👇
Note < Dedicace | Plan | Schéma conceptuel > 🕒 ⧉ 
↩︎
Imprimer Noter Rechercher Modifier - Déconnexion Site Essai - Methode - Concept

 

* Les concepts

06 mai 2019 à 10h53 par FidelioEspoir dans Methode (0 commentaires)

 

Les outils conceptuels de Toposcopie
Liste alphabétique des concepts

 

 

La réalité est un ensemble de réels
La réalité est structurée par cinq dimensions signalées par leurs couleurs respectives :

  • l'unicité du réel forme ses éléments
  • la pluralité du réel reconnaît des ensembles
  • la liaison du réel le constitue comme relations entre réels
  • l'opération du réel est agrégation/soustraction réelles (exemple : r + r = 2r) source des limites intensives.
  • la composition réelle fusionne des réels (exemple : r et un autre réel r' forme un réel r" composé)

 

Chaque réel d'une réalité est constitué par les cinq dimensions.
L’Unicité pose le réel en formes d’existence.
La Pluralite y fonde des modes d’équivalence entre réels.
La Liaison y relie des différences.
L’Opération quantifie son intensité et pose des limites.
La Composition souligne la structuration génétique de tout réel.

 

Un réel se compose de 25 Composantes réelles (chacune se compose donc à son tour de 25 composantes).

 

Une Composante est la rencontre d'une facette existence et d'une facette virtualité.

  • Un réel existe.
  • Un réel possède une virtualité(s)
  • que soulignent la Facette de ses Divergences.
  • Un réel agit sur lui-même à travers la Facette de ses Boucles (exemple : rétroaction)
  • et selon la facette de ses Processus successifs (exemple : changement).

 

Dimension Unicité
∄ ⟷ ∃
Pluralite
{≠} ⟷ {=}
Liaison
⟵ ≠ ⟶ 
Opération
∑- ⟷ ∑+
Composition
1/• ⟷ •

 

Existence et virtualité d’un réel se composent dimension par dimension, formant ses composantes, réunies en cartes, les toposcopies du réel, qui s’inscrivent dans des processus constitutifs d’actions réelles, les Démarches.

 



◆ Dimension : Les concepts


Dimension Unicité
∄ ⟷ ∃
Pluralite
{≠} ⟷ {=}
Liaison
⟵ ≠ ⟶ 
Opération
∑- ⟷ ∑+
Composition
1/• ⟷ •

Les concepts Réalité Réel Dimension Facette Composante

Les concepts Elément(s)
Ensemble(s)
Lien(s)
Opération(s)
Morphisme(s) structurel(s)
Unicité
Pluralite
Liaison
Opération
Composition
Existence
Virtualite
Divergence
Boucle
Processus
Composante

 

 

 

Une Démarche est un réel construit par ...VOUS pour se composer au sein des processus du réel décrit.
Grâce à Toposcopie, vous décrivez un réel par ses décompositions-cartes successives nécessaires pour comprendre ses relations composantes. Grâce à des choix (suivant les éventuelles divergences réelles) vous réunissez des éléments en boucles dans une action composée.

 

Toposcopie est une méthode pour décrire, au sein d'une réalité, un réel choisi, au moyen de cartes conceptuelles, les toposcopies du réel.
Toposcopie propose un alphabet conceptuel... un langage épistémique, une formalisation ouverte.
La toposcopie d'un réel n'est jamais achevée. Pas de description fondatrice, pas de description finale.
Chaque utilisateur construit ses cartes selon ses besoins, ses choix représentatifs, ses capacités cognitives.
Les cartes d'un réel se recomposent socialement au sein des Processus.

 



◆ Methode Toposcopie, composantes conceptuelles



Dimension
Réalité
Telle Realite Réels Dimensions Facettes Démarches

Observer Elément Existence Ensemble Equivalence Relation Différence Opération Intense Catégorie Emergence

Dimension
Réel
Existence Equivalence Différence Intense Emergence

Dimension Unicité
∄ ⟷ ∃
Pluralite
{≠} ⟷ {=}
Liaison
⟵ ≠ ⟶ 
Opération
∑- ⟷ ∑+
Composition
1/• ⟷ •
Dimension
Unicité
Elément Existence Ab/Pré-sence Occurrence Dualité

Les concepts u [∄ ⟷ ∃] ∃! ⟷ ∃n ∅⟶∃⟷∄

Dimension
Pluralite
Ensemble Equivalence,Ressemblance Appartenance
Propriété
Identité/non,
Même/Autre
Compréhension
=/≠
Extension
Cardinalité 1

2. Dualité
k Clos
n Ouvert
∞ Infini
Voisinage, frontière, proximité,limite
{∉} ⟵ / ⟶ {∈}
Dimension
Liaison
Relation Lien Différence, Qualité, Sens, conflit Ecart Transitivité
Dimension
Opération
Résultant Variable d'Intensité Quantité, r, 2r,3r,4r,... Rapport r/r'
Inverse, Symétrie
Seuil, limite, Plafond, Frontières,Extremum
Dimension
Composition
Morphisme Champ, Réseau Niveau Limite Structure

Dimension
Composante
Existence Virtualite
Composante Unicité
∄ ⟷ ∃
Pluralite
{≠} ⟷ {=}
Liaison
⟵ ≠ ⟶ 
Opération
∑- ⟷ ∑+
Composition
1/• ⟷ •

Unicité
Matière Présentation Valeur Répartition Utilisation


Pluralite
=
Pratique Produit Capacité Travail Instrumentalité


Liaison
Entité Suppléance Complémentarité Multiplicité Totalité


Opération
Interface Variation Singularité Densité Distance


Composition
Source Ressource Cheminement Continuité Modularite

Facette Existence Virtualite Divergence Boucle Processus
Dimension
Existence
Matérialisation Acte Focalisation Spatialisation Temporalisation
Matérialisation Matière Présentation Valeur Répartition Utilisation
Acte Pratique Produit Capacité Travail Instrumentalité
Focalisation Entité Suppléance Complémentarité Multiplicité Totalité
Spatialisation Interface Variation Singularité Densité Distance
Temporalisation Source Ressource Cheminement Continuité Modularite
Dimension
Virtualite
Circulation Association Différenciation Accumulation Articulation(:tableend:)
Circulation
Matière Pratique Entité Interface Source
Association Présentation Produit Suppléance Variation Ressource
Différenciation Valeur Capacité Complémentarité Singularité Cheminement
Accumulation Répartition Travail Multiplicité Densité Continuité
Articulation Utilisation Instrumentalité Totalité Distance Modularite
Dimension
Divergence
Polarisation Cloisonnement Enchaînement Démesure Sclérose
Dimension
Polarisation
Isolat , Inexistence Etrangeté Dichotomie Antinomie AutoRéférentiel
◆ Cloisonnement

{≠} ⟷ {=}
∉ ⟷ ∈

Indistinction
{≠} ⟵
Non-identité Exclusion
Clôture Frontière
Cohésion, rigidité Réclusion
⟶ {=}
Enchaînement

[≠ ⟷ ≠]

Encerclement Peur
[≠ ⟵
Exclusivité Conformité Dépendance Pouvoir
Transitivité
Soumission Linéarité centrifuge Totalitarismes, Totalité
⟶ ≠]

 

Démesure

∑ - ⟷ ∑ +

Paupérisation
∑ - ⟵
Identification continue Uniformité Excès
Insatiabilité
Concentration
⟶ ∑ +
Dimension
Sclérose
Passé intangible, fatalité
Réplication autarcique certaine Centralité Cumul Renfermement Futur prédictif extrême

Composante
Sclérose
Unicité
∄ ⟷ ∃
Pluralite
{≠} ⟷ {=}
Liaison
⟵ ≠ ⟶ 
Opération
∑- ⟷ ∑+
Composition
1/• ⟷ •

Unicité
∃  

Pluralite
 =  

Liaison
 ≠  

Opération
 ∑  

Composition
 •  


Facette
Sclérose
Sclérose

Réel
Sclérose
Sclérose

Sclérose Sclérose

Démarche
Sclérose
 

1 Nombre d'éléments de l'ensemble



◆  Notes


La sclérose veut supprimer passé et futur comme détermination du présent. Le passé devient culpabilité, le futur devient idéal.
La certitude n'est pas une vertu qu'apporterait la science. La technique a besoin de certitude prévisible. Mais celles ci sont partielles, les "conditions présentes".

 

LA certitude est une sclérose de la pensée humaine dont abusent toutes les religions.
Les religions sont des institutionnalisations de la sclérose. 1
L'institutionalisation d'une organisation est une sclérose.

 

La certitude est une sclérose.
La certitude est une croyance.

 

N.B. Le changement obligatoire est une sclérose ! exemple: le système de la mode, la loi du progrès

 

Cause nécessaire ou cause finale
N • R = R • F = R', R ≠ R'.
(pas d'auto-organisation)



◆ Divergence de Sclerose


 

Divergence de rapport, d'ossature
Nécessité Répétition Fatalisme ⟵ Création Quotidienneté Présence ⟶ Finalité Progressisme,
Monovalence: ∃ ! R' tel que R . R' = R";
Fatalité nécessité
∀ R, ∀ R', N • R = R'
mécanique de cumul du passé
∀ R, N= ∑ R
Déclin, Recommencement
∀ R', R. R' = R
La culpabilité naît de l'irréversibilité du passé

 

Finalité,
idéalité
R • F = R'
Reproduction Eternité Fixité
Dégénérescence
R • !F = R'• F = R"....

 



◆ Répétition


"Il y aura toujours la guerre"
"L'histoire est une éternelle répétition"



◆ 


"Ca peut pas être pire, ça sera toujours mieux"

 

Politique du mal nécessaire,
la politique du pire
Nécessité , nécessitarisme poussée objet

 

l'idéal absolutiste ou le finalisme de la terreur
Finalisme tirée aspirée sujet fatalisme

 

1 Ne pas confondre avec la foi individuelle, outil individuel plus ou moins acculturé de représentation de l'univers

 



◆  Commentaires


Leave a reply
Votre nom:

Votre commentaire (lu, l'apport sera intégré au texte. Toute malveillance sera effacée):


 

Dimension
Boucle
Réflexivité Spécularité Rétroaction Sédimentation Réserve
Réflexivité reflet le réel agit, réagit sur lui-même du réflexe à la réflexion mémorisation action et meta-action
Spécularité sensation empathie altérité génération évolution
Rétroaction capteur d'état réactivité critère de choix Oscillations latence, méta-réaction

Boucle Réflexivité Spécularité Rétroaction Sédimentation Réserve

Rétroaction Focalisation Différenciation Enchaînement Rétroaction Mutation

 

wikipedia:rétroaction

 

Attention au signe ! positif est négatif, négatif est positif....
boucle de rétroaction positive = phénomène qui renforce ce qui le provoque
boucle de rétroaction négative = phénomène qui revient à la stabilité

 

La rétroaction n'est pas nécessairement quantitative : la simple présence-peur du gendarme, du voisin, du conjoint, .... empêche bien des délits....
La résilience , capacité à subir une perturbation puis à conserver ou retrouver les caractéristiques initiales de structure et de fonctions, est une rétroaction négative....mais bénéfique

 

 

 

 

 



 

Sédimentation souvenirs méta-souvenirs dé/plaisir expérience, bio-archives Désir

Sédimentation Réflexivité Spécularité Rétroaction Sédimentation Réserve

Sédimentation Spatialisation Accumulation Démesure Sédimentation Foisonnement

Sédimentation Le réel se maintient par sédimentation. L'acquis s'auto-justifie. Le déjà-là se veut historique...

 

 



◆  Notes


 

 

La sédimentation n'est pas réduite ici à sa temporalité dont l'archétype est le déroulement historique.
Par exemple, une foule est une sédimentation en un lieu qui provoque des réactions en chaînes, en boucle....

 

Plus le capital, culturel ou financier, est grand, plus il est difficile d'y renoncer
Plus la mise est grande, plus la surenchère s'impose
Plus l'ordre est total, plus le pouvoir enchaîne.

 

🛠effet de redondance ?

 




◆  Commentaires



Réserve pensée détachée projeter regret et rêve, utopie et dystopie crainte, peur, désir, certitude planning, déroulement

Existence Réflexivité Spécularité Rétroaction Sédimentation Réserve

Virtualite Temporalisation Articulation Sclérose Réserve Projection

 

 

 

 

 

 



 

Dimension
Processus
Maintien Reproduction Mutation Foisonnement Projection
Maintien l'état l'appartenance les caractéristiques le territoire l'homéostasie
Reproduction Le même, le pareil Percevoir, mémoriser, souvenir Conformer Territoire défendre Posséder Retrouver Remplacer, Succéder, Générer, recréer
Mutation évolution, âge élargissement, adoption, alliance procédure de sélection spéciation, démographie sélective, seuil, cassure intégration, )l'assimilation, l'accommodation
Foisonnement aléatoire individuel "providentiel" la niche écologique la déviance, le nombre poids invasif
Projection changé/eant
adaptabilité
Alliance Cassure, novation Usure, vieillir Créer

Démarche Noter - Oberver Rechercher Décomposer Agréger Modifier - Composer
Méthode
 
Langage Outil isomorphe Réseau Ouvert, cumul social Structure fractale

 

 



◆ Nouveautés


 

Le croisement conceptuel Existence et Virtualité (la carte Toposcopie)
La conceptualisation combinatoire, ouverte et fractale
Les raisonnements déterministes non linéaires
La socialisation agrégative non partisane
Les démarches de pensée active et d'action pensée

 

 



◆ Objectif


Créer un outillage descriptif
Rendre accessible à tous
Echapper au discours intellectuel savant
Échapper au naufrage du verbiage multi-pluri disciplinaire des lignes magino-conceptuelles contemporaines.
Rendre philosophie et épistémologie opérationnelles

 

Le concept n'est plus la matérialité d'une entité intellectuelle.
Le concept est un outil cumulable dans une socialisation ouverte.

 



◆ Vos objectifs


  • Utiliser Toposcopie
  • Diffuser Toposcopie

 



◆ Précaution de lecture


⁉️Les mots utilisés dans Toposcopie désignent des notions qu'ils approchent à grand peine.
Toposcopie veut créer une conceptualisation permettant à chacun d'y construire une description partielle et particulière d'un réel proche.
Pour cela, Toposcopie est conçue sans valorisation préalable de chacun de ses concepts.
Permettre toute description rend difficile l'exposé des concepts qui paraissent alors bien abstraits. La solution est de toujours revenir aux dimensions constitutives.

 



◆ Attention


Pages de recherches en cours
Certaines sont plus matures
D’autres mêlent pistes, erreurs, jalons, embûches, impasses

 

Ami lecteur, si tu recherches certitudes radicales, soignes auparavant tes angoisses, peut être ce texte t’y aidera...
Réalité et réel sont infiniment plus riches que tes certitudes
Les déterminismes réels composent une symphonie de la liberté.

 

Étant originellement sociologue, mes exemples sont trop souvent dans ce regard.
C’est une limitation personnelle qui ne s’applique pas à la méthode.

 



◆ Conseil


Lisez en mettant en pratique dès que possible
Soyez précis
Sortez de vos évidences
Apprenez à vous décentrer

 

Avancez pas à pas
Ne complexifier pas outre mesure, il en sera toujours temps
N’enrichissez votre étude que si sa structure est stable

 

L’évidence est à bannir
Imaginez, n’ayez pas peur !
L’effort est aussi une nécessité intellectuelle

 

Partagez, faites connaître

 

Bon courage
Bel émerveillement
La vie est belle

 

 



◆ Notation. Mathophilie et quantophrenie


J'utilise parfois des abréviations, sigles, empruntés au formalisme mathématique. C'est une commodité, et cela doit le rester. Ecrire plus vite, plus précisément l'usage des concepts.
Mais cet emprunt n'est pas, ne veut pas être une mathématisation des concepts de Toposcopie.

 

Les maths ? juste un outil de formalisation plus simple
N'ayez pas peur ! happy smiley
La méthode Toposcopie utilise les mathématiques comme outil pratique de formalisation logique.
Les signes mathématiques ( ∀ ∅ ∄ ∃ { ∉ ∈ } ⟷ ⟵ ⟶ ∑ • ⋂ ⋃ )sont parfois utilisés ici pour leur clarté, leur précision et leur concision.
Surtout, et en aucun cas, Toposcopie ne prétend y fonder une pseudo universalité.
L'usage des chiffres dans le raisonnement est limité à la dimension Opération, et seulement lorsque le réel étudié le permet. La quantophrénie est une pseudo science. La mathématisation du réel fonde un monopole institutionnel dans les sciences humaines et justifie une sélection sociale dès la maternelle.
Quant à fonder une ontologie sur une mathématique élevée au rang de philosophie première, c'est tout simplement une escroquerie.
Néanmoins, l'usage non comptable de la mathématique est source de liberté conceptuelle.

 

Précisons qu'il n'y a rien d'étrange dans ce choix. La mathématique est une science de modélisation réelle. Juste un confrère en quelque sorte.

 

 



 


♦︎ Page last modified on 12 juin 2019 à 08h09 by FidelioEspoir with pmwiki-2.2.115
📩 Travail de recherche mis à disposition selon