‱ Methode

 

 


MĂ©thode Toposcopie
Permettre à tous de décrire un réel


Les concepts >>>>>

 


'Grùce et pour mes enfants, Clémence et IrÚne.''
Remerciements Ă  M. Bouet, Ă  Robert, et Ă  Alexandre
En mémoire d'Anne, et d'Alain
en fidélité à Cyrano
FidelioEspoir, migrant humain

 

 


Le contraire du Mal, c'est la pensée.1


Tout réel est un chemin déterminé vers la réalité.
Tout homme est un chemin déterminé vers la liberté.
Un jour nous serons humains.
Nous ne pourrons plus dire "Nous ne savions pas".

 


Si tu donnes un poisson Ă  un homme il mangera un jour;
si tu lui apprends Ă  pĂȘcher, il mangera toujours

 


Il est urgent de donner Ă  tous les moyens de penser plus facilement
Toposcopie est cet effort collectif qui regroupe les acquis culturels de tous.

 


La souffrance ne peut disparaĂźtre,
la misĂšre doit disparaĂźtre.
il y aura toujours des malheureux.
mais il est possible qu'il n'y ait plus de misérables.2

 


Quel est le grand péril de la situation actuelle ?
L’ignorance ; l’ignorance plus encore que la misĂšre... »,3

 



 La haine est une dĂ©faite de l'imagination. 4



 La vie est belle. 5

 


"La connaissance des mots conduit Ă  la connaissance des choses" 6

 


Le mot et l'idée sont à la pensée ce que l'outil est à l'ouvrier.
Ils ne sont pas au service du penseur mais du réel qu'ils tentent de faire voir...
L'intellectuel est à la pensée ce que le capitaliste est à l'argent
Le discours est à la pensée ce que le catéchisme est à la foi.

 


"Mal nommer un objet, c'est ajouter au malheur de ce monde " 7

 


"Chacun lutte férocement pour sa vie, sa pauvre vie désespérée et animale,
cette derniÚre mérite à ses yeux qu'on doive lui sacrifier la vie de tous les autres.
Cette mort morale, cette dérision de tout sens de la solidarité,
cet oubli de la dignité humaine, sont beaucoup plus tristes que la mort physique. " 8

 


 

"Un des motifs de l'art et de la pensĂ©e, c'est une certaine honte d'ĂȘtre un homme.
L'Ă©crivain qui l'a dit, redit, le plus profondĂ©ment, c'est Primo Levi. Il a su parler de cette honte d'ĂȘtre un homme, dans un livre extrĂȘmement profond puisque c'est Ă  son retour des camps d'extermination. Il dit : quand j'ai Ă©tĂ© libĂ©rĂ©, ce qui dominait, c'Ă©tait la honte d'ĂȘtre un homme. C'est une phrase Ă  la fois trĂšs splendide, trĂšs belle, et puis ce n'est pas de l'abstrait. C'est trĂšs concret, la honte d'ĂȘtre un homme. Mais ça ne veut pas dire nous sommes tous des assassins. Ça ne veut pas dire nous sommes tous coupables. Il dit : ça ne veut pas dire que les bourreaux et les victimes sont les mĂȘmes. On ne nous fera pas croire ça. La honte d'ĂȘtre un homme, ça ne veut pas dire : on est tous pareils, on est tous compromis, etc. Mais ça veut dire plusieurs choses. [...] ça veut dire Ă  la fois : comment est-ce que des hommes ont pu faire ça ? DES hommes, c'est-Ă -dire d'autres que moi. Et deuxiĂšmement, comment, moi, est-ce que j'ai quand mĂȘme pactisĂ© ? Je ne suis pas devenu un bourreau, mais j'ai quand mĂȘme pactisĂ© assez pour survivre. Et puis une certaine honte, prĂ©cisĂ©ment, d'avoir survĂ©cu Ă  la place de certains amis qui n'ont pas survĂ©cu. Moi je crois qu'Ă  la base de l'art, il y a cette idĂ©e, ce sentiment trĂšs vif, une certaine honte d'ĂȘtre un homme qui fait que l'art, ça consiste Ă  libĂ©rer la vie que l'homme a emprisonnĂ©e. [...] Mais quand je parle de la honte d'ĂȘtre un homme, ce n'est pas seulement au sens grandiose de Primo LĂ©vi. Chacun de nous, dans notre vie quotidienne, il y a des Ă©vĂ©nements minuscules qui nous inspirent la honte d'ĂȘtre un homme. On assiste Ă  une scĂšne oĂč quelqu'un est un peu trop vulgaire, on ne va pas faire une scĂšne, on est gĂȘnĂ©, on est gĂȘnĂ© pour lui, on est gĂȘnĂ© pour soi puisqu'on a l'air de le supporter. Et lĂ  aussi, on passe une espĂšce de compromis. Et si on protestait en disant « mais c'est ignoble ce que tu dis » ? On est piĂ©gĂ©, on Ă©prouve alors, ça ne se compare pas avec Auschwitz, mais mĂȘme lĂ , Ă  ce niveau minuscule, il y a une petite honte d'ĂȘtre un homme.9

 

 

 

 

1 Rony BRAUMAN, Eyal SIVAN Eloge de la désobéissance : à propos d'un spécialiste, Adolf Eichmann. Ed. Le Pommier, Paris, 1999

2 Victor HUGO - à l'Assemblée Nationale, le 09 juillet 1849

3 Victor HUGO Discours Ă  l’AssemblĂ©e nationale (1848-1871), SĂ©ance du 11/11/1848

4 Graham GREENE, La Puissance et la Gloire

5 Roberto BENIGNI

6 PLATON

7 Albert CAMUS, Poésie 44, (Sur une philosophie de l'expression)
(NB "objet philosophique, réprésentation, réel...")

8 Luciana Nissim MOMIGLIANO, déportée

9 Gilles DELEUZE (entretien avec Claire Parnet)

 


URGENT Diffuser Toposcopie. Merci

 

Page last modified on 19 juin 2018 Ă  08h22 by FidelioEspoir with pmwiki-2.2.107