👇
Note < Unicité | Plan | Liaison > 🕒 ⧉ 
↩︎
Imprimer Noter Rechercher Modifier - Déconnexion Site Essai - Methode - Pluralite

 

* Pluralite

14 juin 2019 à 20h25 par FidelioEspoir (0 commentaires)

 

On ne désire que dans un ensemble.
Deleuze , Abécédaire


 

14 juin 2019 à 20h25 par FidelioEspoir (0 commentaires)

 

 

Dimension Unicité
∄ ⟷ ∃
Pluralite
{≠} ⟷ {=}
Liaison
⟵ ≠ ⟶ 
Opération
∑- ⟷ ∑+
Composition
1/• ⟷ •

 

 

Dimension
Pluralite
Ensemble Equivalence,Ressemblance Appartenance
Propriété
Identité/non,
Même/Autre
Compréhension
=/≠
Extension
Cardinalité 1

2. Dualité
k Clos
n Ouvert
∞ Infini
Voisinage, frontière, proximité,limite
{∉} ⟵ / ⟶ {∈}


Pluralite { } {x = R} [∉ ⟷ ∈] {} n , ⊂ ⋂ ⋃ Proximité

 

 

 


Acte Pratique Produit Capacité Travail Instrumentalité


Focalisation Entité Suppléance Complémentarité Multiplicité Totalité


Spatialisation Interface Variation Singularité Densité Distance


Temporalisation Source Ressource Cheminement Continuité Modularite

 

 

Réel
Existence
La matérialisation produit des situations localisées successives

 

 

 



◆  Notes


L'existence construit un état du réel, non un concret seulement matériel
L'existence construit un acte-résultat, non une évidence
L'existence construit un point de vue, non une universalité
L'existence construit une mise en place, non un ici-déjà-là observable.
L'existence construit une nécessité d'être (qui est) résolue, un cumul d'être, non une fixité

 

La matière fait lien entre ce qui est et ce qui sera
La présentation permet à l'unicité de se doter d'une pluralité
L'unicité acquiert une liaison-diversité par la valeur , son mode de valorisation
Le mode de répartition de l'unicité d'un réel définit son type d'agrégation
L' utilisation d'un réel définit le mode de composition de son unicité

 

La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique
Le produit signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue
La pluralité d'une pratique s'échelonne en capacité
Le travail est mode d'agrégation des pratiques
L'instrumentalité fait naître les pratiques composées

 

Tout réel se découpe en point de vue, en mode d'entités particulières
La suppléance souligne les modes d'équivalence des entités
Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences
Le mode de multiplicité décrit les diverses sommes d'entités du réel
Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité qu'elles composent

 

L'agrégation d'un réel résulte du mode d'interface créatrice d'unicité
Le mode de variation de l'agrégation du réel le dote de pluralité
Les points de singularité décrivent la diversité de l'agrégation
Les densités soulignent l'hétérogénéité de l'agrégation
L'agrégation se compose en distance, autre mode d'intégration des différences

 

L'existence d'une composition est portée par sa source
Le possible dépend des ressources composables du réel
Le mode de cheminement illustre la diversité des composition.
La continuité est une somme de compositions réelles
La modularité illustre le chatoiement des compositions soutenant la richesse infinie du réel

 

 

1 Nombre d'éléments de l'ensemble

Leave a reply
Votre nom:

Votre commentaire (lu, l'apport sera intégré au texte. Toute malveillance sera effacée):


 


Association Présentation Produit Suppléance Variation Ressource


Différenciation Valeur Capacité Complémentarité Singularité Cheminement


Accumulation Répartition Travail Multiplicité Densité Continuité


Articulation Utilisation Instrumentalité Totalité Distance Modularite

 

 

Réel
Virtualite
L'intensité des différences au sein des équivalences provoque l'existence [[Methode.Articulation

 



◆  Notes


La virtualité, "monde en puissance" d'être, est inscription présente de la pluralité d'un réel. La virtualité d'un réel est totalement inscrite dans son existant.
La virtualité est un présent mouvant, non une absence
La virtualité est une relation plurielle, non une simple évidence unifiée
La virtualité est une altérité, non une universalité
La virtualité est une sédimentation actuelle, non une historicité passée ou future. La virtualité est une liberté déterminée, non une potentialité toute puissante.

 

 

La matière fait lien entre ce qui est et ce qui sera
La pluralité d'un réel se fige en une unicité dont témoigne sa pratique
Tout réel se découpe en point de vue, en mode d'entités particulières
L'agrégation d'un réel résulte du mode d'interface créatrice d'unicité
L'existence d'une composition est portée par sa source

 

La présentation permet à l'unicité de se doter d'une pluralité
Le produit signe la pluralité réelle comme résultante détachée de la pratique dont elle est issue
La suppléance souligne les modes d'équivalence des entités
Le mode de variation de l'agrégation du réel le dote de pluralité
Le possible dépend des ressources composables du réel

 

L'unicité acquiert une diversité par la valeur, son mode de valorisation
La pluralité d'une pratique s'échelonne en capacité
Le mode de complémentarité dessine comment les entités structurent leurs différences
Les points de singularité décrivent la diversité de l'agrégation
Le mode de cheminement illustre la diversité des composition.

 

Le mode de répartition de l'unicité d'un réel définit son type d'agrégation
Le travail est mode d'agrégation des pratiques
Le mode de multiplicité décrit les diverses sommes d'entités du réel
Les densités soulignent l'hétérogénéité de l'agrégation
La continuité est une somme de compositions réelles

 

L' utilisation d'un réel définit le mode de composition de son unicité
L’instrumentalité fait nître les pratiques composées
Tout réel participe en tant qu'entités inscrites dans une totalité qu'elles composent
L'agrégation se compose en distance, autre mode d'intégration des différences
La modularité illustre le chatoiement des compositions soutenant la richesse infinie du réel

 

 

 

Termes voisins : à-être, sêtre (=sera+ être) ,potentialité, advenir, possibilité, affordance
wikipedia:Affordance...
Pour Gibson, l'affordance est l'ensemble de toutes les possibilités d'action d'un environnement. Celles-ci sont objectives, mais doivent toujours être mises en relation avec l'acteur qui peut les utiliser. Par exemple un escalier n'a pas l'affordance d'être escaladé du point de vue d'un nourrisson. L'affordance des objets ne dépend pas des besoins de l'utilisateur ni de son action de perception, celle-ci est suggérée par l'objet lui-même, elle est une partie constitutive de ce dernier. Cependant chez Gibson les affordances ne sont pas des propriétés à part entière de l'objet mais plutôt des combinaisons invariantes de variables qui dépendraient du contexte de l'action.

 

Questions diverses
L'inégalité n'est-elle qu'une répartition ? La vie, comme accumulation de fatigue ? Être ou avoir ? Limite d’être
Accumulation des accumulations ou cumul des cumuls ?
Vous avez tous entendu parler de l'accumulation capitaliste : les richesses s'accumulent
Vous avez aussi entendu parler du cumul des handicaps : les handicaps s'accumulent sur les mêmes.
C'est le même schéma explicatif, mais symétriquement appliqué Encore un bon exemple du moteur à deux temps bien connu riche-pauvre, bien-mal, droit-devoir Une seule solution : fuyez et décomposez
Mieux vaut être riche et bien portant que....
Les mots à la mode, comme accumulation capitaliste, ont le tort d'empêcher toute réflexion. Un autre du même acabit : le bouc émissaire....Quand un mot voit son utilisation parasitée par un effet de certitude, la solution est de poser comme réel l'ensemble : le mot et celui qui le dit.....

 

 

 

 

 

Leave a reply
Votre nom:

Votre commentaire (lu, l'apport sera intégré au texte. Toute malveillance sera effacée):


 

 

Divergence
Pluralite
Perte des options U ⟵ P ⟶ L Gain des conflits d'option


 


Spécularité sensation empathie altérité génération évolution


Rétroaction capteur d'état réactivité critère de choix Oscillations latence, méta-réaction

Boucle Réflexivité Spécularité Rétroaction Sédimentation Réserve

Rétroaction Focalisation Différenciation Enchaînement Rétroaction Mutation

 

wikipedia:rétroaction

 

Attention au signe ! positif est négatif, négatif est positif....
boucle de rétroaction positive = phénomène qui renforce ce qui le provoque
boucle de rétroaction négative = phénomène qui revient à la stabilité

 

La rétroaction n'est pas nécessairement quantitative : la simple présence-peur du gendarme, du voisin, du conjoint, .... empêche bien des délits....
La résilience , capacité à subir une perturbation puis à conserver ou retrouver les caractéristiques initiales de structure et de fonctions, est une rétroaction négative....mais bénéfique

 

 

 

 

 



 


Sédimentation souvenirs méta-souvenirs dé/plaisir expérience, bio-archives Désir

Sédimentation Réflexivité Spécularité Rétroaction Sédimentation Réserve

Sédimentation Spatialisation Accumulation Démesure Sédimentation Foisonnement

Sédimentation Le réel se maintient par sédimentation. L'acquis s'auto-justifie. Le déjà-là se veut historique...

 

 



◆  Notes


 

 

La sédimentation n'est pas réduite ici à sa temporalité dont l'archétype est le déroulement historique.
Par exemple, une foule est une sédimentation en un lieu qui provoque des réactions en chaînes, en boucle....

 

Plus le capital, culturel ou financier, est grand, plus il est difficile d'y renoncer
Plus la mise est grande, plus la surenchère s'impose
Plus l'ordre est total, plus le pouvoir enchaîne.

 

🛠effet de redondance ?

 




◆  Commentaires





Réserve pensée détachée projeter regret et rêve, utopie et dystopie crainte, peur, désir, certitude planning, déroulement

Existence Réflexivité Spécularité Rétroaction Sédimentation Réserve

Virtualite Temporalisation Articulation Sclérose Réserve Projection

 

 

 

 

 

 



 

 

 

Réel
Boucle
L'intensité des différences au sein des équivalences provoque l'existence d'emergences

 



◆  Notes


 



◆  Suite


En mathématiques, une suite est une famille d'éléments — appelés ses « termes » — indexée par les entiers naturels.
Suite abstraite : Une boucle est une suite réelle abstraite/concrete
Exemple : les nombres , un escalier (suite de marche)
Suite temporelle : Une boucle est une suite temporelle lorsque ses termes se succèdent dans le temps.
Exemple : planning, causalité, démarche

 

Un réel comprend des réels, les boucles, qui interviennent par agrégation, dans sa continuité, qu'elle soit réelle, conceptuelle, spatiale ou temporelle.

 

Boucle : autopoiétique (qui s’autoentretient)

Les boucles sont décrites par des exemples familiers, anthropomorphes, qui ne servent qu'à illustrer l'emplacement. 📅 2018-06-24 : L'urgence douloureuse de l'actualité m'a obligé à ce subterfuge humain.

Une boucle n'est pas bonne ou mauvaise en soi : une rétroaction peut amener à la destruction d'un réel qu'il soit une épidémie de peste ou un altruisme.


🛠 L'insistance à parler d'effet en retour omet que le réel muni d'une boucle a ainsi et aussi un effet d'"aller" sur le réel. La boucle n'est donc pas nécessairement temporelle, cohérente....
Boucle rétroaction. T1 T2 T3 : l'effet t2 de t1 a un effet sur t3. t1 < t2 > t3
Boucle aller/Projection T1 a un effet sur t2 qui a un effet sur T3. t1 > t2 > t3

 




 

 

 


Reproduction Le même, le pareil Percevoir, mémoriser, souvenir Conformer Territoire défendre Posséder Retrouver Remplacer, Succéder, Générer, recréer


Mutation évolution, âge élargissement, adoption, alliance procédure de sélection spéciation, démographie sélective, seuil, cassure intégration, )l'assimilation, l'accommodation


Foisonnement aléatoire individuel "providentiel" la niche écologique la déviance, le nombre poids invasif


Projection changé/eant
adaptabilité
Alliance Cassure, novation Usure, vieillir Créer

 

 

Réel
Processus
Un réel est un processus, qui s'édifie par une maintenance reproductible apte à des mutations adaptatives susceptibles d'éventuelles "catastrophes" morpho/épi/génétiques.

 

 



◆  Notes


 

 

 



◆  Commentaires




 

 

 



◆  Notes


La pluralité est ensemble de réels équivalents (ensemble-OU)
Un réel peut contenir plusieurs ensembles de pluralités

 

La pluralité est équivalence, propriété du même. Le passage de l'élément à l'ensemble d'éléments équivalents est une perte d'information sur l'élément.

 

La pluralité est lien même-autre sans qu'il y soit défini une différence. La pluralité pose seulement une non-équivalence.
La pluralité est lien au "même", définition en compréhension
Tout réel définit un "autre même, un non-même" regroupant les ensembles de réels non-équivalents.

 

La pluralité agrège des identités, est mode d'appartenance-exclusion La pluralité est appartenance à un ensemble défini en extension

 

La pluralité est Proximité,
Les pluralités se composent en voisinage, construction identitaire, réflexive. La composition figée d'une pluralité est indistinction

 

 

Les pluralités suivent les compositions ensemblistes.

 

Les éléments d'un réel peuvent se rassembler en de multitudes homologies. (cf les luttes conceptuelles de la cladistique 1)

 

 

La pluralité est un mode de regroupement des réels selon les équivalences que le réel instrumentalise.

 



◆ Option et choix


L'option est "A ou B". Le choix est ?A ou ?B
Il n'y a pas de choix dans la pluralité. Il ya seulement changement d'option obéissant à une règle de pluralité(la succession royale par exemple) d'équivalence.
Le choix suppose une différence. Irai-je à droite ou à gauche ? haut ? ou bas ? bleu? ou vert?. Mais l'accumulation temporelle des choix forme une intensité jurisprudentielle.

 

 

 

Pluralite p ⟷ Ø p ⟷ {p}
∃! Seul Absolu
P = {p,p'...} ⟷P'
p ⟷ {p, p', …………}
Équivalence/ Altérité
P' ⊂ P ⇵ P = {p,p'...} ⇵ P ⊂ P',Fermeture,Partition P = {p,p'...}⟷ R

 

La virtualité de la pluralité s’écartèle d’une équivalence qui s’épuise à vouloir joindre la toute solitude de l’état présent et la peur de l’autre même, dans une appartenance sans cesse négation d’une altérité que l’on recouvre d’indistinction.

 



◆ 🛠 Pistes


 

 

Pluralite [≠ ⟵ ≠⟵p⟶ = ⟶ =]
Divergence
Pluralite
il n'existe pas d'équivalence une seule équivalence équivalences différentes intensité d'équivalence tout est équivalent
Pluralite
Ensemble
∃ ! ∃ des {Ensemble} ⋂ , ⋃
Divergence
Pluralite
des éléments-singletons isolés des ensembles isolés des ensembles inclus, emboîtés
cohérence
ensemble universel

 

 

Pluralite
r r et non-r r et r'≠r r et nr r • r'
Divergence
🛠Tel réel est

pas d'ensemble, que des singletons
{!r}
une seule équivalence définit r
{r}
{nr} , limite n
inflation effectif
propriété r intangible

 

Divergencede Pluralite
ensemble vide ensemble unique équivalent, identitairehttp://www.toposcopie.fr/pub/MyGuiEditToposcopie/return2.jpg ensemble des différences

 

 

 

1 La cladistique consiste en une méthode de classification des éléments en fonction de leur parenté, et non simplement du nombre de caractères communs, comme dans la vision phénétique



◆  Commentaires



 


♦︎ Page last modified on 16 juin 2019 à 14h05 by FidelioEspoir with pmwiki-2.2.115
📩 Travail de recherche mis à disposition selon