/NéantExistences pluriellesPrésence/AbsenceExistences limitéesexistence généréeExistence

 

L’unicité a une virtualité paradoxale dans ses limites. L’existence s’y abîme dans la perte suicidaire, le maintien inerte d’une reproduction, l’étant actualisé, une fausse créativité événementielle, une violente idéalité démiurgique.

 

La virtualité de l’unicité d’un réel se fige en une structuration dichotomique, signe d’une existence figée qui ne sait plus se composer avec la réalité.
La réalité semble être renoncement puisqu’elle oblige une pluralité à se rétrécir en une existence tellement exigeante qu’elle quitte le rêve.

 



◆ Pluralite


L'ensemble est la matérialité de la pluralité
La pluralité est ensemble(s) de réels équivalents (ensemble-OU)

 

La pluralité est équivalence, propriété du même. Le passage de l'élément à l'ensemble d'éléments équivalents est une perte d'information sur l'élément.
La pluralité est lien même-autre sans qu'il y soit défini une différence qualitative autre que négative.
La pluralité est lien au "même", définition en compréhension

 

La pluralité pose seulement une non-équivalence. Tout réel définit un "autre même, un non-même" regroupant les ensembles de réels non-équivalents.

 

La pluralité agrège des identités en mode d'appartenance-exclusion. La pluralité est appartenance à un ensemble défini en extension

 

La pluralité est Proximité.
Les pluralités se composent en voisinage, construction identitaire, réflexive. La composition figée d'une pluralité est indistinction

 

Les pluralités suivent les compositions ensemblistes.

 

Les éléments d'un réel peuvent se rassembler en de multitudes homologies, éventuellement instrumentalisées dans des luttes conceptuelles (cladistique)

 



◆ Liaison


" La différence, c'est la vie"
La différence est la matérialité de la liaison
Tout réel crée des Liaisons parmi les réels de la réalité.

 

Tout réel d'une réalité est relié
Liaison est relation entre réels, altérité et structuration d'être.
Liaison d'un réel est différence, ensemble de différences
Liaison d'un réel signifie modes de diversification, sens, vection, orientation et Symbioses, (chiralité, énantiomorphie =
formes opposées ):)

 

Liaison minimale est...unicité dichotomique : Existence / Non-Existence
Liaison polaire : appartenance/non-appartenance.
Liaison est processus de transitivité où se composent des différenciations réelles.
Liaison est à jamais provisoire, intégrable dans un enchaînement, linéaire ou non, déterminé mais non totalement prédictive, toujours comparable.
La liaison est un mode de regroupement des différences réelles grâce aux liens que le réel instrumentalise.

 

Une différence est qualité supplémentaire, plus-value, un "plus" (terme à la mode) qui n'est pas nécessairement quantitative



◆ Operation


In memoriam Anne, 174517, 78651, 24 588
"Ils se croyaient des hommes, n’étaient plus que des nombres"

 

L'intensité est la matérialité de l'opération

 

L'opération agrège des pluralités d'un même réel en une autre pluralité résultante. Tout réel est cumul d'êtres équivalents.
L'intense qualitative est la matérialité de l'opération

 

Tout réel opère sur des existences équivalentes.
Tout réel est agrégation, somme d’éléments du même réel, somme-cumul de réels partiels équivalents
Tout réel a une forme intensive, agrégation d'unicité, pondération.
Tout réel est somme-cumul de réels partiels équivalents
L'opération est quantification => nombres, intensités, degrés
L'accumulation et l'épuisement sont les deux faces de l'opération réelle

 

 

Ecart, potentiel, énergie, inégalité, différentiel:,
Tout réel est nombre-quantité, nombre-effectif, rapport de réels agrégés
Tout réel pose seuil et limite d'opération.
Capacité de charge > conditions aux limites > régulations
La limite d'un réel : l'expérience-limite, le réel-limite, l'extrémité
La limite est la zone où ce qui parait socialement normal ou légitime se voit aménagé parfois jusqu'à la contradiction pour des raisons propres à la situation réelle
L'excès d'opération (agrégation/soustraction) conduit à l'asymptote du réel

 

L'opération postule une divisibilité du réel que va consacrer la composition.
Résultat, ∑r, Intensité, Quantité, Δ(r-r’),
Rapport, nr, r/r', 1/n, Facteur ]-1, 0[ ⟷ ]0 , 1[ , Inverse, Symétrie, Cumul ∑(r,r’)= nr:),

 

Liaison traite des différences discrètes
Opération traite des différentes continuités d'un réel
Une différence peut être discrète et/ou continue selon le réel étudié.

 

Pour tout réel, il existe une opération minimale : celle des existences, l'agrégation des occurrences

 



◆ Composition


La liberté est une composition de déterminismes.

 

Le réseau est la matérialité de la composition

 

Tout réel est un composé, une composition de réels composants.
Tout réel est composant de réels composés.
Tout réel a un mode de composition minimal ou non avec tout autre réel.
Les dimensions se composent en chaque réel.
Tout réel est une composition des 5 dimensions.
Tout réel est compositions successives, dimension par dimension, de réels partiels.
Tout réel compose dimension-existence et dimension-virtualité

 

La composition est la dimension qui décrit la façon dont le réel interagit avec d'autres réels hétérogènes.

 

Tout réel est compositions successives : Niveau de composition

 

L’être existant (U) naît, se modifie (C) de l'intensité (O) d'une différence (L) trop forte pour son cadre identitaire (P).

 

La réalité est composition dimensionnelle : successivement de l'unicité à la pluralité, de la pluralité à la liaison, de la liaison à l'opération, de l'opération à la composition.

 

Il ne s'agit pas de dresser la liste des réels avec lesquels ce réel est composé mais de cerner comment, pourquoi, en quoi ce réel se compose à d'autres réels.
Composition est actuelle. Ses effets le seront aussi, mais la composition est toute entière inscrite dans le présent actuel. Ce mode de composition est actuel. Il ne concerne que le moment de la description.

 

Les composition s'agrègent en complexité
Tout réel est une échelle, un réseau pondéré de réels partiels

 

La composition ne mène pas nécessairement à une plus grande complexité. La composition est une dimension qui peut conduire à une décomposition réelle
La dé/composition est une catastrophe transitoire.
Ne pas confondre décomposition réelle avec décomposition abstraite !

 

La composition souligne que la réalité est tissée par les changements de ses réels composants.

 

Chaque réel se (dé)compose en réels partiels. Cette (dé)composition n'est pas limitée a priori. Chaque dévissage successif se décrit par la carte dimensionnelle de ses composantes. Une toposcopie définit une suite récurrente descriptive.

 

La composition est novation déterministe.
La réalité est création parce qu'elle repose sur la composition.
Le réel est advenir, liberté, jeux de déterminismes composables. La liberté surgit de la composition de plusieurs déterminismes.
Le (Les?) déterminisme n'est pas une force-VERS mais une force/poussée-DEPUIS, créatrice d'une structuration asymptotique du réel.
La causalité antérieure ne signifie pas une seule possibilité future.
Ne voir qu'un seul déterminisme oblige à nier la liberté.

 

Ne voir que deux déterminismes oblige à la Polarisation isomorphe à bien/mal, être/non-être, 1/0.

 

Tout réel est réseau de compositions, réseau pondéré de réels partiels
Le réel est multi/polyvalent (plusieurs chemins d'être.)

 

 

 


♦︎ Page last modified on 2022-01-20 - 14:03 by FidelioEspoir with pmwiki-2.3.1 - 📩 Vos commentaires. Merci -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=https://www [period] toposcopie [period] fr/Methode [period] Dimension - Travail de recherche mis à disposition selon