Concepts de Toposcopie Réalité Réel Dimension Composante Facette Réel
Unicité Pluralité = Liaison Opération CompositionExistence
Matière Présentation Valeur Répartition Utilisation Matérialité
Pratique Produit Capacité Travail Instrumentalité Activité
Entité Suppléance Complémentarité Multiplicité Totalité Focalité
Interface Variation Singularité Densité Distance Spatialité
Source Ressource Carrefour Continuité Modularite Temporalité
Circulation Association Différenciation Accumulation Articulation ↑⟵Virtualité
∄ ⟷ ∃ {≠} ⟷ {=} ⟵ ≠ ⟶ ∑ - ⟷ ∑ + 1/• ⟷ • Facette
Destruction Exclusion Soumission Carence Passévité NonExistence
Monolithisme Retranchement Contrainte Concentration Inertie NonVirtualité
Polarisation Cloisonnement Enchaînement Démesure Sclérose Divergence
Elément Reflet Conflit Terrain Chemin Apport
Effectivité Appartenance Pondération Sédimentation Rétroaction Boucle
Existence Equivalence Différence Intense Occurrence Convergence

 

* Agreger

👇

Methode.Agreger

Décrire

Matérialités Sciences,
le regard épistémique
Technicités,
Mise en oeuvre, le savoir faire
Economicité,
Science des répartitions
Vivance
Bio-Espèces, Nature
Vie pratique Culture, Arts Coordinations, Apprentissages, métiers Travail, Production socialisée Développement
Personne Famille, Clan, Parentalité, Amitiés Organisations conflictuelles Collectivités Générations sexuelles
Foyer Heimat, Proches Voisinage Voyage, transport Ville, urbanisme Contrée, Pays
les Maintenants
quotidienneté,
instants, Naissance,
les Contemporains
Générations,Périodes,Ages
les Précédents/Suivants
Avant/Après
Stades, déroulement
les Mémoires
Maturité Expérience Biographie
les Fins
Désorganisation entropique, Usure, Maladie, Mort
Univers Marche Etre humain Terre Vie
Individualités Cultures Politiques Economies Changements
- -
Question

Les faits, les objets Quoi ? Autres aspects ? Quelles valeurs et différences ? Avec qui ? pour qui ? Avec quoi ? Pour quoi ?
Les actes et les actions Que faire ? Quels effets ? Est-ce faisable ? Comment ? Tâches Pour quoi faire d’autres ?
Les personnes, individus, agents Qui ? Qui d’autre ? Avec et contre qui ? Foules, combien ? Et tous les autres
Les lieux Où ? Ici ? Là ? Par où ? Par Ici ? Par là ! Où encore ? Pour y parvenir ?
Les temps Quand ? Demain ? Hier ? Après ça et avant ceci ? Pendant combien de temps ? Quelles étapes ?
Questions Concretes Autres possibles, options, changements Proximités, homogénéités conflits hétérogénéités Acquis, mémoires, positions »Effets sur » influences
-
Concept

Unicité Elément Existence Ab/Présence Occurrence Vergence duale
Pluralité Ensemble Equivalence Appartenance Effectif Proximité
Liaison Relation Différence Sens, conflit Ecart Transition
Opération Opération Intense Rapport Cumul Seuil
Composition Morphisme Réseau Niveau Limite Structure
Existence Objet Propriété Lien Nombre Fonction
Virtualité Echange Qualité coût Conflit Intensité Changement
Divergence Dichotomie Exclusion Pouvoir Excès Fixité
Apport Observé Propriété Organisation Observation Causalité
Boucle Renforcement Identité Conduite ± Mémoire Projet
Convergence Statu quo Imitation Contradiction Quantité Ré/Assemblage
- - - -
Divergence

DivergenceE
Ø
Destruction Exclusion, Racisme Soumission Carence, Misère Passivité

DivergenceV
K
Autarcie Retranchement Contrainte, Terreur,Totalitarisme Concentration, Richesse Immobilisme, Religion, Certitude


PolarisationInexistence ∅Non AltéritéDichotomieAntinomieImmédiateté k

CloisonnementIndistinctionNon-identitéExclusionCompacitéRéclusion

Enchaînement[⟵Isolement auto-référentielAllégeance conformeClassification asymétriqueLinéarité centripète, CorruptionTotalitarismes, Totalité⟶]

DémesureDénuementInsignifianceUniformité a-contradictionExcèsConcentration, accumulation asymptotique

SclérosePassé intangible, fatalitéRéplication autarcique certaineCentralitéCumul RenfermementFinalité prédictive extrême
- -
Boucle

 

Rétroactioncapteur d'étatréactivitécritère de choixOscillationslatence, méta-réaction

SédimentationÂgeCohorteMilieuSol, Géo-Biologie, coucheTerreau vie/érosion
-

 

Title: Agréger
Author: FidelioEspoir
Date: 2020-02-18 18:42
Tags:Methode
Comments: Open




◆ >>>> 2020-06-05 23:46 - - Méthode





◆  >>>> Méthode : Méthode


 

Accès direct aux concepts principaux par le menu 👇en haut à gauche

 

Ce site regroupe le Manuel de la méthode Toposcopie et quelques réels décrits.
Ce site est l'outil des recherches épistémiques en cours. Elles aussi suivent la méthode !

: Site en travaux permanents. Merci de votre patience

 



ConceptSchemaConceptuel pdf
ToposcopieCartes.pdffeuilles Excel
Plan de la méthodeToposcopie toujours réactualisée à exporter en format pdf

 

 

Toposcopie peut s'utiliser sans ordinateur. Il suffit d'imprimer la carte Toposcopie
Vous pouvez diffuser, télécharger la méthode ToposcopieMenu👇 pour accès direct aux concepts
FidelioEspoir
Groupe Toposcopie dans Facebook créé le 15/1/20


 

MéthodeDécrire un Réel......par ses Dimensions...et ses Composantesréunies en Facettespour créer des Convergences

 

 

Toposcopie ? : permettre les questions sans affirmer de réponses.
Toposcopie ne décrit pas, elle donne la capacité de décrire.

 

Toposcopie propose un alphabet conceptuel…
Un langage épistémique commun (= socialisable)
Toposcopie s’applique à tout domaine du réel
Toposcopie permet une évolution paradoxale des discours puisqu’il propose un alphabet descriptif accessible qui permet la confrontation des représentations de chacun. .
Une toposcopie est une carte conceptuelle qui refuse de tout dire, de tout rationaliser, justifier, imposer un sens à ce qui n'en a pas.
Une toposcopie est un outil humain. Les différences entre toposcopies soulignent les choix représentatifs. Il n'y a pas de toposcopie unique
Toposcopie est un outil descriptif, s'inspirant des outils parsemés dans l'histoire intellectuelle. Il pose un cadre formel isomorphe au réel mais refuse de privilégier tout discours particulier dont il permet seulement l’expression.
La toposcopie d'un réel n'est jamais achevée. Pas de description fondatrice, pas de description finale. Toposcopie est une formalisation ouverte. Les toposcopies sont auto-composables

 

Toposcopie Langage Outil descriptif isomorphe Réseau conceptuel Ouvert, cumul social Structure fractale  

 

 

  • Lire la méthode Toposcopie
  • Lire les descriptions
  • Créer ses descriptions
  • Proposer des réels à décrire
  • Comprendre les liens/différences de chaque description d'un même réel
  • Diffuser la méthode
  • Diffuser et partager chaque description
  • Proposer des cartes Toposcopie
  • Proposer des convergences possibles

 

Notions fondamentales : Réalité,Réel (Facette, Existence,Virtualité), Dimension (Unicité, Pluralité, Liaison, Opération, Composition), Composante.
Mémotechniques, les termes dérivés sont choisis intuitivement pour désigner au mieux la place structurale qu'ils occupent dans un réel choisi lui aussi pour le même motif. Pour chaque réel, toujours revenir aux définitions dimensionnelles initiales.



◆ Installer la méthode Toposcopie :


  • telecharger:www.zip
  • installer le dossier www dans votre serveur
  • modifier le fichier local/config.php selon votre serveur
  • renommer le fichier .htaccessLOCAL en .htaccess
  • ouvrir votre navigateur à la page du serveur....Vous y êtes !

 

Le site est un outil de travail. La version à télécharger n'est pas journellement réactualisée : Version Toposcopie 20200323 du 23 Mars 2020
Joindre Pierre-Marie FidelioEspoir pour obtenir la dernière version -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=Désirer la dernière version de MéthodeToposcopie

 



◆ Créer une description d'une réalité et la diffuser


Après avoir installé la méthode sur votre ordinateur,

  • créer un lien [[NomRealite.NomRealite]] en éditant une page
  • ou écrire dans votre navigateur adresse de votre serveur/NomRealite/ ou adresse de votre serveur/NomRealite.NomRealite

Pour des raisons sociales évidentes, par précaution, il n'y a pas d'installation centralisée.
L'échange des descriptions se fait par le menu "Diffuser". Il suffit d'envoyer/de partager le dossier de la description.
Vous pouvez utiliser le partage des dossiers ou créer votre description sur votre serveur en veillant à inviter vos lecteurs....
Pour une meilleure socialisation des descriptions, installer votre Toposcopie sur un serveur local (dossier Site sur Mac-Apple).



◆ Diffuser la méthode Toposcopie


Shurick ! c'est l'heure des semailles !!!
Lire la méthode en un seul pdf : Toposcopie toujours réactualisée à exporter en format pdf
Joindre Pierre-Marie FidelioEspoir -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=Diffuser MéthodeToposcopie

 

Vous pouvez aussi cliquer sur le menu "Diffuser" d'une page de Méthode pour télécharger toute la méthode et l'intégrer dans votre installation. Mais ce dossier se trouve déjà dans le dossier www.zip.

 

Télécharger Carte Nombres - Télécharger Carte PDF - Télécharger Carte Excel

 

Vous pouvez diffuser Toposcopie, vous mêmes, directement.

 

Conférences, cours sont possibles gracieusement (seuls remboursements des frais essence/transport sont à prévoir ; hébergement dans mon camping-car ou chez particulier ).
Je ne désire pas de retributions pour ne pas en dépendre. (Pour des raisons d'assurances, il est possible de dresser un contrat de travail symbolique de 1€).
Cette gratuité me semble en cohérence avec PmWiki (PmWiki is open-source software under the GPL2 license linked to from here: http://www.gnu.org/copyleft/gpl.html).
Pour diminuer vos coûts, prévoir des réunions publiques, inviter les voisins, les confrères, les membres d'institutions proches. Jumeler les conférences permet de réduire encore les frais.

 

Possibilité de vidéo-conférence selon vos équipements. J'utilise Ipad et Mac Book Air. Prévoir, selon les possibilités, des photocopies de cartes Toposcopie pour distribution.
L'idéal serait une installation locale de Toposcopie pour video-projection (non-indispensable).

 

Notez bien que l'auditeur doit être prêt à créer ses propres cartes Toposcopie concernant les réels qui l'intéressent.
La méthode Toposcopie est progressive : Le groupe Méthode est complet, à ce moment de la recherche. Mais son usage empirique peut/doit se faire pas à pas selon les cartes créées.

 

L'exposé de la méthode est simple mais son application particulière demande un "travail d'acclimatation". L'enjeu en vaut la chandelle mais il est toujours difficile de quitter les certitudes des sentiers battus.

 

Toposcopie peut s'utiliser sans écrire sur ordinateur. Dans ce cas, le site ne sert qu'à faciliter la consultation de la méthode et à imprimer des cartes Toposcopie

 

L'usage du wiki PmWiki ne nécessite pas l'apprentissage de codes rébarbatifs. Mais la présence de syntaxe "codée" peut effrayer.
Les codes sont tous inscrits dans des "boutons" qui permettent d'éviter erreur, faute de frappe....lors de l'écriture
Il sera néanmoins nécessaire d'en comprendre la logique et de s'y tenir.

 

La tâche de formation doit être le plus vite possible déléguée à des personnes locales, prêtes à s'y investir.

 

En un mot, la conférence-excursion est à bannir ! pour l'auditoire et pour le conférencier. Néanmoins, la meilleure connaissance de votre coin de vie humaine me sera la plus belle récompense...

 

Une informatisation plus complète, plus ergonomique, est possible, mais j'en suis incompétent. A étudier avec qui voudra !
Toute aide est la bienvenue

 

A bientôt....
FidelioEspoir
RSS feed




◆  >>>> Méthode : Dédicace


 

 


Méthode Toposcopie
Permettre à tous de décrire un réel
et définir les actions adaptées


Voir les concepts principaux et directement dans le menu 👇

 


Dédicace
'Pour mes enfants, Clémence et Irène.''
Remerciements à M. Bouet, à Robert, et à Shurick.
En mémoire d'Anne, et d'Alain
en fidélité à Cyrano
FidelioEspoir, migrant humain

 


Le contraire du Mal, c'est la pensée.1


Tout réel est un chemin déterminé vers la réalité.
Tout homme est un chemin déterminé vers la liberté.
Un jour nous serons humains.
Nous ne pourrons plus dire "Nous ne savions pas".

 


L'amour est un plaisir contre la mort
La haine est une douleur contre la vie

 


« Ne me donne pas de poisson, apprend moi plutôt à pêcher »

 


Il est urgent de donner à tous les moyens de penser plus facilement
Toposcopie est cet effort collectif qui regroupe les acquis culturels de tous.

 


La souffrance ne peut disparaître,
la misère doit disparaître.
il y aura toujours des malheureux.
mais il est possible qu'il n'y ait plus de misérables.2

 


Quel est le grand péril de la situation actuelle ?
L’ignorance ; l’ignorance plus encore que la misère... »,3

 


La haine est une défaite de l'imagination. 4


La vie est belle. 5

 


La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses 6

 


Le mot et l'idée sont à la pensée ce que l'outil est à l'ouvrier.
Ils ne sont pas au service du penseur mais du réel qu'ils tentent de faire voir...
L'intellectuel est à la pensée ce que le capitaliste est à l'argent
Le discours est à la pensée ce que le catéchisme est à la foi.

 


Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde 7

 


Chacun lutte férocement pour sa vie, sa pauvre vie désespérée et animale,
cette dernière mérite à ses yeux qu'on doive lui sacrifier la vie de tous les autres.
Cette mort morale, cette dérision de tout sens de la solidarité,
cet oubli de la dignité humaine, sont beaucoup plus tristes que la mort physique. 8

 


 

Un des motifs de l'art et de la pensée, c'est une certaine honte d'être un homme.
L'écrivain qui l'a dit, redit, le plus profondément, c'est Primo Levi. Il a su parler de cette honte d'être un homme, dans un livre extrêmement profond puisque c'est à son retour des camps d'extermination. Il dit : quand j'ai été libéré, ce qui dominait, c'était la honte d'être un homme. C'est une phrase à la fois très splendide, très belle, et puis ce n'est pas de l'abstrait. C'est très concret, la honte d'être un homme. Mais ça ne veut pas dire nous sommes tous des assassins. Ça ne veut pas dire nous sommes tous coupables. Il dit : ça ne veut pas dire que les bourreaux et les victimes sont les mêmes. On ne nous fera pas croire ça. La honte d'être un homme, ça ne veut pas dire : on est tous pareils, on est tous compromis, etc. Mais ça veut dire plusieurs choses. [...] ça veut dire à la fois : comment est-ce que des hommes ont pu faire ça ? DES hommes, c'est-à-dire d'autres que moi. Et deuxièmement, comment, moi, est-ce que j'ai quand même pactisé ? Je ne suis pas devenu un bourreau, mais j'ai quand même pactisé assez pour survivre. Et puis une certaine honte, précisément, d'avoir survécu à la place de certains amis qui n'ont pas survécu. Moi je crois qu'à la base de l'art, il y a cette idée, ce sentiment très vif, une certaine honte d'être un homme qui fait que l'art, ça consiste à libérer la vie que l'homme a emprisonnée. [...] Mais quand je parle de la honte d'être un homme, ce n'est pas seulement au sens grandiose de Primo Lévi. Chacun de nous, dans notre vie quotidienne, il y a des événements minuscules qui nous inspirent la honte d'être un homme. On assiste à une scène où quelqu'un est un peu trop vulgaire, on ne va pas faire une scène, on est gêné, on est gêné pour lui, on est gêné pour soi puisqu'on a l'air de le supporter. Et là aussi, on passe une espèce de compromis. Et si on protestait en disant « mais c'est ignoble ce que tu dis » ? On est piégé, on éprouve alors, ça ne se compare pas avec Auschwitz, mais même là, à ce niveau minuscule, il y a une petite honte d'être un homme.9

 

 

 

 

 

1 Rony BRAUMAN, Eyal SIVAN Eloge de la désobéissance : à propos d'un spécialiste, Adolf Eichmann. Ed. Le Pommier, Paris, 1999

2 Victor HUGO - à l'Assemblée Nationale, le 09 juillet 1849

3 Victor HUGO Discours à l’Assemblée nationale (1848-1871), Séance du 11/11/1848

4 Graham GREENE, La Puissance et la Gloire

5 Roberto BENIGNI

6 PLATON

7 Albert CAMUS, Poésie 44, (Sur une philosophie de l'expression)
(NB "objet philosophique, réprésentation, réel...")

8 Luciana Nissim MOMIGLIANO, déportée

9 Gilles DELEUZE (entretien avec Claire Parnet)




◆  >>>> Méthode : Concept


 

Liste alphabétique des concepts - Plan de la méthode - Carte

 

Mot

Matérialités Sciences,
le regard épistémique
Technicités,
Mise en oeuvre, le savoir faire
Economicité,
Science des répartitions
Vivance
Bio-Espèces, Nature
Vie pratique Culture, Arts Coordinations, Apprentissages, métiers Travail, Production socialisée Développement
Personne Famille, Clan, Parentalité, Amitiés Organisations conflictuelles Collectivités Générations sexuelles
Foyer Heimat, Proches Voisinage Voyage, transport Ville, urbanisme Contrée, Pays
les Maintenants
quotidienneté,
instants, Naissance,
les Contemporains
Générations,Périodes,Ages
les Précédents/Suivants
Avant/Après
Stades, déroulement
les Mémoires
Maturité Expérience Biographie
les Fins
Désorganisation entropique, Usure, Maladie, Mort
Univers Marche Etre humain Terre Vie
Individualités Cultures Politiques Economies Changements
-
Question

Les faits, les objets Quoi ? Autres aspects ? Quelles valeurs et différences ? Avec qui ? pour qui ? Avec quoi ? Pour quoi ?
Les actes et les actions Que faire ? Quels effets ? Est-ce faisable ? Comment ? Tâches Pour quoi faire d’autres ?
Les personnes, individus, agents Qui ? Qui d’autre ? Avec et contre qui ? Foules, combien ? Et tous les autres
Les lieux Où ? Ici ? Là ? Par où ? Par Ici ? Par là ! Où encore ? Pour y parvenir ?
Les temps Quand ? Demain ? Hier ? Après ça et avant ceci ? Pendant combien de temps ? Quelles étapes ?
Questions Concretes Autres possibles, options, changements Proximités, homogénéités conflits hétérogénéités Acquis, mémoires, positions »Effets sur » influences
-
Concept

Unicité Elément Existence Ab/Présence Occurrence Vergence duale
Pluralité Ensemble Equivalence Appartenance Effectif Proximité
Liaison Relation Différence Sens, conflit Ecart Transition
Opération Opération Intense Rapport Cumul Seuil
Composition Morphisme Réseau Niveau Limite Structure
Existence Objet Propriété Lien Nombre Fonction
Virtualité Echange Qualité coût Conflit Intensité Changement
Divergence Dichotomie Exclusion Pouvoir Excès Fixité
Apport Observé Propriété Organisation Observation Causalité
Boucle Renforcement Identité Conduite ± Mémoire Projet
Convergence Statu quo Imitation Contradiction Quantité Ré/Assemblage

- -

 

La réalité est un ensemble de réels
La réalité est structurée par cinq dimensions signalées par leurs couleurs respectives :

  • l'unicité du réel forme ses éléments
  • la pluralité du réel reconnaît des ensembles
  • la liaison du réel le constitue comme relations entre réels
  • l'opération du réel est agrégation/soustraction réelles (exemple : r + r = 2r) source des limites intensives.ration
  • la composition réelle fusionne des réels (exemple : r et un autre réel r' forme un réel r" composé)

 

UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension

Chaque réel d'une réalité est constitué par les cinq Dimensions.
L’Unicité pose le réel en formes d’existence.
La Pluralité y fonde des modes d’équivalence entre réels.
La Liaison y relie des différences.
L’Opération quantifie son intensité et pose des limites.
La Composition souligne la structuration génétique de tout réel.

 

Unicité ∄ ⟷ ∃Pluralité {≠} ⟷ {=}Liaison ⟵ ≠ ⟶ Opération [ ∑ < - > ∑ ]Composition 1/© ⟷ ©Virtualité

Chaque réel est la rencontre d'une facette existence et d'une facette virtualité.
Un réel se compose donc de 5 x 5 = 25 Composantes réelles.

 

  • Un réel existe.
  • Un réel possède une virtualité(s)
  • que soulignent la Facette de ses Divergences.
  • Un réel agit sur lui-même par ses Emergence successives
  • et à travers la Facette de ses Boucles (exemple : rétroaction)

 

 

Existence et virtualité d’un réel se composent dimension par dimension, formant ses composantes, réunies en cartes, les toposcopies du réel, qui s’inscrivent dans des processus constitutifs d’actions réelles, les Convergences.

 



◆ Dimension : Concept


UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension

ConceptRéalitéRéelDimensionFacetteComposante
Concept Elément(s)
Ensemble(s)
Lien(s)
Opération(s)
Morphisme(s) structurel(s)
Unicité
Pluralité
Liaison
Opération
Composition
Existence
Virtualité
Divergence
Boucle
Composante

 

Toposcopie est une méthode pour décrire, au sein d'une réalité, un réel choisi, au moyen de cartes conceptuelles, les toposcopies du réel.
Toposcopie propose un alphabet conceptuel... un langage épistémique, une formalisation ouverte.
La toposcopie d'un réel n'est jamais achevée. Pas de description fondatrice, pas de description finale.
Chaque utilisateur construit ses cartes selon ses besoins, ses choix représentatifs, ses capacités cognitives.

 



◆ Methode Toposcopie, composantes conceptuelles


Grille épistémique

Réalité  Réel ExistenceVirtualité Dimension Composante Facette composante Facette Divergence Convergence
R E ⟷ V D

 

Unicité
Pluralité
Liaison
Opération
Composition

DD

 

EDVD

 

MaterialisationCirculation
ActeAssociation
FocalisationDifférenciation
SpatialisationAccumulation
TemporalisationArticulation

 

{DD}

 

Existence
Virtualité
Divergence

 

 

Apport
Boucle

 

 

 

 

[R , R]
[DD , DD]

 


R ⟷ R

R • R ⟶ R

DD•DD ⟶ DD

 



◆ Nouveautés


Le croisement conceptuel Existence et Virtualité (la carte Toposcopie)
La conceptualisation combinatoire, ouverte et fractale
Les raisonnements déterministes non linéaires
La socialisation agrégative non partisane
Les convergences de pensée active et d'action pensée

 



◆ Objectif


Créer un outillage descriptif
Rendre accessible à tous
Echapper au discours intellectuel savant
Échapper au naufrage du verbiage multi-pluri disciplinaire des lignes magino-conceptuelles contemporaines.
Rendre philosophie et épistémologie opérationnelles

 

Le concept n'est plus la matérialité d'une entité intellectuelle.
Le concept est un outil cumulable dans une socialisation ouverte.

 



◆ Vos objectifs


  • Utiliser Toposcopie
  • Diffuser Toposcopie

 



◆ Précaution de lecture


⁉️Les mots utilisés dans Toposcopie désignent des notions qu'ils approchent à grand peine.
Toposcopie veut créer une conceptualisation permettant à chacun d'y construire une description partielle et particulière d'un réel proche.
Pour cela, Toposcopie est conçue sans valorisation préalable de chacun de ses concepts.
Permettre toute description rend difficile l'exposé des concepts qui paraissent alors bien abstraits. La solution est de toujours revenir aux dimensions constitutives.

 



◆ Attention


Pages de recherches en cours
Certaines sont plus matures
D’autres mêlent pistes, erreurs, jalons, embûches, impasses

 

Ami lecteur, si tu recherches certitudes radicales, soignes auparavant tes angoisses, peut être ce texte t’y aidera...
Réalité et réel sont infiniment plus riches que tes certitudes
Les déterminismes réels composent une symphonie de la liberté.

 

Étant originellement sociologue, mes exemples sont trop souvent dans ce regard.
C’est une limitation personnelle qui ne s’applique pas à la méthode.

 



◆ Conseil


Lisez en mettant en pratique dès que possible
Soyez précis
Sortez de vos évidences
Apprenez à vous décentrer

 

Avancez pas à pas
Ne complexifier pas outre mesure, il en sera toujours temps
N’enrichissez votre étude que si sa structure est stable

 

L’évidence est à bannir
Imaginez, n’ayez pas peur !
L’effort est aussi une nécessité intellectuelle

 

Partagez, faites connaître

 

Bon courage
Bel émerveillement
La vie est belle

 



◆ Notation. Mathophilie et quantophrenie


J'utilise parfois des abréviations, sigles, empruntés au formalisme mathématique. C'est une commodité, et cela doit le rester. Ecrire plus vite, plus précisément l'usage des concepts.
Mais cet emprunt n'est pas, ne veut pas être une mathématisation des concepts de Toposcopie.

 

Les maths ? juste un outil de formalisation plus simple
N'ayez pas peur ! happy smiley
La méthode Toposcopie utilise les mathématiques comme outil pratique de formalisation logique.
Les signes mathématiques ( ∀ ∅ ∄ ∃ { ∉ ∈ } ⟷ ⟵ ⟶ ∑ • ⋂ ⋃ )sont parfois utilisés ici pour leur clarté, leur précision et leur concision.
Surtout, et en aucun cas, Toposcopie ne prétend y fonder une pseudo universalité.
L'usage des chiffres dans le raisonnement est limité à la dimension Opération, et seulement lorsque le réel étudié le permet. La quantophrénie est une pseudo science. La mathématisation du réel fonde un monopole institutionnel dans les sciences humaines et justifie une sélection sociale dès la maternelle.
Quant à fonder une ontologie sur une mathématique élevée au rang de philosophie première, c'est tout simplement une escroquerie.
Néanmoins, l'usage non comptable de la mathématique est source de liberté conceptuelle.

 

Précisons qu'il n'y a rien d'étrange dans ce choix. La mathématique est une science de modélisation réelle. Juste une consoeur en quelque sorte.

 




◆  >>>> Méthode : Schéma conceptuel


 

Schéma en PDF

 

Schéma en Image

 

 

 




◆  >>>> Méthode : Plan



Liste plus bas - Changements récents

 

Toute la méthode en une page à exporter



◆ Plan court


 

 



◆ Plan


 



◆ Liste TAGS


 




◆  >>>> Méthode : Réalité


 

Réalité Concepts de ToposcopieRéalitéRéelDimensionFacetteComposition

 

La méthode Toposcopie décrit une réalité.
Une réalité est un ensemble de Réels partiels.
Les réels d'une réalité se différencient selon cinq Dimensions
Existence et Virtualité d'un réel forment ses Composantes.
L'ensemble des virtualités des composantes d'un réel forment ses Facettes.

 

Il existe une réalité particulière : la réalité globale qui regroupe tous les réels partiels. C'est une réalité asymptotique, un postulat existentiel, une construction représentative. Aucune réalité ne peut prétendre au statut de grand tout, de tout ultime.
Chaque observateur pose une réalité plus ou moins commune avec les autres réalités. Aussi est-il parfois nécessaire de préciser plus qu'une réalité asymptotique. Nous la nommerons Univers 𝕌, ensemble composé de toute réalité.
La réalité regroupe des réels. Observer un réel oublie les externalités des autres réels....Pour éviter cela insérer l'étude du réel dans une étude globale/dimensionnelle de la Réalité

 



◆ En bref


◆ La réalité est constituée de réels...
◆ décrit par 5 Dimensions qui le constituent...
◆ ... et se composent mutuellement en une "Carte" de composantes réelles,
◆ ... chacunes susceptibles d'une nouvelle décomposition dimensionnelle
◆ Les Facettes décrivent le passage à la Virtualité du réel
◆ ...permettant la définition d'une Convergence se composant au réel décrit.==========================================================================================



◆ Notes Methode : Réalité


 

 




◆  >>>> Méthode : Réel


 


 

ReelAbsencePrésence

 

ReelExistenceVirtualitéDimensionRapportComposante


Rapport, Limite, Climax : Stade idéal d'équilibre écologique d'un milieu naturel, optimum, bord, frontière, extrême
Le rapport souligne la "résistance des matériaux" du réel.

 

ReelExistenceEquivalence {=}DifférenceIntense ∑ +/-Occurrence ⊕
Les Réels...existentse ressemblentse différencients’agrègentse composent
Un Réel fait exister...... des éléments... des ensembles... des liens-relations... des opérations entre réels... des compositions de réels
Existence réelleun/des modes de présence observablesune/des équivalencesun/des modes de différence (conflits)un/des modes d'intensitécompose existences et virtualités

 

Un réel est un existant
Un réel est un ensemble de réels équivalents
Un réel est une différence réelle, un ensemble de liens
Un réel est une construction qui agrège des réels de niveaux différents
Un réel est une composition de réels de même niveau

 

Tout réel est une re-présentation réelle d’une partie de la réalité.
Aucun réel n'est ni premier, ni ultime.
Un réel se définit sur la réalité, ensemble de tous les réels. Il n’y a pas de réel défini en soi.

 

Tout réel lie, diversifie la réalité en granules.
Un réel ne peut se séparer des granules qu'il lie, diversifie.

 

Tout réel agrège des lieux.
Un réel rassemble les espaces en lieux de réalisation

 

Tout réel compose des moments d'existence.
Tout réel se crée des moments d'existence, de visibilité, d'observation.

 

Un réel est inséparable de la réalité qui le contient.
Il est indissociable des réels qui se composent avec lui pour le rendre visible dans une observation située et datée.

 

Définir, étudier un réel, c'est ne pas être dupe des limites que ce même réel pose à sa/ses définitions.
Chaque dimension et composante doit intégrer cette caractéristique réelle.

 

Déchets, inocuité, ressources inépuisables, gratuit/sans valeur, hors coût, non présent, non radioactif dans 10 000 ans....
Tout réel a une ou plusieurs définitions stratégiques que ses protagonistes tendent à mettre hors champ, pour que les avantages induits ne soient pas remis en cause. Chaque dimension descriptive doit y veiller.

 

Mais comment définir un réel sans en fixer une frontière supposée intangible ?
En refusant toute vérité intangible !
L'étude des composantes et de leurs liens mutuels permet de repérer des positions contraires.
Mais il faut encore insérer le réel dans la Réalité globale et ses définitions négatives principales.

 

Facette∄ ⟷ ∃
Réel ou néant
{≠} ⟷ {=}
Réel ou non-réel
⟵ ≠ ⟶
Réel ou réel différent
∑- ⟷ ∑+
Réels inverses, inf/sup
1/• ⟷ •
composant ou composé
NonExistenceDestruction
Le Non existant
Exclusion
L'Autre
Soumission
Le non lié
Carence
le négligeable
Passivite
Le non-composable
NonVirtualiteConservation
L'universel
Retranchement
Le seul existant
Contrainte
L'auto-centré
Concentration
L'illimité
Inertie
Le non modifiable
DivergencePolarisation
Tel réel prétend être toute la réalité
Cloisonnement
Tel réel indique une indistinction méconnaissante
Enchainement
Tel réel impose l'évidence de sa primauté
Demesure
Tel réel est prescription de négligences illimitées
Sclerose
Tout réel se pare de la pseudo-émergence de ses propriétés composées
ApportEffectivite
Etat de fait
Appartenance
Un encore-là
Consistance
Un surtout-là
Ponderation
Un déjà-là
Survenance
Un toujours-là
BoucleMaintien
modes de présence
Reflexivite
modes d'équivalences
Retroaction
modes de conflits
Sedimentation
modes d'intensité
Recombinaison
Existences virtuelles

 



◆ Notes Methode : Réel


 

 




◆  >>>> Méthode : Dimension


 

 

La structure de tout réel

Cette figure regroupe cinq anneaux borroméens seulement séparables si un seul d’entre eux est détruit

 

ExistenceEquivalenceDifférenceIntenseOccurrenceReel


UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension

 

Unicité ∄ ⟷ ∃Pluralité {≠} ⟷ {=}Liaison ⟵ ≠ ⟶ Opération [ ∑ < - > ∑ ]Composition 1/© ⟷ ©Virtualité

 



◆ Composantes


Composante : Methode : Dimension : FidelioEspoir, 2020-06-04 : 20:57

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisationMatérialité
PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalitéActivité
EntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalitéFocalité
InterfaceVariationSingularitéDensitéDistanceSpatialité
SourceRessourceCarrefourContinuitéModulariteTemporalité
CirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulationVirtualité

 

Les dimensions sont constitutives de tous les réels d'une réalité
Les dimensions définissent les équivalents de tout réel
Les dimensions différencient les réels
Les dimensions se cumulent mutuellement
Les seuils dimensionnels :
u > u+p > u+p+l > u+p+l+o > u+p+l+o+c
Les dimensions se décomposent mutuellement
Chaque dimension nous fait passer de l’élément à l’ensemble.
Chaque niveau forme la sémantique et la syntaxe des niveaux voisins.

 

Les dimensions créent des seuils dimensionnels d'existence.

 

ExistenceSi unicité est existante, ...Si pluralité est existante, ...Si Lien est existant, ...Si opération est existante, ...Si composition est existante, ...
Virtualité... alors pluralité est virtualité possible.... alors diversité est virtualité possible.... alors opération est virtualité possible.... alors composition est virtualité possible.... alors unicité est virtualité possible.
ApportL'unicité est une virtualité de la compositionLa pluralité est une virtualité de l'unicitéLe lien est une virtualité de la pluralitéL'opération est une virtualité du lienLa composition est une virtualité de l'opération
BoucleUne unicité est
une composition sous-jacente.
Une pluralité existe ou non :
elle est aussi unicité
Un lien pose une différence
qui repose au minimum sur deux pluralités
Une opération différencie
les éléments réels
Une composition est
une agrégation "extérieure".

Les dimensions sont un processus de création-maturation du réel.

 

 

Les divergences dimensionnelles indiquent le processus inverse, où le réel observé se réduit finalement à sa seule existence ultime.
UnicitéSeul un élément prétend rendre compte du réel
Pluralité Seul un ensemble, une propriété "intrinsèque" prétend rendre compte du réel
Liaison  Seule une relation, un conflit, une contradiction prétend rendre compte du réel
Opération   Seule une opération, une force prétend rendre compte du réel
Composition    Seul un morphisme, "le" système, une structure finale, prétend rendre compte du réel
BoucleLa réalité se limite à tel réel Tel réel est la réalitéTel réel est le réelTel réel est l'unique réel Tel réel est seule différenceTel réel est histoireTel réel est la source
Composition    L'hyper-complexité
Operation   L'hyper-quantité intensive
Liaison  L'hyper-rupture de différence
Pluralite L'hyper-identitaire
UniciteL'hyper-survie

 

 

 

Si le réel est perçu par ces virtualités, les divergences limitent le nombre/niveau de composition (sans que ces différences soient nécessairement gages d'une échelle de valeur unique).

 

Dimension⟵ D DivergenceD ⟶
UnicitéPerte d'autonomie C ⟵ U ⟶ P Gain d'éventualités
PluralitéPerte des options U ⟵ P ⟶ L Gains des conflits d'option
LiaisonPerte de lien P ⟵ L ⟶ O Gain de cumul sélectif
OpérationPertes d'alliances conflictuellesL ⟵ O ⟶ C La diversité s'épuise en conflits quantitatifs // dont l'issue incertaine réside dans un gain d'émergence
CompositionPerte de complexité natives
Refuge dans le cumul
O ⟵ C ⟶ U ] Gain asymptotique de structure


◆ Boucle Virtualité


Unicité L'unicité appelle la composition C ↑ U ↓ P L'unicité appelle l'équivalence
Pluralité L'équivalence oblige à l'unicité U ↑ P ↓L La pluralité oblige à la différenciation conflictuelle
Liaison Les liens mènent aux cohésions ensemblistes P ↑ L ↓ O Les liens s'agrègent en puissance
Opération Le cumul condamne à la division L ↑ O ↓ C L'opération cristallise l'émergence
Composition L'émergence dégénère en cumul O ↑ C ↓ U La composition est création



◆ Notes



Les dimensions sont un découpage représentatif d'une réalité dimensionnée. Chaque dimension est voisine des quatre autres.
Unicité et composition sont notamment proches dans leur définition existentielle de l’être...

 

NB Dire "telle dimension est existante" signifie une occurrence réelle de cette dimension.
NB Dire "telle dimension est possible" signifie qu'une occurrence réelle de cette dimension est possible.

 

La combinatoire obtenue par les décompositions dimensionnelles successives permettent d’atteindre un niveau de désignation, de description formelle suffisant pour les complexités réelles actuellement envisageables.
Le nombre de dimensions, 5, n'est pas intangible. Mais le principe du rasoir d'Ockham en fait pour l’instant, une limite empirique. Aucune description effectuée par la Toposcopie ne semble nécessiter, jusqu’à présent, une sixième dimension.

 

Les dimensions sont un processus de création-maturation du réel. Elles ne témoignent d'aucune finalité et présentent le réel comme existence de poussées auto-dirigées ( comme une fusée), mouvantes ( sans équilibre prédéterminé), qui résultent d'une multitude de réseaux causaux sans cohérence nécessaire, sinon celles des compositions successives.

 

Un changement réel est changement du réseau de ses composantes.
Un changement réel inclut, une composition dont l’observation se compose à la présentation.
Un changement réel est une composition dont le niveau de décomposition n’est pas nécessairement celui de sa présentation.

 




◆  >>>> Méthode : Unicité


 

« Que serions-nous donc sans le secours de ce qui n’existe pas ? »
Paul Valéry, « Petite lettre sur les mythes », 1928

 

UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension

 

 

Elément
u
Existence
Absence/Présence
[∄ ⟷ ∃]
Nombre
∃! ⟷ ∃n
Occurrence
∅⟶∄⟷∃
Unicité

 

L'unicité pose un existant, un/des éléments d'existence
Tout réel est une unicité, un existant, un élément d'existence, une forme d'existence, un mode d'être, un élément de réalité, un élément de la Réalité qui l'englobe.

 

L'unicité est existence .
L'unicité est ensemble d'éléments manifestant l'existence de ce réel (équivalence minimale).

 

L'unicité est existence présente (∃) ou absente (∄).
L'unicité pose une incompatibilité d'existence.
Le réel présent (observable) n'épuise pas le réel, il le réifie seulement.

 

L'unicité agrège des existences réelles (compatibilité minimale): l'effectif ou intensité d'être

 

L'unicité est puissance d'être
Quelques exemples : La terre existe, l'homme existe, Socrate est mort, La liberté est un pensée qui existe...

 

L'unicité est une tension qui compose existences et virtualités réelles : l'exister
unicité-existence : Comment l'existence-unicité contient une virtualité-unicité ?
unicité-virtuelle : Comment la virtualité-unicité contient une existence-unicité ?

MatérialitéActivitéFocalitéSpatialitéTemporalitéExistence : Unicité
Un réel est observéFaits: Un réel existeUn réel est présent ou absentAgrégation d'existence

∅ Néant
0 Absence
1! Présence
1-n, Effectif/Intensité
Dualité

∅⟷∃⟷∄
Polarisation R ⟷ nonR
Existence Unicite→


! Virtualité

CirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulationVirtualité : Unicité
∄ ⟷ ∃

Ne pas exister ou Existerv{≠} ⟷ {=}

Exister ou Exister pareillement
⟵ ≠ ⟶

Exister ou Exister différemment

existant présent

existant absent
< - ⟷ + >

Exister ou Exister plus ou moins
1/• ⟷ •
Ne plus exister

exister encore
exister toujours
Virtualité Unicite↓

 

 

 

 

 

! Non-existence
L'unicité d'un réel peut exiger une destruction.
! Non-virtualité
L'unicité peut prétendre au monolithisme d'un existant qui se veut l'Etre.
! Polarisation
L'unicité s'écartèle entre un néant qu'elle redoute et un tout immuable.
L'unicité se polarise en fixant son être par le non-être qu'elle impose.

 

DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
Pour tel réel [ ⟷ ]Existence et non-existence sont opposéesExistence exclut même la non-existence
la non-existence devient obstacle à l'existence : le retournement négationiste
Existence et non-existence sont liées
la toute puissance de l'existence
l'impuissance de la non-existence
la lutte existencielle
Intensité et limite de l'existence
la non-existence-nirvana ?
Existence s'auto-génère sans fin
Vie existencielle
éternité
Etat de fait
∀ ℝ, ∃ u
Identité d'Existence
∃ ! u
Incompatibilité de non-Existence
∄ non-u
Impérialité, totalité, grand Tout
tout réel est u
Universalité
u est la réalité

 

La polarisation mène à la dichotomie, dualité figée. Elle dénote une stase.
La stase, ou état de stase, est un état de choses marqué par l'immobilité absolue, que l'on oppose au déroulement normal des marches.
Lorsque la pluralité A/non-A n'est pas (encore ?) envisageable, l'unicité se rigidifie se polarise en dichotomie existant/non-existant.

 

L’unicité a une virtualité paradoxale dans ses limites. L’existence s’y abîme dans la perte suicidaire, le maintien inerte d’une reproduction, l’étant actualisé, une fausse créativité événementielle, une violente idéalité démiurgique.

 

La virtualité de l’unicité d’un réel se fige en une structuration polarisée, dichotomique.
Inversement un réel se présentant comme polarité, dichotomie (double contrainte), est le signe d’une existence figée qui ne sait plus se composer avec la réalité.

 

La réalité semble être renoncement puisqu’elle oblige une pluralité à se rétrécir en une existence tellement exigeante qu’elle quitte le rêve.

 

 

Perte d'existence/autonomie du réelC ⟵ U ⟶ PPerte de l'exclusivité. Vers une relation d'équivalence.Le gain éventuel d'optionnalité genère la présence de conflits d'existence

 

il n'existe pas d'unicitél'existence rejette même la non-existenceles existences différentes sont liéesles intensités d'existenceil ya toujours une unicitéUnicite
il n'existe pas d'existence, d'unicitéil n'y a qu'une existencemulti-univers,multi-existenceexistences inclusiveshasard ou nécessité d'existenceUnicite

L'unicité est une dualité, une pluralité minimale : Existence/non-Existence.
L'unicite est l'unité d'une composition minimale

 



◆ Termes et notions voisines


  • Etat de fait : ∀ ℝ, ∃ u

exemple :" il y aura toujours des guerres", "Paris sera toujours Paris"

  • Identité d'Existence : ∃ ! u

exemple : "Seul le roi existe"

  • Incompatibilité de non-Existence : ∄ non-u

exemple : "l'homme blanc"

  • Impérialité, totalité, grand Tout : tout réel est u

exemple : "la majorité a raison"

  • Universalité : u est la réalité

exemple : "Il n'y a que dieu"

 



◆ Notes Methode : Unicite


 

 




◆  >>>> Méthode : Pluralité


 

La dimension familiale et autres guerres civiles. PM
On ne désire que dans un ensemble. Deleuze , Abécédaire

 

 

Réalité Concepts de ToposcopieRéalitéRéelDimensionFacetteComposition

ReelExistenceVirtualitéDimensionRapportComposante

UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension

 

 

EnsembleEquivalenceAppartenanceEffectifVoisinagePluralité

Pluralité{ }{x = R}[∉ ⟷ ∈]{} n , ⊂ ⋂ ⋃Proximité

 

Ensemble
Equivalence Ressemblance
Appartenance , Autre , Propriété =/≠, Identité Même/Autre ,
Effectif Cardinalité [ 2⟷k Clos⟷n Ouvert⟷∞]
Voisinage, frontière, proximité,limite, {∉} ⟵ / ⟶ {∈}

 

 

 



◆  Notes


La pluralité est ensemble de réels équivalents (ensemble-OU)
Un réel peut contenir plusieurs ensembles de pluralités

 

La pluralité est équivalence, propriété du même. Le passage de l'élément à l'ensemble d'éléments équivalents est une perte d'information sur l'élément.

 

La pluralité est lien même-autre sans qu'il y soit défini une différence. La pluralité pose seulement une non-équivalence.
La pluralité est lien au "même", définition en compréhension
Tout réel définit un "autre même, un non-même" regroupant les ensembles de réels non-équivalents.

 

La pluralité agrège des identités, est mode d'appartenance-exclusion La pluralité est appartenance à un ensemble défini en extension

 

La pluralité est Proximité,
Les pluralités se composent en voisinage, construction identitaire, réflexive. La composition figée d'une pluralité est indistinction

 

 

Les pluralités suivent les compositions ensemblistes.

 

Les éléments d'un réel peuvent se rassembler en de multitudes homologies. (cf les luttes conceptuelles de la cladistique 1)

 

 

La pluralité est un mode de regroupement des réels selon les équivalences que le réel instrumentalise.

 



◆ Option et choix


L'option est "A ou B". Le choix est ?A ou ?B
Il n'y a pas de choix dans la pluralité. Il ya seulement changement d'option obéissant à une règle de pluralité d'équivalence (la succession royale par exemple).
Le choix suppose une différence et une entité qui choisit. Irai-je à droite ou à gauche ? haut ? ou bas ? bleu? ou vert? Mais l'accumulation temporelle des choix forme une intensité jurisprudentielle.

 

 

Pluralité p ⟷ Ø p ⟷ {p}
∃! Seul Absolu
P = {p,p'...} ⟷P'
p ⟷ {p, p', …………}
Équivalence/ Altérité
P' ⊂ P ⇵ P = {p,p'...} ⇵ P ⊂ P',Fermeture,Partition P = {p,p'...}⟷ R

 

La virtualité de la pluralité s’écartèle d’une équivalence qui s’épuise à vouloir joindre la toute solitude de l’état présent et la peur de l’autre même, dans une appartenance sans cesse négation d’une altérité que l’on recouvre d’indistinction.

 



◆ 🛠 Pistes


 

Pluralité [≠ ⟵ ≠⟵p⟶ = ⟶ =]
Divergence
Pluralité
il n'existe pas d'équivalence une seule équivalence équivalences différentes intensité d'équivalence tout est équivalent
Pluralité
Ensemble
∃ ! ∃ des {Ensemble} ⋂ , ⋃
Divergence
Pluralité
des éléments-singletons isolés des ensembles isolés des ensembles inclus, emboîtés
cohérence
ensemble universel

 

 

Pluralité
r r et non-r r et r'≠r r et nr r • r'
Divergence
🛠Tel réel est

pas d'ensemble, que des singletons
{!r}
une seule équivalence définit r
{r}
{nr} , limite n
inflation effectif
propriété r intangible

 

Divergencede Pluralité
ensemble vide ensemble unique équivalent, identitairehttp://www.toposcopie.fr/pub/MyGuiEditToposcopie/return2.jpg ensemble des différences

 

 

 




◆  >>>> Méthode : Liaison



" La différence, c'est la vie"

UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension

 

RelationLien, QualitéSens, ConflitDifférence , EcartTransitivitéLiaison

Liaisonr ⟷ r'⟵ ⟶∆ (r,r')r ⟷ r' ⟷ r"

 

Tout réel crée des Liaisons parmi les réels de la réalité.
Tout réel d'une réalité est relié
Liaison est relation entre réels, altérité et structuration d'être.
Liaison d'un réel est différence, ensemble de différences
Liaison d'un réel signifie modes de diversification, sens, vection, orientation et conflits, (chiralité, énantiomorphie =
formes opposées )

 

Liaisonréflexivité
∃ d | r d r
altérité
∃ d | r d ou non-d
réciprocité
∃ d | r d r' ⟶ ∃ d', r' d' r
transitivité faible
r d r' et r' d r" ⟶ r d r"
transitivité forte
r d r' et r' d' r" ⟶ r d" r"
d•d'=d"
Liaison  symétrique
∃ d | r d r' ⟶ ∃ d', r' d r
  
Liaison  divergence
[infΔ⟵/⟶supΔ]
  

 

Les limites virtuelles de Liaison veulent se nier dans une centralité despotique ou dans une équivalence généralisée grâce à un écart, un quantum qui permettrait la promesse d’une agrégation .
Ordre et valeur semblent justifier ainsi une parodie de choix garanti par un ordre peu propice à laisser jaillir la différence.
L’unanimisme d’une pluralité abusive ne peut nier le conflit, source de différence, sans en détruire massivement les fragiles entités qui réclament existence.

 

Liaison est processus de transitivité où se composent des différenciations réelles.
Liaison est à jamais provisoire, intégrable dans un enchaînement, linéaire ou non, déterminé mais non totalement prédictive, toujours comparable.
Liaison minimale est...unicité dichotomique : Existence / Non-Existence
Puis la pluralité pose un Liaison en la maintenant dans un ensemble d'équivalences. La dichotomie devient appartenance/non-appartenance.
Liaison apparaît enfin comme réel à part entière, non-dichotomique.
Tout réel où s'inscrit une dichotomie est un réel qui pose une problématique limitée, restreinte, strictement existentielle, une unicité qui refuse une hypothétique pluralité menant à une inévitable différence.
Une Liaison figée affirme une discontinuité, une linéarité unique, un ordre hiérarchique.

 

Une différence, quantitative ou qualitative, apporte, induit une plus-value, un "plus" (terme à la mode). Une plus-value n'est pas uniquement économique.

 

La liaison est un mode de regroupement des différences réelles grâce aux liens que le réel instrumentalise.

 



◆ Liaisons observables


Observations amenant progressivement à la dimension Opération

 

d ⟷d’Différencedd'Bleu ⟷ Rouge 
d‘ ⟷dContraire anti dMort ⟷Vie 
 Inverse inverse dHaut⟷ Bas 
 Symétrique symétrique dDroite⟷Gauche 
 ∀x,y, ∃! d(x,y)
nb: ∃ ! = Il existe un seul
lien uniqueΔ(x,y) CENTRALITE
 x,y, ∃d(x,y) OPTION
Critère Choix
 MULTILATERALITE.
< ≠-∀x,y,
x>y ou x<y
 ORDRE
lien-direction
Hiérarchie
Alignement, Centre
LINEARITE
> ≠+AltéritéChamp
∀x,y, : x-≠-y
lien-sensCompatibilitéSENS
Liaison
Plus-value
Privilège, apanageAppartenancePouvoirProfitAvance, Anticipation
   réseau différentiel Équivalent général

 



◆ Notes Methode : Liaison


 

 

 

1 La cladistique consiste en une méthode de classification des éléments en fonction de leur parenté, et non simplement du nombre de caractères communs, comme dans la vision phénétique




◆  >>>> Méthode : Opération


 

In memoriam Anne
In memoriam 174 517, 78651
"Ils se croyaient des hommes, n’étaient plus que des nombres"
Nuit et brouillard de Jean Ferrat.

 

UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension

 

L'opération de réels d'une pluralité crée un réel appartenant à cette même pluralité.
Opération de réels équivalents
Tout réel est somme-cumul de réels partiels équivalents
L'opération est quantification => nombres, intensités

 

RésultatIntensitéQuantitéRapportSeuilOpération

 

Résultat : ∑r
Quantité : Δ(r-r’), Ecart, potentiel, énergie, inégalité, différentiel

Rapport : nr, r/r', 1/n, Facteur ]-1, 0[ ⟷ ]0 , 1[ , Inverse, Symétrie, Cumul ∑(r,r’)= nr
Seuil : Limite, Plafond, Frontières, Extremum

 

Tout réel est nombre-quantité, nombre-effectif, rapport de réels agrégés
Tout réel pose seuil et limite d'opération.
Capacité de charge > conditions aux limites > régulations
L'opération pose limite seuil, source de composition éventuelle.

 

La diversité s'épuise en conflits quantitatifs dont l'issue incertaine réside dans un gain d'émergences

 

Réel OperationPerte d'alliances conflictuellesL ⟵ O ⟶ Cplus-values réelles

 

Tout réel opère sur des existences équivalentes.
Tout réel est agrégation, somme d’éléments du même réel. Tout réel est cumul d'être. L'accumulation et l'épuisement sont les deux faces de l'opération réelle.
Tout réel a une forme intensive, agrégation d'unicité, pondération.

 

Liaison traite des différences discrètes
Opération traite des différentes continuités d'un réel
Une différence peut être discrète et/ou continue selon le réel étudié.

 

L'opération permet à l'ensemble des pluralités d'un réel de ne pas avoir un nombre fixe d'éléments. Les éléments d'une opération (ensemble-ET) y ont le même rôle.

 

NB L'opération postule une divisibilité du réel que va consacrer la composition.

 

Opération Divergence
[ ⟷ ]
Impuissance sous-vie minimaleabcèsPrivilège,
Puissance
Limite, cassure, Excès hybris démesure proliférationsur-vie maximale

 

Pour tout réel, il existe une opération minimale : celle des existences, l'agrégation des occurrences

 

L'excès d'opération (agrégation/soustraction) conduit à l'asymptote du réel
Le différentiel est une énergie dont le privilège mène à l’impuissance du réel à déjouer la destruction de la réalité.

 

La limite d'un réel : l'expérience-limite, le réel-limite, l'extrémité
La limite est la zone où ce qui parait socialement normal ou légitime se voit aménagé parfois jusqu'à la contradiction pour des raisons propres à la situation réelle
"C'est pour ton bien !...."
🛠
liberté d'une personne <<>> liberté d'un nourisson ? d'un mourant ? d'un dément ??
abandon d'enfant - fille mère
adoption forcée Debré - déportation adoptive
adoption - achat d'enfant
Violence punitive, Contrainte éducative..

 



◆ Notes Methode : Operation


 

 




◆  >>>> Méthode : Composition


 

La liberté est une composition de déterminismes.

 

UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension

 

L’être existant (U) naît, se modifie (C) de l'intensité (A) d'une différence (D) trop forte pour son cadre identitaire (P).

 

MorphismeChampRéseauNiveauStructureComposition ©

Compositionr • r'r ∎ r'r . r' . r"r • r' = r"

 

Notation: Maj+Opt • ou option c ©

 

CompositionPerte de complexités natives. Refuge dans le cumulO ⟵ C ⟶ UGain asymptotique de structure
CompositionL'émergence dégénère en cumulO ↑ C ↓ ULa composition est création

 

 

Tout réel est composé de réels partiels composants.
Tout réel est composant.
La composition est réunion-assemblage de réels hétérogènes, par un mode de composition.
NB Composition ne veut pas dire synthèse de contraires

 

La composition est la dimension qui décrit la façon dont le réel interagit avec d'autres réels hétérogènes.
Tout réel a un mode de composition minimal ou non avec tout autre réel.
Il ne s'agit donc pas de dresser la liste des réels avec lesquels ce réel est composé mais de cerner comment, pourquoi, en quoi ce réel se compose à d'autres réels.
Ce mode de composition est actuel. Il ne concerne que le moment de la description.

 

Un même réel peut être composé de plusieurs façons.

Valence : Capacité d'un réel à pouvoir composer différents composants pour un même composé résultant.

 

La composition a un sens, une rétroaction R,R’ >>>> R’’

 

Les composition s'agrègent en complexité
Tout réel est une échelle, un réseau pondéré de réels partiels
Tout réel compose existence et virtualité : Composante (dedv) ou dd'
dimension-existence /dimension-virtualité

 

La composition ne mène pas nécessairement à une plus grande complexité. La composition est une dimension qui peut conduire à une décomposition réelle
La dé- la composition est une catastrophe transitoire.
Ne pas confondre décomposition réelle avec décomposition abstraite !

 

Tout réel est composition dimension par dimension de réels partiels, ses composantes .
La composition se fait dimension par dimension.
La composition souligne que la réalité est tissée par les changements de ses réels.

 

Les dimensions se composent en chaque réel.
Tout réel est compositions successives : Niveaux de composition
Chaque réel se (dé)compose en réels partiels. Cette (dé)composition n'est pas limitée a priori. Chaque dévissage successif se décrit par la carte dimensionnelle de ses composantes. Une toposcopie définit une suite récurrente descriptive.

 

Les compositions se décomposent.
Les compositions se recomposent.
La percolation est le passage, composition, d'un système d'un état (ou une phase) vers un état inférieur et moins performant (entropie) ou supérieur et plus performant (auto-organisation, néguentropie)

 

La réalité est création parce qu'elle repose sur la composition.

 

Le réel est advenir, liberté, jeux de déterminismes composables. La liberté surgit de la composition de plusieurs déterminismes.
Le (Les?) déterminisme n'est pas une force-VERS mais une force/poussée-DEPUIS, créatrice d'une structuration asymptotique du réel.
La causalité antérieure ne signifie pas une seule possibilité future.
Ne voir qu'un seul déterminisme oblige à nier la liberté.

 

Ne voir que deux déterminismes oblige à la dichotomie isomorphe à bien/mal, être/non-être, 1/0.

 

La recomposition est un réel. Une recomposition est la composition d'une ou plusieurs cartes toposcopies.

 

Tout réel est recomposable (le terme recomposition est utilisé pour ne pas confondre avec la dimension composition).
Une composante est un réel recomposable.

 

La recomposition d'un réel forme une marche réelle.
Toute recomposition définit une dynamique réelle
La recomposition des réels se fait composante par composante.

 

Tout réel est réseau de compositions, réseau pondéré de réels partiels
Le réel est multi/polyvalent (plusieurs chemins d'être.)

 

La composition d’un réel semble pouvoir mener à sa disparition, son changement, sa dilution....
Un réel n’est qu’un découpage d’une réalité
Une composition mécaniste est le degré zéro du réel.

 



◆ Observations diverses


 

CompositionR'➞ 𝓡 ➞ R"
𝓡(R')=R"
R•R' = R"
Composants • Composants = Composé

noté aussi 𝓡(R',R")
ou R' ➞ R
ou (R',R")
 (R',R"), (R",R'") ➞ (R',R'")Quantum 𝛂
R'+ 𝛂 ➞ 𝓡 ➞ R"
R' ➞ 𝓡+ 𝛂 ➞ R"
∑R.R' = ∑R . ∑R'
Texture, Ordre de composition'
non-commutativité
(R',R") ≠ (R",R')
Dimension
𝓓 ∈ {U, P, D, A, C}
R ➞ 𝓓 ➞ R{R} ➞ 𝓓 ➞ {R'}R ➞ 𝓔𝓥 ➞ R
DeDv ≠ DvDe
𝓓(R') + 𝓓(R") = 𝓓(R'+R")
∑D.D' = ∑D . ∑D'
𝓓(R') • 𝓓(R") = 𝓓(R' • R")
Composition
  Décomposition/Recomposition
R = U•P•D•A•C
dd'r = n.dd'p ○ m.dd'p'
Redondance
Complexité, émergence
Virtualité
∀R, RxR=R∄R’, RxR’ Implosion Zéro absolu  
 R⟷∅R⟷R
Reproduction
R ⟷ R’R ⟷ R+R’R⟷∞
 ∀R’, RxR’= R    

 



◆ Décrire une composition entre plusieurs réels


Créer une carte pour chaque réel composant et composés.

 

Composition est actuelle. Ses effets seront mais la composition est toute entière inscrite dans le présent actuel.
Ecrasé par un passé ou ensorcelé par un futur, échappant à ces divergences, la composition crée un présent novateur.
📅 2018-09-29 : Composition et complexification
Selon la thèse de l’archéologue Joseph Tainter, cette tendance apparemment inexorable des sociétés à se diriger vers de plus grands niveaux de complexité, de spécialisation et de contrôle sociopolitique, serait même l’une des causes majeures de l’effondrement des sociétés
J. Tainter, L’Effondrement des sociétés complexes, Le Retour aux Sources, 2013 [1988].
C'est oublier qu'un réseau apporte l'option "plan B" à tout réel SAUF si le réseau se réduit à n'être que hiérarchique. L'effondrement réside dans l'abaissement des niveaux de composition. La résilience prend en compte le niveau le plus faible....

 

NB L'émergence est un effet de composition. Deux réels aux propriétés composantes se composent en un "nouveau" réel aux propriétés "nouvelles" composées. L'irruption, l'étonnement résident dans l'observateur !

 

RéalitéUne réalité compose les occurrences réelles.L'occurrence est une composition minimale (composition d'existence)Les réels sont composants d'autres réels.Tous les réels composent la réalité
Réel
Occurrence
L'occurrence d'un réel manifeste son existenceUn réel s’inscrit toujours dans une réalitéLes autres occurrences composent le réelTout réel est composition de 25 composantes

 

 



◆ Notes Methode : Composition


 

 




◆  >>>> Méthode : Composante


 

Les touches, composantes du réel.

Réalité Concepts de ToposcopieRéalitéRéelDimensionFacetteComposition

 

Une composante est l’élément premier de la décomposition d’un réel
Tout réel est composition dimension par dimension de réels partiels, ses composantes.
Les 25 composantes composent le réel

 

Une composante se définit par ses dimensions
Une dimension se définit par ses composantes

 

ComposanteExistenceVirtualitéDimensionFacetteComposition

 

 

Une composante est la rencontre d’une dimension-existence et d’une dimension virtualité.
La composante est une composition réelle d'existence et de virtualité.
De l’existence à la virtualité : comment l’existence s’inscrit dans sa virtualité ?
De la virtualité à l’existence : comment la virtualité d'un réel s’inscrit dans son existant ?

 

📌Différenciez bien l'élément composante de la propriété composante

 



◆ Existence ou Virtualité.


Notez bien les liens dimensionnels différents selon qu'ils concernent existence ou virtualité.

Existence : lecture ⟶

Virtualité : lecture ↓

 

ExistenceUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite

 

 

 UnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
 MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
 PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
 EntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
 InterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
 SourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 

ComposanteExistenceVirtualitéDivergenceApportBoucle
ComposanteE >> V >> EV >>E >> V∆E >> ∆V>> ∆E'∑E >> ∑V>> ∑E'BE >> BV>> BE'

 

Chaque composante est un réel partiel auquel la décomposition dimensionnelle est à nouveau applicable.

 

Une composante est désignée par un nom arbitraire, purement indicatif, usuel, mnémotechnique. Toujours revenir à sa définition dimensionnelle, sa formule.

 

Attention à ne pas valoriser les composantes pivots ayant existence et virtualité identiques : UU’ Matière , PP’ Produit, DD’ Complémentarité, AA’ Densité, CC’ Modularité.

 

La décomposition n'est pas une nouveauté épistémique, mais qu'elle soit sans fin, a priori en est une.
La décomposition forme une logique représentative. Elle n'induit aucune logique réelle préétablie pour un réel décrit quelconque.

 

Pour décomposer vous avez deux solutions :

  • Utiliser le menu "Décomposer" pour créer une composante du réel affiché
  • Rester sur le réel affiché, l'éditer et rajouter des cartes ou des palettes.

Les ancres permettent d'inclure dans une autre page les cinq composantes ET leurs éventuels décompositions et commentaires

 



◆ Carte et palette


Une carte Toposcopie regroupe les 25 composantes d'un réel (5 dimensions existence x 5 dimensions virtualité ).
Lire la carte horizontalement définit le réel comme existence.
Lire la carte verticalement définit le réel comme virtualité.
Une palette joint les facettes à la carte précédente pour décrire les ensembles des composantes

 

Chaque composante a une page qui la décrit par touches, en tant que constitutif de l'existence du réel et en tant que constitutif de la virtualité du réel.
Chaque composante est composition particulière d'existence et de virtualité du réel.

. La définition des composantes n'est donc que rigoureusement décrite/définie pour l'instant, une mine d'or épistémique (à comprendre et à développer), seulement signalée par manque de temps humain.

 

 

Une composante, réelle, peut être, à son tour, décrite par une carte. Un réel se décrit par une succession de cartes. Pas de carte conceptuelle ultime.
La carte Toposcopie est un graphique causal non linéaire qui oblige à concevoir le réel comme un réseau causal cognitif. Le réseau des déterminismes ainsi décrits compose la liberté réelle sans nécessairement imposer une entité démiurgique.

 

Nier le déterminisme conduit à hypertrophier un idéalisme mono-totalitaire
Ne voir qu'un déterminisme détruit la liberté (les degrés de liberté)
Ne voir que deux déterminismes mène à une dichotomie meurtrière.
Voir une infinité de déterminisme oublie les degrés de composition, la liberté est une stratégie.

 

N.B. La "case" d'une composante d'un réel est difficile à décrire ? N'ayez crainte, Mendeleïev et tout chimiste connaissent les mêmes difficultés !
Il faut cesser de croire qu'un raisonnement linéaire est le discours "vrai" donc "juste". La richesse de la réalité est astronomique, un réel microscopique, tout autant !
Le niveau d'abstraction oblige à des touches, des aphorismes, pour esquiver le danger d'évidence du cas particulier. Repartez toujours des 2 dimensions constitutives de chaque composante.

 

 




◆  >>>> Méthode : Matière



Composante : Methode : Matière

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisationMatérialité
Pratique     
Entité     
Interface     
Source     
Circulation    Virtualité

 

 

 

MatièreConstituantAgentCorpsImbricationFusion, alliage

 

Il ne s’agit pas de la Matière comme fondement essentiel de l’univers.
C’est tel réel, en tant que matière qui se décrit ici.
La matière de ce réel.
Cette matière du réel est unicité, lien d’incompatibilité existentielle présente et virtuelle.
La matière est unicité existentielle
La matière est unicité virtuelle

 

La matière fait lien entre ce qui est et ce qui sera
La matière lie existence élémentaire et virtualité élémentaire du réel décrit.

 

L'unicité-unicité d'un réel constitue le support ultime de son existence

 

Matière < Matérialisation > Matérialité > Matter

 

L'effet pivot, unicité-unicité, a encouragé sa valorisation "en... dernière instance" dans le schéma d'une causalité linéaire stricto sensu entre réels. L'unicité réelle est centrale mais est "répartie" sur tous les réels composants.
Le réel étudié est défini par les existences et virtualités compatibles/incompatibles qu’il définit ou qui le définit.
L'incompatibilité est issue de la propriété de l'unicité, existence/non existence.

 

Tout réel définit une matière qu'il utilise dans sa réalisation.
Le réel n'est pas matière inerte mais matérialisation, où la matière s'inscrit dans une stricte unicité présente, gage d'une unicité à-être issue d'une multitude de liens source d'échanges possibles.

 



◆ Notes Methode : Matiere


 

 




◆  >>>> Méthode : Présentation


 

« L'idée est aussi réelle que la chose. » Victor Hugo
Le mot et l'idée sont à la pensée ce que l'outil est à l'ouvrier.
Ils ne sont pas au service du penseur mais du réel qu'ils tentent de faire voir...



Composante : Methode : Présentation

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisationMatérialité
 Produit    
 Suppléance    
 Variation    
 Ressource    
 Association   Virtualité

 

 

 

 

PrésentationAspectElément membrePropriétéAttributsInformations

 

La présentation permet à l'unicité de se doter d'une pluralité
Le réel se présente, apparaît, s’expose, informe

 

apparaître, sens, représentation, phénomène...image, idée, forme, imaginaire, re-présentation Présentation, exposition, Information, message

 

Le même réel est porteur de multiples présentations.
Les présentations, reposant, toutes, sur l'unicité matérielle, sont gage matériel d'associativité.
Aucune des présentations d'un même réel n'est arbitraire.
Aucune des présentations d'un même réel n'est prévalente. aucune n'affirme une prééminence de sens.
Présentation affirme la possibilité réelle d'un réel qui se donne à voir
Le réel se donne à voir. Ce fait est indépendant de l'éventuelle entité qui porterait une présentation de ce réel.
Un réel acquiert, fait naître, possède une présentation, une présentabilité. C'est ce processus qui dote ce réel d'une aptitude à la pluralité.
Considérer un réel comme unique, enfermé dans l'évidence de ce qui est, appauvrit la capacité de le présenter comme pluralité équivalente.
Quel que soit le réel, le considérer comme "présentation" permet de l'inclure dans une pluralité.
La présentation est négligence de la différence intrinsèque à la matérialité.

 

Le réel se présente qu’il y ait ou non réception du réel en tant que représentation.
Présentation et représentation ne sont pas nécessairement isomorphes.
Le moteur de toute implication logique est la perte en contenu informationnel

 

Une réalité ne se résume pas à la représentation qui en est faite.
Une réalité complexe, structurée que les mots la décrivant doivent refléter.
Une réalité innombrable dont les mots utilisés ne sont pas assez nombreux pour la décrire. Une réalité controversée
Une réalité indescriptible totalement

 

Présentation et entité
La présentation n’est pas l’acte d’une entité qui verrait le réel. Le réel est présentation car il se donne à voir. Qu’une entité s’élabore comme pratique permettant d’intérioriser cette présentation est la conséquence de cette présentation, partie intégrante de la matérialité du réel.
La présentation ne nécessite pas une entité porteuse pour exister. Elle est intrinsèque à toute matérialité qui « se donne à voir ». Qu’un entité possède une présentation d’un réel ne préjuge en rien de la véracité, conformité de celle-ci. Que la même entité ait une présentation des re-présentations d’un réel qui le traversent ne peut être là encore affirmé. A chaque fois, la décomposition dimensionnelle permet de quitter l’évidence d’une vue qui n’est pas un regard allant de soi.

 

Juste un détail supplémentaire. Ne pas oublier l’échelle de composition entre le réel « à voir » et le réel qui prétend voir... .

 



◆ Notes Methode : Presentation


 

 




◆  >>>> Méthode : Valeur


 

Composante : Methode : Valeur

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisationMatérialité
  Capacité   
  Complémentarité   
  Singularité   
  Carrefour   
  Différenciation  Virtualité

 

 

 

ValeurPrixEquivalenceDéchetCoûtEntropie

 

L'unicité acquiert une diversité par la valeur , son mode de valorisation
La valeur d'un réel est liaison existentielle
La valeur d'un réel est unicité virtuelle

 

L'unicité acquiert une diversité par la Valeur , son mode de valorisation.
Chaque réel découpe la réalité en différences, ses valorisations qui le définissent à leur tour. La valeur, les différences d’un réel n’ont pas de subjectivité nécessaire.

 

Valeur telle valeur ...Valeur autres valeurs échelle de valeurs

 



◆ Notes Methode : Valeur


 

Valeur, prix ou dignité
« Tout a ou bien un prix, ou bien une dignité. On peut remplacer ce qui a un prix par son équivalent; en revanche ce qui n'a pas de prix, et donc pas d'équivalent, c'est ce qui possède une dignité.» Kant fondements de la métaphysique des mœurs 1785

 

  • Termes voisins : Désir, besoin, coût, prix, couleur, poids,critère de choix, amitié....




◆  >>>> Méthode : Répartition



Composante : Methode : Répartition

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisationMatérialité
   Travail  
   Multiplicité  
   Densité  
   Continuité  
   Accumulation Virtualité

 

 

RépartitionAcquisPossessionRaretéCumulPotentiel

 

Le mode de répartition de l'unicité d'un réel définit son type d'opération
La répartition d'un réel est agrégation existentielle
Le mode de sommation des matérialités : répartition

 

Le mode de sommation des matérialités : répartition
La répartition est matérialisation accumulée
La répartition des unicités dans l'espace-repère.est l'effet de l'accumulation des matérialités
Les unicités d'un réel s'agrègent plus ou moins les unes aux autres pour former une unicité plus vaste
L'espace d'un réel est formé par la manière et la capacité qu'ont ses unicités de s'agréger.
Il n'y a pas constitution d'un nouveau réel : les éléments réels qui s'agrègent préexistent. Mais le fait qu'ils puissent s'additionner ou non est du ressort de cette composante.

 

Par son existence, chaque réel crée des façons d’agréger ou non tous les réels de la réalité.
Ces agrégations induisent une répartition réelle qui s’expriment en rapports entre les réels engagés.

 

Valeur observée : rareté, richesse, pénurie, profusion, privilège, handicap,distribution
accroissement, diminution, intérêt
riche, pauvre ; bien portant, malade ;
distributivité, logistique, pays émergent, sous développé...
Crise, Age d'or

 



◆ Notes Methode : Repartition


 

 




◆  >>>> Méthode : Utilisation



Composante : Methode : Utilisation

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisationMatérialité
    Instrumentalité 
    Totalité 
    Distance 
    Modularite 
    ArticulationVirtualité

 

 

UtilisationEmploiUsageUtilitéTechnicitéDéveloppement

 

 

L' utilisation d'un réel définit le mode de composition de son unicité
L'utilisation d'un réel est composition existentielle.
L'utilisation d'un réel est unicité virtuelle.

 

L'utilisation est matière articulée
Un réel se compose ou non avec les autres réels. Cette composante décrit comment il se maintient dans ce passage : selon un mode d'utilisation.
Termes voisins : biens durables, consommables,... ,
Matières premières, ressources
biens de production ou de consommation, destruction

 



◆ Notes Methode : Utilisation


 

 




◆  >>>> Méthode : Pratique


 

Composante : Methode : Pratique

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
Matière     
PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalitéActivité
Entité     
Interface     
Source     
Circulation    Virtualité

 

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique
La pratique d'un réel est unicité existentielle
La pratique du réel étudié est effet d'activité, effectuée, faite, agi...
L'existence d'un réel, son unicité, supporte une pluralité par les pratiques dont elle est l'objet.

 

La pratique d'un réel est pluralité virtuelle
Le réel n'est pas enfermé dans l'évidence de son être, dans son unicité. La simple existence peut faire naître une pluralité de pratique.

 

PratiqueGesteEmpreinteHabiletéArt, Savoir-FaireMétier

 

L'inaction est destruction
Une pratique sans virtualité est un rituel monolithique.
Une pratique polarisée fige la circulation du réel
La pratique témoigne du réel qui la fait naître.
La pratique récursive est vie réelle
Terme usuel, proches : Faire, agir, opération, praxis
Une entité est Pratique d'être

 

La mise en pratique ne signifie pas nécessairement application d'un choix. Un réel peut ne pas contenir de choix, un choix minimum (mise en pratique ou non), ou enfin un choix plus vaste (à droite, à gauche ? en haut ? en bas ?).
La nécessité de pratique ne signifie pas existence nécessaire d'une entité humaine l'effectuant.

 

Fonctions
Ce vase ? n'importe lequel. Celui-là ? non celui de Soissons
Ce couteau-ci est un couteau parmi d'autres
Attention à ne pas confondre "objectité" et "fonction". Bien des objets ont des fonctions, surtout par rationalisation, mais ils ne se réduisent pas à l'une d'entre elles

 



◆ Notes Methode : Pratique


 

 




◆  >>>> Méthode : Produit



Composante : Methode : Produit

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

 Présentation    
PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalitéActivité
 Suppléance    
 Variation    
 Ressource    
 Association   Virtualité

 

 

ProduitRésultatEffetAdéquationRépétitivitéStandard, norme

 

 

Le produit signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue

 

Le produit d'un réel est pluralité existentielle
Le produit d'un réel est pluralité virtuelle

 

Termes usuels proposés: Produit, objet, effet, résultat
Le Produit signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue Le produit est le mode de passage à la pluralité d'un réel.

 

objet-matière, objet-produit
Un objet est un effet matériel
Un objet est un effet d'une pratique qui l'inscrit dans un réel.

 

Produit, fin ultime ?
Le produit n'est pas ici synonyme de but, de finalité : il s'agit simplement de rassembler les pratiques d'un réel étudié selon le(s) mode(s) d'équivalence des pratiques défini par le réel.
On peut dire que l'effet, la conséquence d'une pratique sur un objet-matière est un produit. Mais cela ne signifie pas nécessairement qu'il y ait une re-présentation échelonnée du temps pour cette pratique.

 



◆ Notes Methode : Produit


 

 




◆  >>>> Méthode : Capacité



Composante : Methode : Capacité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
  Valeur  Matérialité
PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalitéActivité
  Complémentarité   
  Singularité   
  Carrefour   
  Différenciation  Virtualité

 

 

CapacitéObtentionAptitudeCohérenceApprentissageCompétence

 

 


La pluralité d'une pratique s'échelonne en capacité
La capacité indique la pratique diversifiée d'un réel

L'ensemble des valeurs d'un réel définissent sa capacité de différenciation.
Les capacités différenciées des pratiques forment l'ensemble de ses valeurs.

L'incapacité d'un réel oblige à s'y soumettre.

L'absence d'option des capacités d'un réel contraint aux différences pratiques.

L'écart des capacités d'un réel enchaîne à son mode de différence

Les capacités différentes d'un réel se rigidifient en un consistance de leur cumul

Les différences capacitaires d'un réel rétroagissent sur son existence virtuelle.

 

Termes usuels proches : Capacité, potentialité, effort, fatigue, Fonctions
Ne pas confondre "objectité" et "fonction". Bien des objets ont des fonctions, surtout par le processus de rationalisation, mais ils ne se réduisent pas à l'une d'entre elles.

 




◆  >>>> Méthode : Travail



Composante : Methode : Travail

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
   Répartition  
PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalitéActivité
   Multiplicité  
   Densité  
   Continuité  
   Accumulation Virtualité

 

 

TravailTacheProcédéIngénierieFabricationIndustrie

 

 


Le travail est mode d'opération-agrégation des pratiques
Le travail d'un réel est opération-agrégation existentielle

Le travail d'un réel est pluralité virtuelle

Le non-travail est carence d'accumulation

L'accumulation du travail provoque la concentration de l'activité réelle.

La concentration du travail provoque la démesure de sa carence

Le cumul des pratiques pondère l'activité

Le cumul des pratiques est sédimentation des activités

 

Terme usuel : travail, production, chaîne de montage, succession de tâches, usure, érosion



◆ Notes Methode : Travail


 

 




◆  >>>> Méthode : Instrumentalité



Composante : Methode : Instrumentalité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
    Utilisation 
PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalitéActivité
    Totalité 
    Distance 
    Modularite 
    ArticulationVirtualité

 

 

 

InstrumentalitéOutilOutillageChaîneUsineIndustrie

 

 


L'instrumentalité est pratique articulée

Instrumentalite:L'instrumentalité fait naître les pratiques composées


La pluralité des utilisations est articulation du réel

Sans instrumentalité, l'activité se soumet à son utilisation

Sans option instrumentale, l'utilisation n'est qu'inertie reproductive.

Sans articulation instrumentale, l'activité se sclérose.

L'instrumentalité articulée conduit à de nouvelles activités.

L'instrumentalité des activités permet la recombinaison des pratiques réelles

 

Termes proches : machine, outil,ustensile, auto-production, synergie industrielle, moyen

 



◆ Notes Methode : Instrumentalité


 

 




◆  >>>> Méthode : Entité



Mais il peut y avoir de la honte à être heureux tout seul.
Albert Camus - La Peste

Composante : Methode : Entité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
Matière     
Pratique     
EntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalitéFocalité
Interface     
Source     
Circulation    Virtualité

 

 

EntitéPartie prenanteIndividuRôleCollaborationSocialité

 

Tout réel se découpe en point de vue, en mode d'entités particulières

 


L'entité d'un réel est unicité existentielle

L'entité d'un réel est liaison virtuelle

 

Terme usuel, proche : Entité, intériorité, subjectivation, individuation. Tout réel se découpe en point de vue, en mode d' entités particulières
L’entité ne signifie pas volonté, responsabilité, libre arbitre...

 



◆ Notes Methode : Entite


 

 




◆  >>>> Méthode : Suppléance


 

« Le monde entier est un théâtre, et tous, hommes et femmes, n’en sont que les acteurs. Et notre vie durant nous jouons plusieurs rôles » William Shakespeare, Comme il vous plaira.

 

Composante : Methode : Suppléance

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
 Présentation    
 Produit    
EntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalitéFocalité
 Variation    
 Ressource    
 Association   Virtualité

 

 

SuppléanceRemplaçantAideConcurrentAllianceSubstituer

 

 

La Suppléance souligne les modes d'équivalence des entités

La Suppléance d'un réel est pluralité existentielle

La Suppléance d'un réel est liaison virtuelle

 

Terme usuel : Suppléance
Termes voisins : Appartenance, identité, même, autrui, équivalence
La diversité d'une foule où les individus sont "tous pareils" est très faible
La suppléance permet de maintenir la continuité de l'entité porteuse du réel. Mais la totale interchangeabilité des éléments provoque l'uniformité.

 



◆ Notes Methode : Suppleance


 

 




◆  >>>> Méthode : Complémentarité



Composante : Methode : Complémentarité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
  Valeur   
  Capacité   
EntitéSuppléance ComplémentaritéMultiplicitéTotalitéFocalité
  Singularité   
  Carrefour   
  Différenciation  Virtualité

 

 

ComplémentaritéRôleFonctionDivisionAssistanceAlliance

 

Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences

La complémentarité d'un réel est liaison existentielle

La complémentarité d'un réel est liaison virtuelle

 

 

Division sociale du travail, compatibilité/incompatibilité, complémentarité, collaboration, réciprocité
Altérité, conflit, antagonisme, compétition, concurrence, contradiction, contrainte, dominances

 

Le mode de Complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences. La conflictualité est toujours intrinsèque à cette dimension.
Le réel créent des lien/diversités : il en diminue le nombre par les suppléances mais aussi par les complémentarités qu'il créée entre ces lien/diversités.
La complémentarité indique le système des différences induites par le réel étudié sur la réalité globale. Complémentarité ne fait pas allusion à une composition quelconque des éléments, mais à la notion d'ensemble complémentaire

 



◆ Jeux


 

wikipedia:Théorie_des_jeux

 

ComplémentaritéUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
ComplementariteUniciteJeux répétésJeux coopératifs ⟷ jeux non coopératifsJeux à somme nulle ⟷ Jeux à somme non nulleJeux simultanés ⟷ jeux séquentiels

 

  • jeu à information complète, iincomplète
  • jeux à mémoire parfaite et à mémoire imparfaite
  • jeux à un grand nombre de joueurs


◆ Conflits.


Historiquement, ils se réduisent au jeu à somme nulle : c'est à dire à une dichotomie du réel concerné.

 



◆ Notes Methode : Complementarite


 

 




◆  >>>> Méthode : Multiplicité



Composante : Methode : Multiplicité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
   Répartition  
   Travail  
Entité
SuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalitéFocalité
   Densité  
   Continuité  
   Accumulation Virtualité

 

 

MultiplicitéGroupeMembreEffectifNombreDémographie

 

D'une foule sans lien coordonné à une armée totalement ordonnée
Le mode de multiplicité décrit les diverses opérations sur les entités du réel

 


La multiplicité d'un réel est agrégation existentielle

La multiplicité d'un réel est liaison virtuelle

 

Termes voisins : foule, nombre, multitude, démographie

 



◆ Notes Methode : Multiplicite


 

 




◆  >>>> Méthode : Totalité



Composante : Methode : Totalité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

    Utilisation 
    Instrumentalité 
EntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalitéFocalité
    Distance 
    Modularite 
    ArticulationVirtualité

 

 

TotalitéReprésentantGénéralitéGlobalitéExhaustivitéUniversalité

 

Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité qu'elles composent

La totalité d'un réel est composition existentielle


La totalité d'un réel est liaison virtuelle

 

Termes voisins: ensemble, intégralité, synthèse

 

Totalité d'un réel ne veut pas dire clôture, fermeture du réel.



◆ Notes Methode : Totalite


 

 




◆  >>>> Méthode : Interface



Composante : Methode : Interface

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
Matière     
Pratique     
Entité     
InterfaceVariationSingularitéDensitéDistanceSpatialité
Source     
Circulation    Virtualité

 

 

InterfaceContactPérimètreIntérieur-ExtérieurSurfaceIntériorité

 

L'agrégation d'un réel résulte du mode d'interface créatrice d'unicité

 


L'interface d'un réel est unicité existentielle

L'interface d'un réel est agrégation virtuelle

 

 

Termes voisins : Interface, Accès,lieu, point
frontière, contours, forme, clôture du soi/ ouverture à l'autre, contacts, épiderme interrelations, connexité, bord, cellule, Surface de contact, unité/moyen d'échange
Intérrioralité/Exterritorialité, intro/extraversion

 

Les éléments du réels peuvent se réunir car ils sont dotés d'une interface qui le leur permet.
L'interface minimale est constituée par l'emplacement occupé par le réel et par la manière dont il l'occupe.
Le lieu entre le même et l'autre
Le lieu du même : la position

 



◆ Notes Methode : Interface


 

 




◆  >>>> Méthode : Variation



Composante : Methode : Variation

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
 Présentation    
 Produit    
 Suppléance    
InterfaceVariationSingularitéDensitéDistanceSpatialité
 Ressource    
 Association   Virtualité

 

 

VariationExemplaireSimilaireAmplitudeRessemblanceAdaptation

 

Le mode de variation de l'opération d'un réel le dote de pluralité

La variation d'un réel est pluralité existentielle

La variation d'un réel est agrégation virtuelle

 

Termes voisins : Variation, Voisinage, Proximité
labile, labilité, altération, mobilité, ubiquité, appariement

 



◆ Notes Methode : Variation


 

 



◆ Notes Methode : Variation


 

 




◆  >>>> Méthode : Singularité



Composante : Methode : Singularité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

  Valeur   
  Capacité   
  Complémentarité   
InterfaceVariationSingularitéDensitéDistanceSpatialité
  Carrefour   
  Différenciation  Virtualité

 

 

Dimension :

SingularitéOriginePoint de vueDirectionCarrefourRoute

 

Les points de singularité décrivent la diversité des liaisons

 

Termes voisins : orientation, inflexion, point de non-retour, bifurcations , extremum, minimum, maximum, centre, l'infini,... particularité, écart, anormalité, anomalie,

 



◆ Notes Methode : Singularite


 

 




◆  >>>> Méthode : Densité



Composante : Methode : Densité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
   Répartition  
   Travail  
   Multiplicité  
InterfaceVariationSingularité DensitéDistanceSpatialité
   Continuité  
   Accumulation Virtualité

 

 

Dimension :

DensitéAffluxEffectifPressionAjoûtPoids

 

Les densités soulignent l'hétérogénéité née des opérations

La densité d'un réel est opération existentielle

La densité d'un réel est opération virtuelle

 

Un seuil est un réel où l'opération change de signe
Une limite est un réel où l'opération n'est plus possible
L’espace dessiné par le réel étudié a pour corollaire qu’une densité, nombre/surface, possède une limite. On voit que la notion d'opération sous-tend la notion de limite....

 

Termes voisins : coprésence, compacité, contiguïté, contagion, étendue, surface, région,



◆ Notes Methode : Densite


 

 




◆  >>>> Méthode : Distance



Composante : Methode : Distance

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence

    Utilisation 
    Instrumentalité 
    Totalité 
InterfaceVariationSingularitéDensitéDistanceSpatialité
    Modularite 
    ArticulationVirtualité

 

 

Dimension :

DistanceEcartSéparationDiscontinuitéDéplacementIntégration

 

L'opération se compose en distance, autre mode d'intégration des différences

La distance d'un réel est composition existentielle

La distance d'un réel est agrégation virtuelle

 

Termes voisins : Séparation, Écart, Discontinuité, Déplacement, ubiquité intégration



◆ Notes Methode : Distance


 

 




◆  >>>> Méthode : Source



« Les hommes ne peuvent rien faire sans adopter la fiction d'un commencement » (George Eliot).

 

Composante : Methode : Source

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
Matière     
Pratique     
Entité     
Interface     
SourceRessourceCarrefourContinuitéModulariteTemporalité
Circulation    Virtualité

 

 

 

Dimension :

SourceInstantMomentDéroulementDuréeHistoire

 

L'existence d'une composition est portée par sa source

La source d'un réel est unicité existentielle

La source d'un réel est composition virtuelle

 

Termes voisins : instant, début, source, terreau, origine, ce qui est disponible,présence



◆ Notes Methode : Source


 

 




◆  >>>> Méthode : Ressource



Composante : Methode : Ressource

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
 Présentation    
 Produit    
 Suppléance    
 Variation    
Source RessourceCarrefourContinuitéModulariteTemporalité
 Association   Virtualité

 

Dimension :

RessourceEvénementSouvenirMémorisationRéserveStade

 

Le possible dépend des ressources composables du réel

La Ressource d'un réel est pluralité existentielle

La Ressource d'un réel est composition virtuelle

 

Termes voisins : labilité, ersatz, possible

 

Une composition sera plus ou moins plurielle selon la combinatoire des éléments possibles.
Mais le nombre des parties d'un réels ne signifie pas nécessairement une plus grande pluralité réelle. Un réel composé est plus riche selon les capacités de ses éléments à interagir les uns les autres

 

 



◆ Notes Methode : Ressource


 

 




◆  >>>> Méthode : Continuité



Composante : Methode : Continuité

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
   Répartition  
   Travail  
   Multiplicité  
   Densité  
SourceRessourceCarrefourContinuitéModulariteTemporalité
   Accumulation Virtualité

 

 

Dimension :

ContinuitéSuccessionChoixAvant/AprèsEtapeMarche

 

 

 

 


La continuité d'un réel est agrégation existentielle

La continuité d'un réel est composition virtuelle

 

Parcours, itération
progressivité, durée, inertie, répétition, ontogenèse/phylogenèse, persistance,perdurer, mémoire

 



◆ Notes Methode : Continuite


 

 




◆  >>>> Méthode : Modularite



Composante : Methode : Modularite

UnicitéPluralitéLiaisonOpérationCompositionExistence
    Utilisation 
    Instrumentalité 
    Totalité 
    Distance 
SourceRessourceCarrefourContinuité ModulariteTemporalité
    ArticulationVirtualité

 

 

Dimension :

ModularitePartie, pièceConstituantOrganeSymbiosePlan, génération

 

La modularité illustre le chatoiement des compositions soutenant la richesse infinie du réel

 


La modularité d'un réel est composition existentielle

La modularité d'un réel est composition virtuelle

 

Termes voisins : Déterminisme, Possibles déterminés, Chaos, cohérence, nombreux déterminismes, Feedback et rupture, Liberté

 



◆ Notes Methode : Modularite


 

 




◆  >>>> Méthode : Existence


 

 

ReelExistenceVirtualitéDimensionRapportComposante

 

Existence
ExistenceInexistence
Présence
∃ !
Présence/Absence
co-Présence
∃ n
Suite
n, n', n",...
ExistenceEtat du réelacte-résultatpoint de vuemise en placenécessité d’être

 

Dans l'Existence, la Matérialité produit des situations localisées successives.

ExistenceMatérialitéActivitéFocalitéSpatialitéTemporalité

 

Existence:L'existence construit une nécessité d'être (qui est) résolue, un cumul d'être

 

 

L'existence construit un état du réel, non un concret seulement matériel
L'existence construit un acte-résultat, non une évidence
L'existence construit un point de vue, non une universalité
L'existence construit une mise en place, non un ici-déjà-là observable.
L'existence construit une nécessité d'être (qui est) résolue, un cumul d'être, non une fixité

 

Notez bien le sens de composition :
Methode : Composante : Existence : FidelioEspoir, 2020-05-14 : 06:14

ExistenceUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite

 

 

 

La matière fait lien entre ce qui est et ce qui sera
La présentation permet à l'unicité de se doter d'une pluralité
L'unicité acquiert une liaison-diversité par la valeur , son mode de valorisation
Le mode de répartition de l'unicité d'un réel définit son type d'agrégation
L' utilisation d'un réel définit le mode de composition de son unicité

 

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique
Le produit signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue
La pluralité d'une pratique s'échelonne en capacité
Le travail est mode d'agrégation des pratiques
L'instrumentalité fait naître les pratiques composées

 

Tout réel se découpe en point de vue, en mode d'entités particulières
La suppléance souligne les modes d'équivalence des entités
Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences
Le mode de multiplicité décrit les diverses sommes d'entités du réel
Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité qu'elles composent

 

L'agrégation d'un réel résulte du mode d'interface créatrice d'unicité
Le mode de variation de l'agrégation du réel le dote de pluralité
Les points de singularité décrivent la diversité de l'agrégation
Les densités soulignent l'hétérogénéité de l'agrégation
L'agrégation se compose en distance, autre mode d'intégration des différences

 

L'existence d'une composition est portée par sa source
Le possible dépend des ressources composables du réel
Le mode de cheminement illustre la diversité des composition.
La continuité est une somme de compositions réelles
La modularité illustre le chatoiement des compositions soutenant la richesse infinie du réel



◆ Notes Methode : Existence


 

 




◆  >>>> Méthode : Matérialité


 


Methode : Matérialité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MATERIALITEMatièrePrésentation ValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 


Methode : Matérialité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
Boucle MaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

 

MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation

 

 

L'existence de matières équivalentes au sein de valorisations conflictuelles se cristallisent dans des compositions utiles
La matiere se présente comme valeur répartie par/pour son utilisation.
Le concret, le tangible, l'objet

 

La Matérialité est la composante unicité de l’existence
La Matérialité est composition des unicités-existence
La circulation est la composante unicité de la virtualité

 

La matérialisation illustre combien le réel ne réside pas uniquement dans l'objet. La matière ne dit pas toute la matérialité du réel. Le réel est composition-rencontre des cinq aspects dimensionnels de l'existence matérielle
La nécessité d'une matière n'oblige pas à la concevoir. . . en dernière instance, comme indispensable nécessité. A moins d'oublier qu'une composante lie existence et virtualité, affirmer uniquement la matière revient à figer le réel sur un présent maquillé ainsi en un déterminisme s'auto-légitimant.
Immatérialité et Irréalité ?
Une idée, du simple fait de son existence, acquiert une matérialité au même titre qu'un bout de bois. Une idée, sa publication (journal, livres. web... ), ont des matérialités distinctes.
Différence de Matière
La physique décrit les états de la matière.
La matérialité d'un réel se définit par rapport au niveau de description choisi.
Un réel renferme plusieurs niveaux de matérialité différents : La casserole, l'aluminium, ses atomes

 



◆ Notes Methode : Matérialité


 

 




◆  >>>> Méthode : Activité


 


Methode : Activité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumenntalite
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 


Methode : Activité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité

 

Composante pluralité de l’existence
Composition des pluralités-existence
La Pratique produit une capacité agrégée en travaux instrumentalisés.
L’activité est une pratique mais n'est pas synonyme de changement. L'action est mode d'action/non-action, ne se résume pas dans un produit.
L’activité d'un réel souligne que l'existence d'un réel n'est pas repli identitaire sur l'objet mais action réciproque sur la totalité du réel.
L’activité est capacité. L'action se définit séparément de l'acteur (Ceci ne veut pas dire que celui-ci n'existe pas, voir Entité.)
L’activité s’accumule en travail
L’activité compose des instrumentalités.

 



◆ Notes Methode : Activite


 

 




◆  >>>> Méthode : Focalité




Methode : Focalité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntité SuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 


Methode : Focalité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchement ContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité

 La focalité existe en entitésLa focalité rassemble des suppléancesLa focalité se diversifie en complémentarités, conflitsLa focalité foisonne en multiplicitésLa focalité se clôt en totalités

 

Composante liaison de l’existence
Composition des liaisons-existence
La focalisation est diversité d'existence du réel
L'entité est une suppléance dans une complémentarité multiple au sein de la totalité réelle

 

La focalisation ou mode d'effet souligne comment le réel étudié différencie le réel global selon son propre mode d'action.
Une goutte, une pluie, une inondation, une tornade, un tsunami, le Déluge n'ont pas la même focalisation.
La focalisation ne concerne pas les seules entités "inclues" dans le réels , les acteurs, les victimes..Elle définit tout autant ceux qu'elle ne concerne pas.
La focalisation définit le mode d'accès au réel.

 

Termes voisins : niveau, échelle



◆ Notes Methode : Focalite


 

 




◆  >>>> Méthode : Spatialité




Methode : Spatialité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SPATIALITEInterface Variation SingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 


Methode : Spatialité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumission CarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance


Chaque réel construit sa propre spatialisation, son mode d'occupation de l'espace-repère, une modulation de l'espace global des réalités. La spatialisation d'un réel est sa mise en scène.

 

Composante opération de l’existence
Composition des opérations-existence
La spatialisation est le mode d'agrégation de l'existence du réel.
Les échanges variés des singularités se cristallisent en distances de l'espace du réel

 

Termes voisins, proches : lieu, endroit, espace, topologie, champ



◆ Notes Methode : Spatialité


 

 




◆  >>>> Méthode : Temporalité



« Comment cela affectera-t-il la septième génération ? » Culture iroquoise

 


Methode : Temporalité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TEMPORALITESourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 


Methode : Temporalité : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite

 

Composante composition de l’existence
Composition des compositions-existence
La source, une fois née, chemine continûment pas à pas
La temporalité s’appuie sur des sources, choisit des ressources équivalentes, montre les croisées de chemins, inscrit des continuités, s’étage en modularités.
La temporalité est le mode de composition de l'existence réelle.
Chaque réel construit sa propre temporalité, synthèse composition de ses composantes.
La temporalité décrit comment le réel étudié modifie la géométrie du temps.
La temporalité ne se résume pas, n'est pas un simple calendrier d'indices.
La temporalité d'un réel décrit la constitution d'un rythme temporel par lequel le réel global est modulé par son déploiement.

 

Exemple

Virtualité
Temps déroulement
Naissance, vie et mortContemporainsEpoqueDéveloppementEre culturelle

 

Temporalité
Tempsttiti, tj tk∑ tti • tj
MomentVécuInstantvitalitévieillissementprojection, rève et stratégie
DateVivantvivantsclasses d’âgepopulation (pyramide)démographie
DuréeAgeanniversairegénérationSédimentationEcoulement
CompositionViepériodedéroulementmaturitégénération

 

Tempo-ralisation
La diégèse, Spatialisation et Temporalisation mêlées.

 

Termes voisins, proches : historicité, régime d'historicité

 



◆ Notes Methode : Temporalité


 

Changement et conceptualisation
La temporalité signifie qu'un réel construit un mode particulier de changement qui n'est pas un schéma totalement explicatif puisqu'il est tout autant construit que les autres composantes du tableau. Un réel n'est pas une totalité hors du temps, même si sa déconstruction dimensionnelle semble parfois à tort le réduire à un jeu de concepts reliés.

 

Causalité composée
La temporalité permet de mieux sortir de la causalité linéaire puisque les 25 composantes réelles, ayant leurs dynamiques propres quoique interreliées, provoquent une complexité toujours changeante en ce qui concerne le réel étudié. On prendra comme image les interférences.

 

« Le temps est le tout dans lequel se recueille l’infini battement de l’identité et de la différence. »
Alberto Giovanni Biuso : Temporalità e differenza, 2013, Leo S. Olschki editore
"L’être est fait d’entités qui sont toujours des événements, de substances qui sont toujours des relations, d’identités qui sont aussi des différences. L’être est constitué de formes actuelles engendrées par le passé et dirigées vers les possibilités de l’avenir."

 




◆  >>>> Méthode : Virtualité


 

N'adhère fortement au présent que celui qui aperçoit le devenir, c'est-à-dire le virtuel et le possible. Henri Lefebvre, La somme et le reste

 

 

ReelExistenceVirtualitéDimensionRapportComposante

 

VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 

L'intensité des différences au sein des équivalences provoque l'existence de nouvelles articulations
La virtualité, "monde en puissance" d'être, est inscription présente de la pluralité d'un réel. La virtualité d'un réel est totalement inscrite dans son existant.
La virtualité est un présent mouvant, non une absence
La virtualité est une relation plurielle, non une simple évidence unifiée
La virtualité est une altérité, non une universalité
La virtualité est une sédimentation actuelle, non une historicité passée ou future. La virtualité est une liberté déterminée, non une potentialité toute puissante.

 

 

Notez bien le sens de composition
Methode : Composante : Virtualité : FidelioEspoir, 2020-05-14 : 06:16

 UnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
 MatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
 PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
 EntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
 InterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
 SourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 

 

La matière fait lien entre ce qui est et ce qui sera
La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique
Tout réel se découpe en point de vue, en mode d'entités particulières
L'agrégation d'un réel résulte du mode d'interface créatrice d'unicité
L'existence d'une composition est portée par sa source

 

La présentation permet à l'unicité de se doter d'une pluralité
Le produit signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue
La suppléance souligne les modes d'équivalence des entités
Le mode de variation de l'agrégation du réel le dote de pluralité
Le possible dépend des ressources composables du réel

 

L'unicité acquiert une diversité par la valeur, son mode de valorisation
La pluralité d'une pratique s'échelonne en capacité
Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences
Les points de singularité décrivent la diversité de l'agrégation
Le mode de cheminement illustre la diversité des composition.

 

Le mode de répartition de l'unicité d'un réel définit son type d'agrégation
Le travail est mode d'agrégation des pratiques
Le mode de multiplicité décrit les diverses sommes d'entités du réel
Les densités soulignent l'hétérogénéité de l'agrégation
La continuité est une somme de compositions réelles

 

L' utilisation d'un réel définit le mode de composition de son unicité
L’instrumentalité fait nître les pratiques composées
Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité qu'elles composent
L'agrégation se compose en distance, autre mode d'intégration des différences
La modularité illustre le chatoiement des compositions soutenant la richesse infinie du réel

 

 

VirtualitéPrésent mouvantRelation pluriellealtéritésédimentation actuelleliberté déterminée
VirtualitéExistenceVirtualitéDivergenceApportBoucle

 

Termes voisins : à-être, sêtre (=sera+ être), potentialité, advenir, possibilité, affordance



◆  Notes


 

wikipedia:Affordance...
Pour Gibson, l'affordance est l'ensemble de toutes les possibilités d'action d'un environnement. Celles-ci sont objectives, mais doivent toujours être mises en relation avec l'acteur qui peut les utiliser. Par exemple un escalier n'a pas l'affordance d'être escaladé du point de vue d'un nourrisson. L'affordance des objets ne dépend pas des besoins de l'utilisateur ni de son action de perception, celle-ci est suggérée par l'objet lui-même, elle est une partie constitutive de ce dernier. Cependant chez Gibson les affordances ne sont pas des propriétés à part entière de l'objet mais plutôt des combinaisons invariantes de variables qui dépendraient du contexte de l'action.

 

Questions diverses
L'inégalité n'est-elle qu'une répartition ? La vie, comme accumulation de fatigue ? Être ou avoir ? Limite d’être
Accumulation des accumulations ou cumul des cumuls ?
Vous avez tous entendu parler de l'accumulation capitaliste : les richesses s'accumulent
Vous avez aussi entendu parler du cumul des handicaps : les handicaps s'accumulent sur les mêmes.
C'est le même schéma explicatif, mais symétriquement appliqué Encore un bon exemple du moteur à deux temps bien connu riche-pauvre, bien-mal, droit-devoir Une seule solution : fuyez et décomposez
Mieux vaut être riche et bien portant que....
Les mots à la mode, comme accumulation capitaliste, ont le tort d'empêcher toute réflexion. Un autre du même acabit : le bouc émissaire....Quand un mot voit son utilisation parasitée par un effet de certitude, la solution est de poser comme réel l'ensemble : le mot et celui qui le dit.....

 

 

 

 

 




◆  >>>> Méthode : Circulation


 


Methode : Circulation : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
Activité PratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
Spatialité InterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCIRCULATION AssociationDifférenciationAccumulationArticulation

 


Methode : Circulation : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
Divergence PolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

CirculationMatièrePratiqueEntitéInterfaceSource

 

Composante unicité de la virtualité
Composition des unicités-virtualité
La circulation est le mode d'unicité de la virtualité d'un réel.

 

Non-existence -> existence : invention, création, découverte, naissance, achat
Non-existence <- existence : mort, destruction, usure, dégradation, vente

 

Circulationexistence de matièresensemble de pratiques
équivalentes (=échangeables)
lien/diversités d’entités.réunion d'interfacescomposition des sources.

La matière est la pratique d'une entité qui s'interface, s'intègre comme source du réel.
Il y a circulation de matière au sein de pratiques effectuées par des entités liées par une même interface source.
Dans un réel, il y a circulation lorsqu'une de ses cinq composantes changent.



◆ Notes Methode : Circulation


 

 




◆  >>>> Méthode : Association




Methode : Association : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationASSOCIATIONDifférenciationAccumulationArticulation

 


Methode : Association : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

 

La présentation produit une suppléance variable ressource du réel.

AssociationPrésentationProduitSuppléanceVariationRessource

Associationexistence de présentationsensemble de produits équivalentsliens de suppléancesrassemble des variationscompose des ressources.

 

Tout réel est composition de présentations, produits, suppléances, variations, ressources.
Composante pluralité de la virtualité
Composition des pluralités-virtualité
L'association est le mode de pluralité-équivalence des virtualités d'un réel

 



◆ Notes Methode : Association


 

 




◆  >>>> Méthode : Différenciation




Methode : Différenciation : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite
VirtualitéCirculationAssociationDIFFERENCIATIONAccumulationArticulation

 


Methode : Différenciation : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

La valeur est une capacité de complémentarité qui crée des singularités dans le cheminement du réel
Tout réel est composition de valeurs, capacités, complémentarirés, singularités et cheminements.
La mise en différence du réel global par le réel est un indépassable, au même titre que la pesanteur naît du haut-bas, et inversement.

 

DifférenciationValeurCapacitéComplémentaritéSingularitéCheminement

Differenciationest existence de valeursest ensemble de capacités équivalentesest liaison de complémentarités, de conflits.rassemble des singularitéscompose des cheminements

 

 

Composante liaison de la virtualité
Composition des liaisons-virtualité

 



◆ Notes Methode : Differenciation


 

 




◆  >>>> Méthode : Accumulation



VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation
AccumulationRépartitionTravailMultiplicitéDensitéContinuité
AccumulationCarenceConcentrationDémesurePondérationSédimentation

 

 


Methode : Accumulation : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminement ContinuitéModularite
Virtualité CirculationAssociationDifférenciation ACCUMULATIONArticulation

 


Methode : Accumulation : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

Composante opération de la virtualité
Composition des opérations-virtualité
La répartition travaille la multiplicité dont la densité mène à la continuité du réel
Tout réel est composition de répartition, travail, multiplicité, densité, continuité.

AccumulationRépartitionTravailMultiplicitéDensitéContinuité

Accumulationest existence de répartitionsest ensemble de travaux équivalentsest diversités de multiplicités.rassemble des densitéscompose des continuités.

 

Accumulation/épuisement est mode d'agrégation des virtualités d'un réel.

 

Termes voisins : Accumulation, épuisement, addition, cumul, perte, division

 

L'Accumulation décrit comment l'ensemble de ses modes d'agrégation sont reliés les uns aux autres. Tous les phénomènes réels sont susceptibles d'accumulation et pas seulement les phénomènes économiques.
L'inégalité n'est-elle qu'une répartition ? La vie, comme accumulation de fatigue ? Être ou avoir ?

 

Être, limites d’être, être-limite ?
Accumulation des accumulations ou cumul des cumuls ?
Vous avez tous entendu parler de l'accumulation capitaliste : les richesses s'accumulent
Vous avez entendu parler du cumul des handicaps : les handicaps s'accumulent sur les mêmes
C'est le même schéma explicatif, mais symétriquement appliqué
Encore un bon exemple du moteur à deux temps bien connu riche-pauvre, bien-mal, droit-devoir Une seule solution : fuyez et décomposez

 

Mieux vaut être riche et bien portant que....
Les mots à la mode, comme accumulation capitaliste, ont le tort d'empêcher toute réflexion. Un autre du même acabit : le bouc émissaire....Quand un mot voit son utilisation parasitée par un effet de certitude, la solution est de poser comme réel à étudier l'ensemble : le mot et celui qui le dit.....

 

Piste 🛠 : Une accumulation sans sédimentation n'est-elle pas une cueillette, une rapine, un pillage, ou une rapine coloniale/impérialiste ?

 



◆ Notes Methode : Accumulation


 

 




◆  >>>> Méthode : Articulation


 


Methode : Articulation : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuité Modularite
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationARTICULATION

 


Methode : Articulation : FidelioEspoir, 2020-05-11 : 19:14

Facette∄ ⟷ ∃{≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶∑- ⟷ ∑+1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence

 

ArticulationUtilisationInstrumentalitéTotalitéDistanceModularite

 

L' utilisation instrumentale soude les distances en une totalité modulaire réelle
Composante composition de la virtualité
Composition des compositions-virtualité

 

L'articulation réelle est un déterminisme situé, créateur de degré de liberté.

 



◆ Notes Methode : Articulation


 

 




◆  >>>> Méthode : Facette


 

"Le présent est gros de l'avenir: le futur se pourrait lire dans le passé"
"Les choses existent autant que possible" Leibniz
“Rien n'est plus imminent que l'impossible” Victor Hugo, Les misérables (1862)

 

Réalité Concepts de ToposcopieRéalitéRéelDimensionFacetteComposition

 

FacetteNonExistenceNonVirtualitéDivergenceApportBoucle

 

 

Les facettes décrivent l'ensemble des réels étudiés, qu'ils soient virtuels ou non, pour mieux cerner le passage existence⟷virtualité.

 

Un réel se compose d'Existence et de Virtualité.
Existence et virtualité sont des réels traversés par les cinq dimensions.
Un réel se décrit par ses réels-limite qui forment ses Divergences
Un réel s'intensifie par ses Apports
Un réel parvient à être par ses Boucle

 

L’existence est une intensité d’être
La virtualité est une intensité d'à-être

 

Le présent, l’actuel est totalement étranger à l’immédiateté, l’instantanéité. Un réel ne s'épuise pas dans le constat actuel de ce qu'il est. Son présent recèle ce qu'il peut advenir : la virtualité d'un réel est totalement inscrite dans son existant.

 

Soulignons : l'existant est déterminé par son "a existé", son passé ; mais son "à être" est déterminé totalement par son actuel où se lient existence et virtualité. Poser mécaniquement l'être comme finitude affirmée par son passé méconnaît la tension d'être. Le présent "déborde" le passé par virtualité. Mais, liée à l'existence, la virtualité d'un réel ne signifie pas sa toute-puissance.

 



◆ Notes Methode : Facette


 

 




◆  >>>> Méthode : NonExistence


 

 

 

FacetteNonExistenceNonVirtualitéDivergenceApportBoucle

 

NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite

 

 

Destruction Exclusion Soumission Carence Passivite NonExistence

 

NonExistence = DivergenceE 🛠 🛠

 

 



◆ Notes Methode : NonExistence


 

 




◆  >>>> Méthode : Destruction


 

NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite

 

 

DestructionNon-existence, DisparitionNon-équivalence, Absence d'équivalentNon-lienNon-espaceNon-temps

 

La destruction est une notion relative qui ne porte aucune valorisation intrinsèque.

 



◆ Dichotomie


La dichotomie est la situation où le réel apparait comme seule existence possible face à sa destruction : Etre ou ne pas être.
Le choix existence/non-existence indique l'impossibilité de percevoir une pluralité.
Cette déchirure peut apparaître dans chaque composante réelle dU.
Imposer une pluralité est un pis-aller bien souvent inefficace. Montrer le possible ne construit pas le possible de l'autre.

 

Dichotomie se légitime en positif/négatif. Détruire un virus ou détruire un homme ne sont pourtant pas équivalents !

 

La dichotomie abaisse la complexité du réel, refusant toute pluralité.
La combinatoire dimensionnelle permet d'y échapper momentanément : 2 x 2 x 2 x 2 x 2 = 32 possibilités dichotomiques.
Mieux ! : tenter la vision ternaire et le réel va scintiller de richesses : 3 x 3 x 3 x 3 x 3 x = 243 possibilités...
Encore mieux !! Si on adopte la dichotomie pour les composantes, le nombre de réels "type" est de 2 puissance 25 soit 33.554.432 !

 

Dans une réalité globale, R- et R+ ne sont pas séparés. La diversité de R est {R-,R+}.

 

Tout discours est simplificateur.
Ceci n'affirme aucun scepticisme. Toiut juste , un manque d'imagination certain !!
Toute description est inscrite dans le réel décrit.

 



◆ Notes Methode : Destruction


 

 




◆  >>>> Méthode : Exclusion


 



◆ Notes Methode : Exclusion


 

 




◆  >>>> Méthode : Soumission


 

 

 



◆ Notes Methode : Soumission


 

 




◆  >>>> Méthode : Carence


 



◆ Notes Methode : Carence


 

 




◆  >>>> Méthode : NonVirtualité


 

FacetteNonExistenceNonVirtualitéDivergenceApportBoucle

 

 

NonVirtualitéConservationRetranchementContrainteConcentrationInertie

 

 

 

 



◆ Notes Methode : NonVirtualite


 

 




◆  >>>> Méthode : Monolithisme




Methode : Monolithisme : FidelioEspoir, 2020-05-10 : 08:54

RéelUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition
MatérialitéMatièrePrésentationValeurRépartitionUtilisation
Matérialité
ActivitéPratiqueProduitCapacitéTravailInstrumentalité
Activité
FocalitéEntitéSuppléanceComplémentaritéMultiplicitéTotalité
Focalité
SpatialitéInterfaceVariationSingularitéDensitéDistance
Spatialité
TemporalitéSourceRessourceCheminementContinuitéModularite
Temporalité
VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation
Virtualité
Facette∄ ⟷ ∃ {≠} ⟷ {=}⟵ ≠ ⟶ ∑- ⟷ ∑+ 1/• ⟷ •
NonExistenceDestructionExclusionSoumissionCarencePassivite
NonExistence
NonVirtualitéMonolithismeRetranchementContrainteConcentrationInertie
NonVirtualité
DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose
Divergence
ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance
Apport
BoucleMaintien ReflexiviteRétroactionSédimentationRecombinaison
Boucle
ConvergenceExistenceEquivalenceDifferenceIntenseOccurrence
Convergence

 

MonolithismeSeulUniqueIsolementIdentitéIn-changement

 

 



◆ Notes Methode : Monolithisme


 

 




◆  >>>> Méthode : Retranchement


 



◆ Notes Methode : Retranchement


 

 




◆  >>>> Méthode : Contrainte


 

 

 



◆ Notes Methode : Contrainte



Contrainte des matériaux : résustances des mat
tension interne déformer

 




◆  >>>> Méthode : Concentration


 



◆ Notes Methode : Concentration


 

 




◆  >>>> Méthode : Inertie


 

InertieUnicitéPluralitéLiaisonOpérationComposition

 



◆ Notes Methode : Inertie


 

 




◆  >>>> Méthode : Divergence



La boîte de Pandore contenait tous les maux de l'humanité,
notamment la Vieillesse, la Maladie, la Guerre, la Famine, la Misère, la Folie ,
la Mort, le Vice, la Tromperie, la Passion, l'Orgueil et la crainte irraisonnée qui y fut maintenue.

 


 

FacetteNonExistenceNonVirtualitéDivergenceApportBoucle

 

 

DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose

 

 

 

 

⁉️La divergence est présente dans tout réel. Les exemples sont des illustrations partielles.

 

 

La divergence d'un réel contient deux chemins qui ne sont ni dichotomiques, ni exclusifs.
 Le néant, Nonexistence ⟵ Divergence ⟶ Nonvirtualité , l'existant ultime, Vers un réel invariable

 

 

Divergence
exemple
Moi
ou le néant
C'est à moi
IL me menace
Je commande,
tu obéis
Encore moi !!
Moi, encore !!
Toujours moi !!
Moi toujours !!!
Divergence dichotomie enfermement enchaînement paroxysme fatalité
Divergence La destruction des exclus encerclés s'épuise en fatalité  La cristallisation des bunkers fonde un pouvoir excessif sur un finalisme légitimant extrême
 La destruction est une divergence d'un réel menant à son inexistence par absence de bouclages stabilisant sa réalisation.

 

 

 



◆ Dimension


 

DivergenceE
Ø
Destruction Exclusion, Racisme Soumission Carence, Misère Passivité


DivergenceV
K
Autarcie Retranchement Contrainte, Terreur,Totalitarisme Concentration, Richesse Immobilisme, Religion, Certitude


Divergence Polarisation Cloisonnement Enchaînement Démesure Sclérose

Divergence Dichotomie Fermeture Cercle
non contradictoire
Epuisement asymptotique Destruction
irréversible

 

 

Divergence Le refus de l'existence L'aveuglante indistinction La Soumission non réciproque

Contraintes, dictatures, terreur
Carence, Misère

Concentration paroxysme
La démesure extrême de la rigidification

Extrémisme démiurgique

 

  • La violence est le dernier sursaut d'une perte se cristallisant en une dichotomie justifiant une pratique mortelle d'inexistence
  • Le racisme est une exclusion mortelle qui surgit d'un cloisonnement défensif, négationiste.
  • La contrainte est un pouvoir centralisé qui mène à la terreur par l'enchaînement des soumissions
  • La misère est l'épuisement final d'un vol d'être. L'enchaînement de la démesure mène à son déchaînement
  • Le fanatisme est la croyance figée en certitude, l'arrêt désespérant et fatal d'une finalité religieuse extrémiste

 

Racisme : le retournement

L'universel victime paradoxale défensif : le bouc émissaire rejeté donne ses qualités aux rejeteurs

Victimaire : Prêtre qui préparait, frappait les victimes dans les sacrifices

 

 

La divergence d'un réel détruit l'existence ou la virtualité d'un réel
La facette divergence montre la virtualité du réel comme existence située dans un intervalle infraexistence/surexistence possible du réel
La divergence indique que l'ensemble des virtualités peut contenir une inexistence virtuelle et qu'un chemin d'opération ou de composition peut y mener
Par extension, le concept désigne la dynamique qui mène un réel à ses extrémités
La divergence indique les extrémités virtuelles d'un réel : se faisant, elle indique les dynamiques possibles sans les décrire comme des fatalités.

 

Chaque dimension construit, porte une Divergence quel que soit le réel et et quel que soient ses niveaux envisagés
Les Dimensions sont porteuses de divergences.
Les divergences sont présentes différemment dans toutes les composantes de tout réel, dans tout réel
Les divergences sont des polarisations. (couple en physique). On ne les détruit pas en n'abattant que l'un des pôles.
Chaque divergence est décrite comme dichotomique. Mais les extrêmes se rejoignent réellement. La divergence montre tout réel comme écartelé.

 



◆ Composante



PolarisationInexistence ∅Non AltéritéDichotomieAntinomieImmédiateté k

CloisonnementIndistinctionNon-identitéExclusionCompacitéRéclusion

Enchaînement[⟵Isolement auto-référentielAllégeance conformeClassification asymétriqueLinéarité centripète, CorruptionTotalitarismes, Totalité⟶]

DémesureDénuementInsignifianceUniformité a-contradictionExcèsConcentration, accumulation asymptotique

SclérosePassé intangible, fatalitéRéplication autarcique certaineCentralitéCumul RenfermementFinalité prédictive extrême

Divergence DivergenceØ <<< <<<>>> >>> DivergenceK

 



◆ Apport


Divergence Statu quo Unique Obligation Insignifiance parcellaire Plus jamais et Toujours

 

Non-existence <<< Mort-vivant <<< Retraité à retraiter <<< Ecartement <<< Maladie <<< Usure, Vieillesse
non-régénération
Non-virtualité Agé >>> Vieux >>> Troisième âge >>> Vieillard >>> Mort
Apport ± Effectivité
Rareté énergétique
± Appartenance
Système Ouvert/fermé
± Transitivite
Ordre thermodynamique /Désordre
± Limite
Déchet entropique, irréversibilité
± Morphologie
Non-existence
Apport L'apport divergent est une boucle

La divergence émergente est une boucle

Apport C ⟶ O ⟶ L ⟶ P ⟶ U
Saut entropique divergent 1
Diagonale basse
U ⟶ P ⟶ L ⟶ O ⟶ C
Saut neguentropique convergent 2
Diagonale haute



◆ Boucle


Boucle Maintien
Régulation négative
Reflexivite Mutation
Convergence
Sédimentation Morphogenese
Régulation positive

 

Les dimensions se cumulant, les Divergences non-existence ou/et non-virtualité se cumulent pareillement : [U] + [P] + [L] + [O] + [C]
Les divergences forment un réseau divergent qui n'implique pas une relation simpliste ou ...dichotomique, du genre bien/mal. Pensons plutôt au couple bien connu de la physique : action/réaction.

 



◆ Les divergences


Divergence Polarisation

Violence

Cloisonnement

Racisme

Enchaînement

Contrainte

Démesure

Misère

Sclérose

Fanatisme

 

Violence Détruire l'existence Faiblesses Inférieur/Supérieur Force Détruire

Racisme enfermement le raciste
Perte d'identité
Perte de l'Ensemble des soi
Dichotomie Moi / Autre-NonMoi Nouveau soi : le non-Autre Exclure

Contrainte l'isolat démuni l'identification au chef la soumission transitive les soumis la terreur

Misere le besoin les rivaux la compétition accumulation paupérisation

Fanatisme croyances croyants, églises discours scientismes, nécessités intellectualismes, cléricatures, finalités

 

1 W : L'entropie caractérise le niveau de désorganisation, ou d'imprédictibilité du contenu en information d'un système réel.

2 W :La néguentropie se définit comme un facteur d'organisation des systèmes réels qui s'oppose à la tendance naturelle à la désorganisation (entropie).

 



◆ La boucle du triste scénario humain


Divergence
Quand vous vous sentez exclu, moins entouré Quand vous êtes impuissant Quand vous n'avez plus rien Quand vous n'avez plus de vision d'avenir vvvvv
Divergence
vous détruisez pour exister vous recherchez de la chaleur identitaire vous réclamer des liens salvateurs vous accumulez vvvvv
Divergence
besoin de violence besoin de réassurance affective besoin de pouvoir besoin de richesse-rempart vvvvv
Divergence
pas assez d'existence !? pas assez d'identité !? pas assez de pouvoir !? pas assez de richesse !? <<<< pas assez d'avenir !?
Divergence
plus d'existence !? plus d'identité !? plus de pouvoir !? Plus de richesse !? <<<< Plus d'avenir !?
Divergence
encore plus d'existence !? encore plus d'identité !? encore plus de pouvoir !? encore plus de richesse !? <<<< encore plus d'avenir !?

 

 

Pour une entité, la divergence est à éviter lorsqu'elle met en péril un réel qui doit être maintenu pour qu'elle subsiste.
Pas de divergence-mal en soi. Mais d'un bien divergent peut naître un mal plus important ( résistance aux antibiotiques)

 



◆ 🛠 Pessimisme, optimisme


Poursuivons la topologie, image...catastrophique.

 

[< Réel >] Le réel se composent dans les intervalles limités par des divergences.
[< ↑ Réel ↑ >] Le réel est au fond de la vallée des divergences.
Le réel est stable en utopie, il ne peut plus diverger
Mais l'avalanche des divergences peuvent écraser le réel
[< ↓ Réel ↓ >] Le réel surplombe les divergences.
Le réel est en équilibre instable et "tombera" vers une divergence
Mais le réel peut rester au sommet et éviter la chute vers ses divergences
Analogie n'est pas raison. Que représente les flêches ↑↓. ? Entropie, neguentropie sont des concepts explicatifs bien tentants. Ne les évitons pas, mais cadrons les !
[< ⟵ Réel ⟶ >] Le réel est "entre" des divergences.
Le réel est en équilibre instable et "naviguera" vers une divergence

Le réel est dans le champ des divergences, écartelé entre les divergences

[< ⟵ ⟶ Réel ⟵ ⟶ >] Mais des compositions s'opposent aux divergences
[< ⟶ Réel >] Les compositions des Convergence maintiennent, forment le réel

 

 



◆ Divergence, déterminismes et degré de liberté


 

Divergences Inexistence Fermetures Chaos, Boucles positives Epuisement entropique Destruction-Dissipation

 

La Divergence ne dit pas ce qui sera.
Mais elle nous conduit à quitter le paradis à jamais perdu.
Il n'y a pas d'erreur, de faute, d'achèvement final.
Il n'y a donc plus de jamais plus.

 

 

 



◆ Notes Methode : Divergence



La Divergence n’est pas unique et linéaire, située entre deux uniques extrêmes. Elle le devient par effet de la diversité tangentielle.

 

 

 




◆  >>>> Méthode : Polarisation



Mort ou vie, oui ou non, être ou ne pas être, Lui ou Moi
"Je n'ai pas peur de la mort, j'ai peur de ne plus exister" Charles Aznavour

 



◆ Réalité


Réalité Méthode
Autres réels
Réel Tag Divergence

DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose

 

 

 

 

⁉️La divergence est présente dans tout réel. Les exemples sont des illustrations partielles.

 

 

La divergence d'un réel contient deux chemins qui ne sont ni dichotomiques, ni exclusifs.
 Le néant, Nonexistence ⟵ Divergence ⟶ Nonvirtualité , l'existant ultime, Vers un réel invariable

 

 

Divergence
exemple
Moi
ou le néant
C'est à moi
IL me menace
Je commande,
tu obéis
Encore moi !!
Moi, encore !!
Toujours moi !!
Moi toujours !!!
Divergence dichotomie enfermement enchaînement paroxysme fatalité
Divergence La destruction des exclus encerclés s'épuise en fatalité  La cristallisation des bunkers fonde un pouvoir excessif sur un finalisme légitimant extrême
 La destruction est une divergence d'un réel menant à son inexistence par absence de bouclages stabilisant sa réalisation.

 

 

 



◆ Dimension


 

DivergenceE
Ø
Destruction Exclusion, Racisme Soumission Carence, Misère Passivité


DivergenceV
K
Autarcie Retranchement Contrainte, Terreur,Totalitarisme Concentration, Richesse Immobilisme, Religion, Certitude


Divergence Polarisation Cloisonnement Enchaînement Démesure Sclérose

 

Polarisation Fusion
Polarisation Similarité
Polarisation Polarisation

 

Polarisation Dans tout réel, la polarisation est le dernier sursaut d'une perte se cristallisant en une dichotomie (bien/mal, ami/ennemi) justifiant une pratique mortelle d'inexistence (tuer l’autre).

 

PolarisationInexistence ∅Non AltéritéDichotomieAntinomieImmédiateté k

 

 



◆ Dimension


Polarisation Inexistence
Non Altérité Dichotomie Antinomie Immédiateté
k

 



◆ Composante


De la dualité à la polarisation dichotomique
Le réel se polarise en une dichotomie existentielle, un couple d'extrêmes s'auto-légitimant

Polarisation Destruction, Violence

L'existence divergente exige l'inexistence
Inexistence Négationisme Nihilisme,Négation d'existencialité
Retournement paradoxal

le non-existant vu comme menace de l'existant
Rupture existencielle Cristallisation d'intensité Rigidification Constance Fixité
induration, Sur-existence apodictique : Isolement, AutoRéférentiel

 

  • Divergence d'existence : Destruction

L'existence devient destruction défensive.

 

  • Divergence de virtualité : Autarcie

La virtualité se fige.

 


 

 

Les unités se composent en maintenant ou non l'unicité élémentaire des composants.
L'unicité d'un réel se maintient-elle dans la composition avec tel autre réel ?

 

La graine devient fruit
La dualité In/existence dépend du niveau de composition décrit.

 

La graine diverge vers son inexistence
La plante, par la graine, diverge vers son existence.

 

La création de l'élément peut passer par sa destruction
La destruction de l'élément peut passer par sa création
La boucle peut conduire à une complexité labyrinthique. Nier l'autre pour affirmer soi. Affirmer l'autre comme ultime soi. Détruire l'autre soi qui s'éloigne...

 

La polarisation nait, provient d'une opposition faite entre les termes de la dualité inscrite dans chaque unicité.

 

🔎 La non visibilité d'un élément d'un réel est-elle l'effet de sa destruction ?
🔎 La destruction conceptuelle
🛠Manichéisme
📌https://fr.wikipedia.org/wiki/Dilemme
wikipedia:dilemme

 



◆ 🛠Contradiction : Existence et Virtualité



UnicitéPluralité =LiaisonOpérationComposition ©Dimension
Polarisation
Contradiction
Etre ou ne pas être Etre équivalent ou pas Etre plus ou moins différent Accumulable ou pas Composable ou pas

 

🛠
Principe de non-contradiction : Impossible qu’à la fois une chose soit et ne soit pas.La contradiction est une relation existant entre deux ou plusieurs termes ou deux ou plusieurs propositions dont l’un(e) affirme ce que l’autre nie : « A » et « non-A ».
Dialectique : Il est utile de considérer la contradiction comme l'opposition de tendance (antagonisme) entre les éléments impliqués dans un processus évolutif (et non comme impossibilité logique, instantanée), ce qui donne lieu à l'un des principes de la dialectique, la « force créatrice de la contradiction ». »Évariste Sanchez-Palencia. Ce sont essentiellement des phénomènes dynamiques de natures cycliques ou quasi-périodiques dont l'amplitude dépend de la configuration de départ.
La raison, stricto sensu, oblige à la non-contradiction du discours parce que ce discours pose l'existence comme critère unique du raisonnable.

 

La contradiction de l’étant est la logique de l'unicité.

 

 




◆  >>>> Méthode : Cloisonnement



DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose

 

Le réel se renferme en altérités indistinctes
L'appartenance devient exclusions

 

CloisonnementIndistinctionNon-identitéExclusionCompacitéRéclusion

CloisonnementFermetureIdentité close. homogénéité postuléeNon-identité Ostracisme Exclusion
Clôture Frontière Partition
Compacité, rigiditéPseudo-universalisme
CloisonnementExclusion   Retranchement
Cloisonnement[ ∉ ⟵   ⟶ ∈ ]

Le cloisonnement n'est pas nécessairement dichotomique, il peut séparer plusieurs réels partiels ([Bleu, rouge, jaune,...] ou [Noir, blanc] ou [Noir, métis, blanc] ou [Mâle,Femelle].

 



◆ Divergence d'appartenance


 

Ouverture/ Fermeture
Le cloisonnement empêche les dissipations et provoque, le seuil franchi, la destruction.

 

Divergence
Cloisonnement
[P]
Absence ⟵ Equivalence ⟶ Présence
Eléments non équivalents

{non u}

⟵ Equivalence ⟶ éléments équivalents

{u}
ensemble des u équivalents

non-p ⋃ p = ℝ

non-p ⋂ p = ∅

{non u} ⟵ Proximité ⟶ {u}
[P-] Cloisonnement[P+]
Destruction {non-u}

{non u} = ∅

⟵ Cloisonnement X1

{u} = ℝ.= Tout
{u} = ℝ = Unique

Fixité de {non-u} ⟵ Cloisonnement X2
Cloisonnement X3⟶ Destruction de {u}
Cloisonnement X4⟶ Fixité de {u}
Cloisonnement
Clôture ⟵ Ouverture ⟶ Fermeture
Exclusion ⟵ Appartenance ⟶ Réclusion
Intégration

Universalisme

 

 

Le cloisonnement est une divergence de tout réel. Un fait , non un jugement.
Chaque entité de chaque réel, à chaque niveau, peut se situer différemment sur cette divergence.

 

Terme proche : Indistinction (ou Aveuglement mais mot trop lié à une entité enfermée dans sa caverne platonicienne )
endiguement « containment anglais
cloisonnement économique = classe

 

📌A lire : https://www.pauljorion.com/blog/2018/06/21/trends-tendances-la-dynamique-perverse-du-narcissisme-des-tyrans-le-21-juin-2018/

 




◆  >>>> Méthode : Enchaînement


 

 

DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose

 

Enchaînement[⟵Isolement auto-référentielAllégeance conformeClassification asymétriqueLinéarité centripète, CorruptionTotalitarismes, Totalité⟶]

 

Les liens réels deviennent chaînes
Le sens devient ordres linéarisés

 

 

[⟵ Isolement auto-référentiel
Allégeance conforme , Conformité exclusive. Non pluralité des liens
Classification asymétrique, Dépendance asymétrique. Ordre <-/+> Pouvoir. Transitivité
Soumission Linéarité centrifuge. Les différences deviennent cumuls inégalités
Totalitarismes, Totalité absolu ⟶]

 

 

 

 




◆  >>>> Méthode : Démesure


 

 

DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose

 

 

Divergence de rapport
L'intensité du réel le mène à exploser ses limites dans les excès.
Le rapport agrégatif atteint sa limite asymptote

 

Dans tout réel, la misère est l'épuisement final d'une extorsion d'être

 

DémesureDénuementInsignifianceUniformité a-contradictionExcèsConcentration, accumulation asymptotique

 

 



◆ Dimension


Démesure

∑ - ⟷ ∑ +

Dénuement
∑ - ⟵
Insignifiance élémentaire Uniformité Excès
Insatiabilité
Concentration
⟶ ∑ +

 

 



◆ Composante


 

  • Divergence d'existence : Carence

 

  • Divergence de virtualité : Concentration

 

 




◆  >>>> Méthode : Sclérose


 

 

La volonté de Dieu, cet asile de l'ignorance. Spinoza
Plus rien ne bouge, l'éternité plutôt que la mort, la finalité nécessaire, l'éternel recommencement, la dystopique certitude

 

DivergencePolarisationCloisonnementEnchaînementDémesureSclérose

 

 

 

Ananké
durcissement pathologique d'un organe
anormale de la peau
Les niveaux deviennent strates rigides
Le réel s'effondre en amas de frottements cohésifs,
la composition est aux arrêts extrémistes

 

SclérosePassé intangible, fatalitéRéplication autarcique certaineCentralitéCumul RenfermementFinalité prédictive extrême

 

Passé intangible, fatalité
∅ ⟵
Inertie,
Réplication autarcique certaine ||
Centralité
Cumul Renfermement
Futur prédictif extrême
⟶ K

 



◆  Notes


La sclérose veut supprimer passé et futur comme détermination du présent. Le passé devient culpabilité, le futur devient idéal.
La certitude n'est pas une vertu qu'apporterait la science. La technique a besoin de certitude prévisible. Mais celles ci sont partielles, les "conditions présentes".

 

LA certitude est une sclérose de la pensée humaine dont abusent toutes les religions.
Les religions sont des institutionnalisations de la sclérose. 1
L'institutionalisation d'une organisation est une sclérose.

 

La certitude est une sclérose.
La certitude est une croyance.

 

N.B. Le changement obligatoire est une sclérose ! exemple: le système de la mode, la loi du progrès

 

Cause nécessaire ou cause finale
N • R = R • F = R', R ≠ R'.
(pas d'auto-organisation)



◆ Divergence de Sclerose


 

Divergence de rapport, d'ossature
Nécessité Répétition Fatalisme ⟵ Création Quotidienneté Présence ⟶ Finalité Progressisme,
Monovalence: ∃ ! R' tel que R . R' = R";
Fatalité nécessité
∀ R, ∀ R', N • R = R'
mécanique de cumul du passé
∀ R, N= ∑ R
Déclin, Recommencement
∀ R', R. R' = R
La culpabilité naît de l'irréversibilité du passé

 

Finalité,
idéalité
R • F = R'
Reproduction Eternité Fixité
Dégénérescence
R • !F = R'• F = R"....

 



◆ Répétition


"Il y aura toujours la guerre"
"L'histoire est une éternelle répétition"



◆ Un bien vaut mieux que deux maux


"Ca peut pas être pire, ça sera toujours mieux"

 

Politique du mal nécessaire,
la politique du pire
Nécessité , nécessitarisme poussée objet

 

l'idéal absolutiste ou le finalisme de la terreur
Finalisme tirée aspirée sujet fatalisme

 

1 Ne pas confondre avec la foi individuelle, outil individuel plus ou moins acculturé de représentation de l'univers



◆ Notes Methode : Sclerose


 

 




◆  >>>> Méthode : Apport


 

Du sol à la rigole. De la rigole aux rails. De la rigole à la gouttière. De la gouttière au tuyau. Du tuyau au pneu. Du tuyau à l'alambic. De l'alambic à la raffinerie. De l'alambic au réacteur biologique


FacetteNonExistenceNonVirtualitéDivergenceApportBoucle

 

 

ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance

 

 

ApportExistantOption
Ensemble de préalables
Transitivité
Chaîne de Liens
RapportsSuites irréductibles

 

Déclenchement, germe, émergence
L'apport d'un réel traverse toutes les dimensions et tous les niveaux de décomposition.
Une dimension d'un réel va vers une autre dimension, l'apport dimensionnel. Il s'agit d'un cumul, une opération dimensionnelle.
L'appport dimensionnel est ainsi difficilement cernable, elle fait entrevoir la déformation, les torsions dimensionnelles du réel.

 

L'apport est défini dans une réalité et pour un réel et non pour l'une ou l'autre de ses entités.

 



◆ Apport


EffectivitéExistantReprésentationDistanciationInscriptionEfficience
AppartenanceRésultantOptionEnergieClôtureVivant
ConsistanceAttributionLangage, informationLienImbricationConflit
PondérationIntérioritéIndividualitéPassage, PerméabilitéNombreOccurrence
SurvenanceRéserveVariabilitéEvolutionEntropieIrréductibilité
VirtualitéRéelSynergieRapportSelectionRéalité

 



◆ Notes Methode : Apport


 

 




◆  >>>> Méthode : Effectivité



ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance

 

Effectivitéce Réel Elément existantReprésentation
l'Existant
Résultant
Non\existence
Distanciation,Objectivation
Attribution
Limite d'être, Intériorité
Inscription
Possibles
Réserve
Efficience
EffectivitéRéelExistantRésultantAttributionIntériorité

 

 

cf facticité
OLD MAINTIEN



◆ Réalité


Réalité Méthode
Autres réels
Réel Tag

MéthodeDécrire un Réel......par ses Dimensions...et ses Composantesréunies en Facettespour créer des Convergences

 

Maintien Conservation, Stabilité, Homéostasie

Maintenir les constantes "nécessaires"
Le réel se maintient identique à lui-même. Le maintien défie le temps qui semble s'arrêter.

Reflexivite L'existence se perpétue

Le réel se maintient en perpétuant le même.
Le réel est puissance d'être
Lorsqu'une matière se boucle sur elle-même son interface crée une entité réflexive.

 

wikipedia:Hypothèse_de_la_reine_rouge : L'hypothèse de la reine rouge est une hypothèse de la biologie évolutive proposée par Leigh Van Valen, qui peut se résumer ainsi : « l'évolution permanente d'une espèce est nécessaire pour maintenir son aptitude suite aux évolutions des espèces avec lesquelles elle coévolue ». Selon cette théorie, la majeure partie de la biodiversité actuelle serait produite graduellement, par des processus coévolutifs résultant d'interactions entre organismes qui entraînent des courses évolutives incessantes.

 

Maintienétatappartenancecaractéristiquesterritoirehoméostasie

 

 

 

Maintien l'état, la matérialité de l'existant l'appartenance conforme les liens internes ,les constantes de vie les possessions "territoriales" l'auto-conservation
Reflexivite reflet le réel agit, réagit sur lui-même adaptation mémorisation action et meta-action

 

 




◆  >>>> Méthode : Appartenance


 

ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance

 

 

AppartenanceEnsemblel'équivalentNon-équivalence complémentaireUnion, IntersectionDifférence

 



◆ Existence


Appartenance|+]]
Ensemble résultant
Option
Cohésion
Clôture
Vivant

 

AppartenanceRésultantOptionEnergieClôtureVivant

 



◆ Virtualité


Synergie
Représentation
Option
Langage, information
Individualité
Variabilité

 



◆ Note Appartenance




◆ Notes FidelioEspoir, 2020-02-02 : 18:33


 

 




◆  >>>> Méthode : Pondération


 

 

ApportEffectivitéAppartenanceConsistancePondérationSurvenance

Terme voisin : Rapport (trop utilisé donc trop ambigu )



◆ Dimension


 

PondérationIntensitéMilieu interne,InvaginationLimite Seuil frontièrePassageIrréversibilité

 



◆ Existence


 

ExistenceMatérialitéActivitéFocalitéSpatialitéTemporalité
PondérationIntérioritéIndividualitéEgoNombreCroisement

 



◆ Virtualité


 

VirtualitéCirculationAssociationDifférenciationAccumulationArticulation
SélectionInscriptionClôtureImbricationEntropieOccurrence

 

PondérationIntérioritéIndividualitéPassage, PerméabilitéNombreOccurrence

 



◆ Notes Methode : Pondération


 

 




◆  >>>> Méthode : Boucle


 

FacetteNonExistenceNonVirtualitéDivergenceApportBoucle

 

BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentation sélectiveRecombinaison

 

 

 

Rétroactioncapteur d'étatréactivitécritère de choixOscillationslatence, méta-réaction

SédimentationÂgeCohorteMilieuSol, Géo-Biologie, coucheTerreau vie/érosion

 

Boucle action effet conséquence réaction nouvelle action
Boucle capteur d'état réactivité critère de choix Oscillations latence, méta-réaction
Boucle feedback positif

Déregulation catastrophique: rétroaction positive amplifie les écarts avec l'état stable
La boucle rétroactive positive, phénomène qui renforce ce qui le provoque, accentue l'écart, peut outrepasser les limites et mène à la destruction

feedback negatif
Regulation : amortissement régulation homéostasie

La boucle rétroactive négative confère la stabilité en compensant la déviation.

Un réel comprend des réels, les boucles, qui interviennent par agrégation, dans sa continuité, qu'elle soit réelle, conceptuelle, spatiale ou temporelle.
Une boucle n'est pas positive, négative en soi : le résultat dépend des composantes en cause

Une rétroaction peut amener à la destruction d'un réel qu'il soit une épidémie de peste ou un altruisme.

Boucle : autopoiétique (qui s’autoentretient)
La rétroaction n'est pas nécessairement quantitative : la simple présence-peur du gendarme, du voisin, du conjoint, .... empêche bien des délits....
La résilience , capacité à subir une perturbation puis à conserver ou retrouver les caractéristiques initiales de structure et de fonctions, est une rétroaction négative....mais bénéfique
Boucle L'intensité des différences au sein des équivalences provoque l'existence d'apports

 

🛠 L'insistance à parler d'effet en retour omet que le réel muni d'une boucle a ainsi et aussi un effet d'"aller" sur le réel. La boucle n'est donc pas nécessairement temporelle, cohérente....
Boucle rétroaction. T1 T2 T3 : l'effet t2 de t1 a un effet sur t3. t1 < t2 > t3
Boucle aller/Projection T1 a un effet sur t2 qui a un effet sur T3. t1 > t2 > t3

 



◆  Suite


En mathématiques, une suite est une famille d'éléments — appelés ses « termes » — indexée par les entiers naturels.
Suite abstraite : Une boucle est une suite réelle abstraite/concrete

Exemple : les nombres , un escalier (suite de marche)

Suite temporelle : Une boucle est une suite temporelle lorsque ses termes se succèdent dans le temps.

Exemple : planning, causalité

 



◆ Notes Methode : Boucle


 

 




◆  >>>> Méthode : Rétroaction


 


 

 



◆ Réel Retroaction


ReelExistenceVirtualitéDimensionRapportComposante

Rétroaction La liaison rétroactive négative confère la stabilité en compensant la déviation.

La liaison rétroactive positive accentue l'écart, peut outrepasser les limites et mène à la destruction
Changer Modifier
La diférence devient changement
Le réel cède son identité et mue dans une différence qui affirme ...maintenir une identité et dépasser le même devenu générateur d'ennui.

 

 

Rétroactioncapteur d'étatréactivitécritère de choixOscillationslatence, méta-réaction

 

 

Rétroaction réflexivité, capteur d'état réactivité critère de choix Oscillations latence, méta-réaction

 

Mutation Evolution Assimilation, intégration, spéciation sélection démographique Accommodation

 

Attention au signe ! positif est négatif, négatif est positif....
boucle de rétroaction positive = phénomène qui renforce ce qui le provoque
boucle de rétroaction négative = phénomène qui revient à la stabilité

 

La rétroaction n'est pas nécessairement quantitative : la simple présence-peur du gendarme, du voisin, du conjoint, .... empêche bien des délits....
La résilience , capacité à subir une perturbation puis à conserver ou retrouver les caractéristiques initiales de structure et de fonctions, est une rétroaction négative....mais bénéfique

 

OLD survenance



◆ Réel Reproduction


ReelExistenceVirtualitéDimensionRapportComposante

Survenance Remplacer, recréer le même

Le réel supplée au réel. .Le même qui se maintenait cède la place à un autre qui prétend à l'identité.

 

 

 

SurvenanceNlle Intériorité élémentaireCaractéristiques phénétiquesNlle ExtérioritéNiche écologiqueEspèce structurale reproductible

 

 

SurvenanceRéserveVariabilitéEvolutionEntropieIrréductibilité
VirtualitéRéelSynergieRapportSelectionRéalité

 



◆ Dimension


Survenance Intériorité élémentaire Caractéristiques phénétiques Extériorité Niche écologique Espèce structurale

 

Phénétique : discipline de la systématique qui consiste à étudier les relations de similarité ou de dissimilarité globale entre les êtres vivants

 

Morphogenèse : Développement des formes, des structures d'une espèce vivante.

 

 

Survenance Adaptation

Le réel choisit de rebattre les cartes composantes pour accoucher d'un autre réel. Les différences ne s'inscrivent plus dans un même devenu insuffisant.

 

 

 

Survenance changé/eant
adaptabilité
Alliance Cassure, novation Usure, vieillir Créer

 

 

 

Devenir, Projet
Changement structurel des éléments
Morphogenèse et épigenèse
Transformations coordonnées
Finalement n'oublions pas que les réels contemporains n'ont pas nécessairement la même temporalisation....Le temps n'est peut être qu'une composition des temporalisations locales.....

 

OLD recombinaison

 

La réorganisation des réels par compositions mutuelles.

Analogie : la chimie bio-logique les circuits éco-chimique (carbonne, azote, ....)

 

RecombinaisonSubstantialitéHoméostasie identitaireCohésion différentiellePotentialitéFonctorialité

 

 

 

Substance : "ce qui existe par soi même"

OLD Mutation



◆ Réalité


 

Réel Tag

MéthodeDécrire un Réel......par ses Dimensions...et ses Composantesréunies en Facettespour créer des Convergences

 

 

 

 

 

 




◆  >>>> Méthode : Sédimentation


 

Sédimentation et un de ses résultats, la sélection



◆ Réalité


Boucle

BoucleMaintienReflexiviteRétroactionSédimentation sélectiveRecombinaison

 



◆ Réel



Sédimentation Le réel s'échappe vers un foisonnement multiplicatif où l'élémentaire identité veut faire nombre devant la menace de son néant.
Sédimentation Présence Génération Niveau géologique Couche, ère historique Usure, Erosion, oubli


 

SédimentationÂgeCohorteMilieuSol, Géo-Biologie, coucheTerreau vie/érosion

 

 

 

L'âge d'un réel est un espace où sédimentent tout ses passés.
Âge = vie, expériences, souvenirs...
Seuls les "plus jeunes" se voient dans une linéarité puérile qu'ils légitiment en progrès pour mieux rejeter leurs parentèles.

 

Cohorte = statistique : Ensemble d’individus considérés ensemble.

 

Le milieu est l'ensemble des liens reliant les parts de l'ensemble.

 

Les sédimentations bâtissent la géologie d'un réel.

 

Le réel se maintient par sédimentation. L'acquis s'auto-justifie. Le déjà-là se veut historique...

 

La sélection n'est pas un phénomène, un mécanisme ou une logique complotiste des meilleurs.
La sélection est un résultat : le cumul des survivants.
La sélection est une sédimentation.

 

 



◆  Notes


 

 

La sédimentation n'est pas réduite ici à sa temporalité dont l'archétype est le déroulement historique.
Par exemple, une foule est une sédimentation en un lieu qui provoque des réactions en chaînes, en boucle....

 

Plus le capital, culturel ou financier, est grand, plus il est difficile d'y renoncer
Plus la mise est grande, plus la surenchère s'impose
Plus l'ordre est total, plus le pouvoir enchaîne.

 

🛠effet de redondance ?

 




◆  >>>> Méthode : Décrire


 



◆ Propriétés


 

Existence Equivalence Différence Intense Occurrence REEL

 

La description est une pratique concrète d'agrégation de réels à composer avec le réel étudié pour en modifier la dynamique par Composition
IMPORTANT Un réel n'est pas isolé dans la réalité

 



◆ Dimension de Description


Décrire Rechercher, Comprendre Observer Agréger Carte Toposcopie Existence
Toposcopie
Valeur observée Concept observé Liens Lieu Temps Virtualité
Décrire
Décrire avec des mots un Réel dans une Réalité. Passer du réel à sa représentation Découvrir avec les dimensions les liens d'un réel Comprendre avec les dynamiques composantes Réunir les virtualités avec les facettes Créagir sur le réel avec ses Convergences Décrire
...les critères d’existence
les critères d'absence
les options, choix les leviers d'action, les dynamiques composantes du réel étudié ...les faisables, les moyens et les réels composants ...pour les actions composantes di/convergentes

 

La toposcopie du réel
La description est une pratique réelle de compréhension des composantes du réel.
Le fait de comprendre libère, permet la composition conflictuelle des différences constitutives du réel

 

La description d'une Convergence est la construction d'un nouveau réel par composition avec le réel décrit. Toute composition définit une dynamique réelle
La description est une des mises en virtualisation du réel.
La description est une composition réelle d'une ou plusieurs cartes toposcopies.

 

La convergence consiste à définir un réel qui, composée avec le réel étudié, le modifie de manière (optimale ou non) selon les entités observatrices (ou non) qui y participent.

 

Toutes les descriptions sont des réels susceptibles d'une modélisation par carte Toposcopie et liste de Composantes.

 

La conduite d'une description s'approche de l'Heuristique, « l'art d'inventer, de faire des découvertes »

 

Etudier un réel est un exemple pragmatique, non exemplaire.

 

Il n'est pas demandé aux mathématiciens de devenir comptable pour prouver le bien fondé de leurs théories.
Pareillement aucun exemple ne saurait fonder ou "prouver" Toposcopie.
Les exemples n’ont pas pour but de retrouver une conceptualisation savante préalable, historique, qui donnerait crédit et aura, aux outils proposés par Toposcopie. Ils illustrent la méthode et veulent seulement inciter le lecteur à utiliser la méthode.

 

Etant spécialiste en rien et non-expert en tout, mes exemples sont partiels, subjectifs et militants. Brisant le mur de l’intellectualisme pseudo-savant, qu’ils vous permettent d’oser utiliser la méthode.

 

 

Pour le réel vaguement défini que vous voulez décrire, cherchez les observables pour les 25 éléments-composants...
Tous les éléments composants recueillis sont les indices qui vous permettent de définir le réel que vous regardez.
Ne craignez pas : vos observations ne sont pas sur le même plan. Votre observation est une projection du réel sur un écran qui vous définit.

 



◆ Décrire avec des mots


Dans telle réalité, pour tel réel, décrire est la première approche non conceptualisée.
NB Ce n'est pas simple de voir l'absence, de décrire le manque, d'ignorer la présence.....

Matérialités Sciences,
le regard épistémique
Technicités,
Mise en oeuvre, le savoir faire
Economicité,
Science des répartitions
Vivance
Bio-Espèces, Nature
Vie pratique Culture, Arts Coordinations, Apprentissages, métiers Travail, Production socialisée Développement
Personne Famille, Clan, Parentalité, Amitiés Organisations conflictuelles Collectivités Générations sexuelles
Foyer Heimat, Proches Voisinage Voyage, transport Ville, urbanisme Contrée, Pays
les Maintenants
quotidienneté,
instants, Naissance,
les Contemporains
Générations,Périodes,Ages
les Précédents/Suivants
Avant/Après
Stades, déroulement
les Mémoires
Maturité Expérience Biographie
les Fins
Désorganisation entropique, Usure, Maladie, Mort
Univers Marche Etre humain Terre Vie
Individualités Cultures Politiques Economies Changements

 



◆ Décrire par domaines


Les domaines sont un découpage intuitif de la Réalité. Pour plus de rapidité, utilisez les, comme bon vous semble, pour vos descriptions.(Menu 👇 Réalité)

DECRIRE : les Domaines (non superposables aux Composantes
UNIVERS Energie Savoir Choisir Réunir Vie
ACTION Faire Technique Métier Fabrique Production
ETRE Individuel Empathie Institution Population Vivre
TERRE Identité Local Ville Pays Espèce
TEMPS Actuel Mémoire Transmettre Culture Croyance

 



◆ Décrire par questions


Les faits, les objets Quoi ? Autres aspects ? Quelles valeurs et différences ? Avec qui ? pour qui ? Avec quoi ? Pour quoi ?
Les actes et les actions Que faire ? Quels effets ? Est-ce faisable ? Comment ? Tâches Pour quoi faire d’autres ?
Les personnes, individus, agents Qui ? Qui d’autre ? Avec et contre qui ? Foules, combien ? Et tous les autres
Les lieux Où ? Ici ? Là ? Par où ? Par Ici ? Par là ! Où encore ? Pour y parvenir ?
Les temps Quand ? Demain ? Hier ? Après ça et avant ceci ? Pendant combien de temps ? Quelles étapes ?
Questions Concretes Autres possibles, options, changements Proximités, homogénéités conflits hétérogénéités Acquis, mémoires, positions »Effets sur » influences

 



◆ Décrire par concepts


Unicité Elément Existence Ab/Présence Occurrence Vergence duale
Pluralité Ensemble Equivalence Appartenance Effectif Proximité
Liaison Relation Différence Sens, conflit Ecart Transition
Opération Opération Intense Rapport Cumul Seuil
Composition Morphisme Réseau Niveau Limite Structure
Existence Objet Propriété Lien Nombre Fonction
Virtualité Echange Qualité coût Conflit Intensité Changement
Divergence Dichotomie Exclusion Pouvoir Excès Fixité
Apport Observé Propriété Organisation Observation Causalité
Boucle Renforcement Identité Conduite ± Mémoire Projet
Convergence Statu quo Imitation Contradiction Quantité Ré/Assemblage

 



◆ Décrire par Toposcopie : les composantes


 

Réalité Réels Dimensions Composantes Facettes Convergences

 

 

Une description décrit une Réalité globale regroupant tous les réels nécessaires à sa description
Dans PmWiki chaque page/écran d'une description se nomme Description/Reel
Pour créer la description d'une réalité nomRealite : écrire un lien [[nomRealite/nomRealite]]
Dans une réalité, pour créer un réel : écrire un lien [[nomRealite.nomReel]]
Chaque réel se décrit dans une page/écran regroupant

  • ses dimensions [[nomRealite.nomReel#dimension#dimensionend]]
  • ses composantes[[nomRealite.nomReel#composante#composanteend]]
  • ses facettes[[nomRealite.nomReel#facette#facetteend]]
  • ses convergences[[nomRealite.nomReel#convergence#convergenceend]]

 

Chaque page est préformatée : il suffit de la compléter.



◆ Ensemble des réalités décrites sur ce site


 



◆ Notes Methode : Decrire


 

 




◆  >>>> Méthode : Rechercher


 


Décrire Rechercher, Comprendre Observer Agréger Carte Toposcopie Existence
Toposcopie
Valeur observée Concept observé Liens Lieu Temps Virtualité
Décrire
Décrire avec des mots un Réel dans une Réalité. Passer du réel à sa représentation Découvrir avec les dimensions les liens d'un réel Comprendre avec les dynamiques composantes Réunir les virtualités avec les facettes Créagir sur le réel avec ses Convergences Décrire
...les critères d’existence
les critères d'absence
les options, choix les leviers d'action, les dynamiques composantes du réel étudié ...les faisables, les moyens et les réels composants ...pour les actions composantes di/convergentes

 

 

Rechercher des réels équivalents
La recherche est une Opération de compréhension cumulant les réels "contenant" le mot recherché.
Dans vos pages réels : Lien "Rechercher:XXXX"

Méthode
AllRecentChanges

 


 



◆ Mode d'emploi



A search for more than one word will find pages that contain all of the words.
Use quotation marks to search for a phrase.
Also use quotes for text with punctuation or special characters.
Searches are case insensitive, but accent sensitive in the default configuration (i.e. 'u' is not the same as 'ù').
To limit your search to a single group, enter the group name followed by a slash at the beginning of the search string (e.g., "PmWiki/" or "Site/").
To list all pages, enter a slash for the search.



◆ Search examples


EnterTo find pages whose content contains
apple pieboth 'apple' and 'pie'
"apple pie"the phrase 'apple pie'
pmwiki/apple'apple' in the PmWiki group of pages
"pmwiki/apple"the phrase 'pmwiki/apple' in all groups of pages
apple -pie'apple', omitting those containing 'pie'
food -"apple pie"'food', omitting those containing 'apple pie'
apple "-pie"the words 'apple' and '-pie'
apple - pie'apple', '-', and 'pie'
"pie:"the word 'pie' with a colon
"pie=tasty"the phrase 'pie=tasty'
pmwiki/all pages in the PmWiki group

 

Some special characters need to be enclosed in quotes, including the colon (:), equals sign (=), less than (<), single quote (') and double quote(").

 

 

 

 


Displayed 85 pages.

 

♦︎ Page last modified on 04 mai 2020 à 00h47 by FidelioEspoir with pmwiki-2.2.129
📩Travail -> mailto:toposcopie [snail] gmail [period] com?subject=Toposcopie Methode [period] Agreger de recherche mis à disposition selon