DéRégulation

FidelioEspoir 2022-09-07 : 08:27
Troisième description du réel comme achèvement limite de son existence et de sa virtualité



“Rien n'est plus imminent que l'impossible” Victor Hugo, Les misérables (1862)

Methode DéRégulation
Les virtualités peuvent mener vers la destruction du réel

L'existenciel est écartelé par ses bords, nonExistence et nonVirtualité, qui l'inclinent vers sa disparition.
La dérégulation est inscrite dans tout réel. Elle fait partie du processus de sélection d'un réel devenu trop rigide pour évoluer.
Chaque réseau réel peut imploser : lorsque la dynamique des compositions n'est plus possible, le réel évolue vers ses phases terminales.

 


Attention au signe ! positif est négatif, négatif est positif....
Boucle de rétroaction positive = phénomène qui renforce ce qui le provoque
Boucle de rétroaction négative = phénomène qui revient à la stabilité
La boucle regroupe les boucles Régulation et les boucles DéRégulation

 

Unicité Pluralité Liaison Opération Composition Dimension
Unicité Pluralité Liaison Opération Composition Dimension
NonExistence NonVirtualité Asymétrie Démesure Sclérose DéRégulation
ImplosionDichotomieLinéaritéExtremumDéchéanceDérégulation
ViolenceExclusionPouvoirDépendanceExtrémismeDérégulation

 

DéRégulation, Négation d'être, Blocage dimensionnel, Déstructuration. DéRégulation

 

Pour éviter de tomber, la solution n'est pas de supprimer la pesanteur, mais de composer avec la chute virtuelle.

 

Methode DéRégulation
NonExistence NonVirtualité Asymétrie Démesure Sclérose DéRégulation
NonExistence
⥢ ⇑ Perte d'existence
NonVirtualité
⥢ ⇑ Perte d'équivalence
Asymétrie
⥢ ⇑ Perte de réciprocité
Démesure
⥢ ⇑ Perte de limite opératoire
Sclérose
⥢ ⇑ Perte de valence
DéRégulation Existence ⥢

Virtualité ⇑

Unicité

Existence

Pluralité

Equivalence

Liaison

Différence

Opération

Coalescence

Composition

Occurrence

Dimension
Inexistence
Le réel détruit ce qu'il nie
Indistinction
Le réel se réduit aux croyances des sensations
Etrangeté
Le réel est un plasma sans relation
Opulence
Le réel se résume à l'abcès
Inutilité
Le réel ne porte plus son avenir
NonExistence
Inaction
La pratique ignore l'action
Conformité
La pratique se reproduit
Négation
L'action ne s'affirme que dans le négativisme
Carence
Le manque d'action
Prédation
L'auto-destruction réelle
NonVirtualité
Insignifiance
L'entité affirme s'auto-instaurer
Dichotomie

Le lien s'écroule en dichotomie pour acquérir une fausse intensité auto-justificatrice

Asymétrie

La réciprocité n'est plus que lien inverse

Quotient
Vers 1/∞ = le 0
Infinité
Vers ∞/1 = l'∞ par procuration
Asymétrie
Errance
Sdf, sans espace fixe
Clôture
L'espace devient obstacle, protection illusoire
Centripète
L'espace oblige à la centralité
Erosion
Le lieu n'acquiert plus de réserve
Infertilité
L'espace ne crée plus de temps
Démesure
Instant
L'actuel seul présent
Inertie
Le passé dicte l'avenir
Enchaînement
le présent se nie dans le déterminisme fixiste
Irréversibilité
L'acquis du privilège
NonViabilité
L'avenir est impossible
Sclérose
Perte d'existence Perte d'équivalence Perte de différence Perte de coalescence Perte d'occurrence Rétraction
⥢ ⇑ Implosion
Le réel s'auto-détruit
⥢ ⇑ Exclusion
Le réel rejette ses parties complémentaires
⥢ ⇑ Linéarité
Le réel supprime toute option
⥢ ⇑ Extremum
Le réel nie toute limite
⥢ ⇑ Déchéance
Le réel meurt
Rétraction
Le réel a perdu toute virtualité
Destruction d'un élément du réel : l'impossible existence oblige à une composition élémentaire sous-jacente

Destruction des pratiques évolutives : l'impossible non-équivalence restreint à l'existence unique
Destruction des liens : l'impossible différenciation contraint aux associations dichotomique
Destruction de l'espace réel : l'impossible opération maintient aux seules différences existencielles
Destruction d'occurrence : l'impossible composition condamne aux excès

DéRégulation

 

La DéRégulation est un réel composé. Boucle à rétroaction positive.
⥢ ⇑ indique les trajets dans le tableau des composantes

 

Dimension bloquée, DéRégulation par Régression dimensionnelle : Unicité < Pluralité < Liaison < Opération < Composition

 

L'unicité s'écartèle entre un néant qu'elle redoute et un tout immuable.
L'unicité se polarise en fixant son être par le non-être qu'elle redoute.

 

"Détruire les classes sociales" ne supprimera pas l'inégalité (différence et opération-agrégation), contrainte et démesure.
"Rejeter le racisme" est un moralisme ignorant la pluralité et sa dérégulation rejet

 

Un blocage sur liaison : non socialisation des différences >> repli sur les pluralités : conflits dichotomiques
Les nationalismes (et leur extrémismes : fascismes totalitarismes...),les racismes, le sexualisme, les émeutes des supporters de football : Seules changent les focalités

 

Dérégulation

Non Existence, Implosion, Violence

Le réel se confond à une seule de ses unicités
L'anéantissement entitaire par morcellement
Autodestruction ! L'inanité du sens oblige aux remparts des croyances divines. L'aveuglement rend le précipice inévitable.
Implosion : Ruine Néant réel Morcellement en unicités isolées.
Utilisation des déterminités des réels sous-jacents
L'implosion d'un réel confère à ses composantes un statut de réels compensatoires ayant l'illusion de remplir la totalité de la vacance.

 

NonVirtualité, Dichotomie, Exclusion

NonAutre/Autre Tautologie d'un réel r qui se définit par son contraire, non-non-r
NB Le réel dichotomique promeut des entités dichotomiques et non l'iinverse.
L'équivalence, devenue dichotomie non-autre/autre, s'isole dans une pseudo tautologie victimaire et dévalorisation de toute altérité
L'appartenance crée la non-identité fautive.
Une incapacité d'altérité oblige à une dichotomie
Négation du choix, refus des contradictions réelles au profit d'une efficacité universelle simplifiante
L'incapacité de considérer une parité qui pose l'existence d'une non-équivalence, oblige à sa destruction
La dichotomie est le moyen le moins onéreux de se créer une entité "victorieuse" niant le différend. L'entité se pose comme l'anti non-réel.
La dichotomie est une chute de complexité dimensionnelle.
L'altérité, préalable aux liens différences est niée. L'entité identitaire devient une tautologie victimaire d'appartenance exclusive qui repose sur la destruction.
La puissance linéaire de la dichotomie, oublieuse des limites opératoires, fonde la nécessité de l'effondrement destructeur.
Le réel détruit ainsi sa diversité, situation de sa virtualité.
Dès que le réel se résume en bien/mal, beau/laid, jeune/vieux, mâle/femelle ... se crée un lien minimal dichotomique sup/inf, un cumul misère/richesse. Là encore, l'implosion sociale guette l'effondrement prévisible, inexorable où le civilisé détruit le non-civilisé dans la barbarie des camps génocidaires, des réclusions institutionnelles (hospices, asiles, folies, prison, Ehpad, sous-emplois précaires...) propices à l'extermination sociale.
A contrario, on ne sort pas de la dichotomie en prônant l'inculture d'une sauvagerie primitive, l'opulente récompense justificatrice d'une méritocratie abusive ou une mono-conjugalité d'individualités châtrées.

 

Internet ou l'industrialisation imaginaire de la dichotomie et son instrumentalisation par les pouvoirs dictatoriaux.

 

Différend, Linéarité, Pouvoir, Conflit

La linéarité est obtenue par absence/destruction des liens transversaux, la réticularité s'écroule.
Un blocage de Réciprocité induit une dichotomie
Centralité. Le réel est mené vers un jeu à somme nulle
Remarquons l'auto-prédictivité d'une causalité mécaniste, linéaire dans tout phénomène de perte de symétrie
Les liens entre dimensions ne sont pas linéaires. Il y a superposition des cinq dimensions dans chaque réel.
Les linéarités Unicité <> Composition et Composition <> Unicité sont symptomales.
Une linéarité transitive mène aux alliances entre entités réelles bloquées : domination et religion, misère et soumission, ignorance et dictature

 

Malgré tout, la vie est réticulée. Son fondement n'est pas la lutte conflictuelle asymétrique, mais la symbiose mutualisée des différences
Linéarité transitive : Fort-Faible, Conflits : Lien non réciproque, dissymétries conflictuelles
L'organisation de complémentarité devient institutionnalisation transitive, la différenciation s'ossifie en hiérarchie linéaire.

 

 

Les différences s'exaspèrent en conflits : les différends
Le conflit est souvent considéré comme source de nouveauté, déblocage. La guerre accouche de l'histoire par exemple.
Dans Toposcopie...TOUT réel contient des dérégulations, inéluctabilité de la violence destructrice du conflit.
N'y a-t-il plus d'espoir pour toute entité ? pour toute entité humaine ? pour toute granule ?

 

 

Dans Toposcopie le conflit , ou différend, (destruction,violence) mène au Vide? par les mécanismes décrits dans BoucleVide? .

 

Ce qui n'est pas incompatible :
Pour tel réel, la violence conflictuelle mène à la destruction du réel partiel propice à débloquer une réalité plus large. C'est l'inéluctable évolution de la réalité

 

Un conflit est donc toujours le signe d'un réel qui se détruit, ce qui permet la poursuite de l'évolution d'un réel plus large, d'une réalité.
Les entités de ce réel conflictuel sont donc TOUJOURS détruits par implosion.

 

Conclusion : Le conflit signe l'arrêt de la montée dimensionnelle.
Il indique TOUJOURS une dichotomie où le pouvoir crée une entité qui se croit puissance et se présente extrémiste.
Certes elle détruit les entités dépendantes.
Mais en implosant le réel, elle le conduit à un extremum qui le mène à sa propre perte.

 

L'existence niant toute virtualité se condamne à l'impossible nouveauté qui dépasserait le réel conflictuel.

 

SOLUTION :
Le réel bloqué rend toute les compositions DE CE REEL impossible.
On échappe à un réel bloqué en l'insérant dans un réel plus vaste qui contourne l'impossible composition du réel bloqué.

Pente, Extremum, Dépendance

Le cancer est une prolifération
La prévisibilité d'un réel s'effondre lorsqu'il est proche de ses extrema mais fonde sa certitude.
Excès : Prédateur, Extremum de la force
L'accumulation démesurée s'épuise en richesse ostentatoire niant l'épuisement inexorable du réel

 

Sélection, Déchéance, Extrémisme

L'impossibilité d'existence mène à une non-temporalité masquée en un temps de non-virtualité
Non réfutation : Un vrai de plus prouve le vrai ! (en logique un seul faux prouve le tout-faux)
État, défaut de ce qui ne sait plus évoluer : toute composition s'épuise à revenir à un même
Le réel s'effondre en amas de frottements cohésifs
La déchéance pousse à la contagion linéaire des extrêmes qui se définissent par une altérité dichotomique à détruire
Un rapport extremum a toujours historiquement favorisé une centralité entitaire particulière fondée sur une dichotomie génocidaire
L'histoire humaine, individuelle, familiale, ou sociale, a toujours été un jeu de massacre. Mais constat ne fait pas loi !

 

Fusion : Proie, Déchéance du faible Négation d'émergence, Passévité, Finalisme. Noeud d'amoncellement nécrosant
L'autonomie est le contraire de l'autarcie, perte de valence composante.
Le réel se fractionne en proies décomposées..

 

Réels dérégulés

GuerreRacismeDominationMisèreFanatismeRéel

 

La guerre est une dichotomisation réelle par incapacité de relier des différences
Le racisme est un rejet culturel par peur des différences, négation signe d'une impuissance ultime
Le domination est une carence d'organisation ne prenant en compte que les différences asymétriques. Le pouvoir est un vol d'organisation carencée
La misère est une carence par expropriation, effet d'accumulation sans limite
L'extrémisme est une carence d'avenir

 

Le temps dérégulé

 

DeRegulation : Le chemin qui mène à la matérialité du RéelVide, Ensemble vide réel, aboutissement ultime des non existences et des non virtualités
L'existence actuelle prétend être la seule virtualité et ... mène à la non-existence réelle.
La virtualité se réduit à l'actualité d'un passé
De la présence du néant, jusqu'à la rigidité

 

Le réel DeRegulation. La virtualité est. L'avenir n'est pas. Il est plus facile de le définir par du passé connu.
La nostalgie rassure, rappelle les souvenirs.
Le futur est oublié combien même il aurait pu dépasser ce présent qui défigure le réel.
La composition est le temps de l'inconnaissable non-encore existant. L'extrémisme prétend y surseoir, dressant ainsi un obstacle à la profusion de l'à-être de la composance.
L'avenir, temps de la composition est trvesti en reproduction d'une idéalité "finalement" atteinte

 

Réel vide inexistant observable par l'existence des réels qui y mènent.
Réel vide obtenu par destruction d'un réel, par destruction dimensionnelle

 

Réel n'ayant d'existence que par l'absence de virtualité.
Réel résultant d'une Regulation destructrice de virtualité
Réel n'existant que par auto-destruction

 

Dans un réel en ruine, la granule n'est plus qu'une entité agissante allant à sa perte par autodestruction. Elle est radeau au milieu de la tempête.
Elle ne maintient son entité qu'en participant à la destruction du réel sous l'antagonisme des deux seules formes dichotomiques qui perdurent.
Lorsqu'un reel se meurt, les entités qui en font part, implosent.

 

Régulation DéRégulation , le cercle vicieux du noeud gordien, La virtualité de la DéRégulation

La volonté de Dieu, cet asile de l'ignorance. Spinoza
Régulation rétroactive amplifiant (feedback positif) : le noeud destructeur du réel menant aux DéRégulations et à son maintien
Et puis, Plus rien ne bouge, l'éternité plutôt que la mort, la finalité nécessaire, l'éternel recommencement, la dystopique certitude

 

DéRégulation sélective :

 

Un réel DéRégulation se perpétue. Cercle vicieux...
L'inexistence semble inéluctable, irréversible, irréparable...

 

Regulation de régression dimensionnelle. L'encerclement réel...contrainte symptôme sur les Regulations voisines.

 

Regulation minimale, le noeud est Regulation-facette d'un lien menant vers le minimum d'Existence du réel et vers la virtualité DeRegulation de l'inexistence.

 

Un blocage est l'envers de TOUTE réticulation.
Le blocage dimensionnel mène au recul dimensionnel
Le recul dimensionnel mène à la décomposition destructrice du réel.
Le blocage dimensionnel n'est pas un accident, une erreur, un mal à combattre.
La réalité évolutive mène à la destruction du réel bloqué, et l'émergence d'un réel indéterminé.

 

Le noeud éternel de l'Evolution minimale, par nihilisme : Regulation où la vie bloquée s'auto-détruit, se putréfie, pour laisser place à un autre réel encore indéfini....à condition qu'il y ait encore une virtualité.
Bien souvent, il y a certitude entitaire que la virtualité de la vie durera toujours.... ne fut-ce que grâce à ma propre entité (!), après moi le renouveau du déluge
L'erreur entitaire provient de la confusion Réalité/Réel. La Réalité ne garantit en rien le renouveau de tel ou tel réel bloqué en destruction. L'évolution parlerait de sélection naturelle réelle : le réel bloqué s'autodétruit ! Tant pis pour ses entités humaines. Ceci ne signifie pas nécessairement la mort des entités humaines, si elles peuvent se composer à d'autres réels.

 

<< FIN
Disparition
L'appartenance identitaire
seule différence
Transitivité universelle
sans limite
Jeu à somme nulle
uniquement
<< FIN
Disparition
Regulation DeRegulation
<< Déréalisation<< Dichotomie fautive<< Culpabilité centrifuge<< Victimisation centripète<< ImpuissanceNoeud

L'existence impossible amène à la décomposition élémentaire sous-jacente
L'impossible parité mène à la destruction négativiste
L'impossible différence mène aux dichotomies
L'impossible différenciation contraint à une existence d'associations dichotomiques
L'impossible rapport mène au lien non réciproque
L'impossible émergence conduit à la démesure quantitative

 

Les dimensions réelles forment les Réels DéRégulations : Violence, racisme, pouvoir, exploitation, extrémisme ne sont pas des "erreurs" mais des impasses réelles menant à la destruction de chaque réel .
Le sachant , toute entité, toute granule humaine peut créer les Semaisons

 

Mais constat ne fait pas inexorabilité d'une loi.
Les Semaisons
Une dynamique destructrice d'extremum se modère par des parités non dichotomiques fondatrices d'altérités réciproques.

Page last modified on 29 janvier 2023 à 15h29 with pmwiki-2.3.18 - 📩 Vos commentaires. Merci -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=https://www [period] toposcopie [period] fr/Methode [period] DeRegulation -